Cabinet Biesheuvel II

gouvernement des Pays-Bas de 1972 à 1973
Cabinet Biesheuvel II
(nl) Kabinet-Biesheuvel II

Royaume des Pays-Bas

Description de cette image, également commentée ci-après
Aantjes (ARP), Wiegel (VVD), Andriessen (KVP) et Tilanus (CHU) annonçant la composition du cabinet.
Reine Juliana
Premier ministre Barend Biesheuvel
Élection
Législature 23e
Formation
Fin
Durée 9 mois et 2 jours
Composition initiale
Coalition KVP-VVD-ARP-CHU
Ministres 12
Femmes 0
Hommes 12
Représentation
Seconde Chambre
74 / 150
Drapeau des Pays-Bas

Le cabinet Biesheuvel II (en néerlandais : Kabinet-Biesheuvel II) est le gouvernement du Royaume des Pays-Bas entre le et le , durant la vingt-troisième législature de la Seconde Chambre des États généraux.

Historique du mandatModifier

Dirigé par le Premier ministre chrétien-démocrate sortant Barend Biesheuvel, ce gouvernement est constitué par une coalition de centre droit entre le Parti populaire catholique (KVP), le Parti populaire libéral et démocrate (VVD), le Parti antirévolutionnaire (ARP) et l'Union chrétienne historique (CHU). Ensemble, ils disposent de 74 représentants sur 150, soit 49,3 % des sièges de la Seconde Chambre.

Formé à la suite de la rupture de la coalition au pouvoir depuis , il succède au cabinet Biesheuvel I, constitué et soutenu par le KVP, le VVD, l'ARP, la CHU et les Démocrates socialistes '70 (DS'70).

Le , les deux ministres membres des DS'70 remettent leur démission pour signifier leur opposition au projet de budget de l'État pour , qui prévoit des réductions budgétaires dans les secteurs des transports publics et de l'enseignement supérieur, dont ils ont la charge. Minoritaire, le cabinet démissionne six jours plus tard.

La reine Juliana désigne Biesheuvel « formateur » le , mais ce dernier ne parvient pas à ramener les DS'70 dans sa majorité. La souveraine lui adjoint le l'ancien ministre de la Justice Ynso Scholten, de la CHU, mais les deux émissaires royaux constatent rapidement leur échec. Le , les ministres reprennent leur démission, à l'exception de ceux issus des Démocrates socialistes '70 dont les postes sont redistribués.

Le cabinet n'étant pas de nouveau assermenté, il ne s'agit pas juridiquement d'un second gouvernement Biesheuvel, mais il est considéré comme tel.

L'exécutif convoque donc des élections législatives anticipées pour le suivant. Au cours du scrutin, le Parti travailliste (PvdA) renforce sa position mais l'éclatement de la Seconde Chambre rend difficile la formation d'une majorité. Finalement, après 151 jours, le travailliste Joop den Uyl parvient à constituer son cabinet, auquel le KVP et l'ARP participent, à l'inverse du VVD et de la CHU.

CompositionModifier

Initiale ()Modifier

Poste Titulaire Parti
Premier ministre
Ministre des Affaires générales
Barend Biesheuvel ARP
Vice-Premier ministre
Ministre des Finances
Roelof Nelissen KVP
Vice-Premier ministre
Ministre des Affaires intérieures
Molly Geertsema VVD
Ministre des Affaires étrangères Norbert Schmelzer KVP
Ministre de la Coopération pour le développement Kees Boertien ARP
Ministre de la Justice Dries van Agt KVP
Ministre de l'Éducation et de la Science Chris van Veen CHU
Ministre de la Défense Hans de Koster VVD
Ministre du Logement et de l'Aménagement du territoire
Ministre des Transports et des Eaux
Bé Udink CHU
Ministre des Affaires économiques Harrie Langman VVD
Ministre de l'Agriculture et de la Pêche Pierre Lardinois (jusqu'au 01/01/1973) KVP
Jaap Boersma ARP
Ministre des Affaires sociales Jaap Boersma ARP
Ministre de la Culture, des Loisirs et du Travail social Piet Engels KVP
Ministre de la Santé et de la Protection de l'environnement Louis Stuyt KVP
Ministre pour les Affaires du Suriname et des Antilles néerlandaises Pierre Lardinois (jusqu'au 01/01/1973) KVP
Molly Geertsema VVD

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier