Ouvrir le menu principal

Bureau d'études Ioujnoïe

Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Ateliers du Sud A.M. Makarov
upright=Article à illustrer Organisation
Zenit-3SLБ.jpg
Histoire
Fondation
1944
Cadre
Type
Forme juridique
Domaines d'activité
Siège social
Pays
Coordonnées
Organisation
Effectif
13000
Fondateur
Site web
Localisation sur la carte d’Ukraine
voir sur la carte d’Ukraine
Red pog.svg

Le Bureau d'études Ioujnoïe (en ukrainien : Державне конструкторське бюро «Південне» ім. М. К. Янгеля ; en russe : Констру́кторское бюро́ «Ю́жное», initialement nommé OKB-586), situé à Dnipropetrovsk, en Ukraine, est un établissement consacré à la conception de satellites, de lanceurs et de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) soviétiques. Le bureau d'études est créée en 1954 par décentralisation d'une partie de l'activité de développement des missiles jusque-là concentrée à Moscou pour réduire la vulnérabilité de cette industrie à une frappe nucléaire. Le nouveau bureau d'études est placé à l'époque sous la direction de Mikhail Yanguel, un collaborateur de Sergueï Korolev, qui va y concevoir les missiles balistiques les plus puissants de l'Union Soviétique.

La société travaille depuis sa création en étroite collaboration avec le constructeur Ioujny (en) également situé à Dnipropetrovsk. Ioujny est le principal constructeur des modèles développés par le Bureau d'études Ioujnoïe.

HistoriqueModifier

PA Ioujmach, acronyme d’Ateliers du Sud A.M. Makarov, est un motoriste ukrainien, actif dans les secteurs de l'aéronautique et l'aérospatiale (fusées, satellites), le machinisme agricole, les véhicules de transport en commun (bus, trolleybus, tramways) et les turbines ; il est issu de la privatisation d'un centre de recherche soviétique, et est basé à Dnipropetrovsk.

Le temps des missilesModifier

 
Un train mobile de lanceur Topol-M au cours des répétitions du défilé du Jour de la Victoire 2010.

Ioujmach formait à l'origine en Union soviétique l'« usine 586 ». En 1954, Mikhaïl Yanguel créa le bureau d'études indépendant OKB-586 à partir du département Recherche et développement de l'usine 586. Il était précédemment directeur du centre de recherches OKB-1 (aujourd'hui RKK Energiya) et se posait en partisan du propergol liquide (contrairement à Sergueï Korolev de l’OKB-1, qui privilégiait les missiles à carburant cryogénique). Mikhaïl Yanguel avait reçu l'autorisation du Politburo de créer son propre bureau d'étude pour poursuivre la recherche sur les missiles balistiques à propergols liquide : c'est ainsi qu’en 1966 l'OKB-586 devint le « Bureau d'Études Sud » ou Ioujnoïe, tandis que l'usine no 586 était rebaptisée « Ateliers Mécaniques Sud », voués à la conception et à la fabrication de missiles balistiques. Par la suite, l'usine sera rebaptisée Union d'Assemblage Sud, ou Ioujmach.

Parmi les missiles produits à Ioujmach, il y eut le premier missile nucléaire soviétique R-5M (SS-3 'Chuster'), le R-12 Dvina (SS-4 'Sandal'), le R-14 Tchoussovaïa (SS-5 'Skean'), le R-16 (SS-7 'Saddler', premier missile balistique intercontinental largement déployé), le R-36 (SS-9 'Scarp'), le MR-UR-100 Sotka (en) (SS-17 'Spanker'), et le R-36M (SS-18 'Satan'). À l'apogée du complexe militaro-industriel soviétique, l'usine pouvait produire jusqu'à 120 missiles intercontinentaux par an. À la fin des années 1980, Ioujmach fut sélectionnée comme le principal centre de fabrication des missiles intercontinentaux RT-2PM2 Topol-M (SS-27 "Sickle B").

La Perestroïka et la reconversionModifier

 
Trois trolleys YuMZ (ЮМЗ) T2 à Poltava, construits à la fin des années 1990

Au début de la perestroïka, il y eut un effondrement brutal de la demande militaire : aussi Ioujmach élargit-elle sa gamme de produits aux machines de l'industrie civile : en 1992, ce furent d'abord les trolleybus, avec le modèle YujMZ T1 articulé (1992–1998) et sa contrepartie rigide, le YuMZ T2. En 2010, l'usine continuait de produire le T2 aux côtés du YujMZ E-186, plus moderne, qui comporte un étage bas.

Au sein du groupe industriel PivdenneModifier

 
Vladimir Poutine à Ioujmach, au cours d'une visite officielle en Ukraine (2001).

Outre les Usines Sud de Dnipropetrovsk, la Sté Pivdenne possède les Ateliers de Mécanique de Pavlohrad, spécialisés dans les missiles à propergols solides. L’importance du groupe PivdenMach n'est pas sans rapport avec l'ascension politique de son ancien directeur (de 1986 à 1992), Leonid Koutchma, embauché comme ingénieur en 1975 et qui fut le directeur-général des Ateliers du Sud jusqu'en 1992. Celui-ci devient par la suite Premier ministre de l'Ukraine puis président de l'Ukraine de 1994 à 2005.

ProduitsModifier

 
Satellite Sitch-1M (Okean) sur une pièce commémorative ukrainienne émise en 2004

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier