Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montestruc.

Côtes-de-montestruc
Désignation(s) Côtes-de-montestruc
Appellation(s) principale(s) côtes-de-montestruc[1]
Type d'appellation(s) IGP de zone
Reconnue depuis 1982
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble du Sud-Ouest
Sous-région(s) piémont pyrénéen (Gascogne)
Localisation Gers
Climat tempéré océanique dégradé à tendance méditerranéenne
Sol molasses
Cépages dominants abouriou N, merlot N, cabernet sauvignon N, cabernet franc N, duras N, fer servadou N, négrette N, portugais bleu N, malbec N, tannat N, colombard B, jurançon blanc B, len de l'El B, sauvignon B, sémillon B, muscadelle B et gros manseng B[2]
Vins produits rouges, rosés et blancs

Le côtes-de-montestruc, appelé vin de pays des côtes de Montestruc jusqu'en 2009, est un vin français d'indication géographique protégée (le nouveau nom des vins de pays) de zone produit dans la zone Ténarèze, autour de Montestruc-sur-Gers.

C'est le décret du qui a donné naissance aux vins de pays en les distinguant des vins de table. Cette dénomination entend le respect de règles de production et de normes rigoureuses, sanctionnées par un agrément qualitatif officiel. Sa création officielle remonte au (proclamation du décret spécifique).

ProductionModifier

Les vignerons du Syndicat de défense des côtes du Condomois doivent répondre à un cahier de production bien précis, chaque parcelle est identifiée et répertoriée.

RèglesModifier

Seulement des vins rouge, rosé et blanc. Seulement du vin provenant de la zone définie.

Cépages pour vin rouge et rosé : abouriou, merlot, cabernet sauvignon, cabernet franc, Duras (cépage), fer servadou, négrette, portugais bleu, malbec et tannat.

Cépages pour vin blancs : colombard, jurançon blanc, len de l'El, sauvignon blanc, sémillon, muscadelle et gros manseng.

Zone de productionModifier

Notes et référencesModifier

  1. Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine ; « Côtes de Montestruc », sur www.inao.gouv.fr, Ministère de l'agriculture. Institut national de l'origine et de la qualité, (consulté le 22 mars 2011).
  2. Le code international d'écriture des cépages mentionne de signaler la couleur du raisin : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.