Hypergolique

Les ergols hypergoliques sont des couples de composés chimiques qui, lorsqu'ils entrent en contact mutuel, autocatalysent leur oxydoréduction (combustion). Le mélange s'enflamme spontanément.

Des ergols tels que l'hydrazine H2N-NH2, la MMH (monométhylhydrazine H2N-NHCH3) et l'UDMH (diméthylhydrazine asymétrique H2N-N(CH3)2) sont hypergoliques avec le NTO (peroxyde d'azote N2O4), l'IRFNA (acide nitrique fumant rouge inhibé) ou encore le pentafluorure de chlore ClF5.

Applications dans le spatialModifier

Les carburants hypergoliques sont utilisés dans la propulsion spatiale car ils n'ont pas besoin d'un quelconque dispositif d'allumage. Cela permet de concevoir des moteurs-fusées simples, pouvant être mis en marche et puis arrêtés à volonté, simplement en ouvrant et refermant l'alimentation en ergols dans la chambre de combustion. On peut de la sorte produire des poussées dosées avec précision, en limitant les débits et/ou la durée, pour manœuvrer des engins spatiaux. En termes de rapport masse/énergie, l'efficacité de ces produits est notablement inférieure à celle des ergols cryogéniques, mais ils ont l'avantage d'être stockables à température ambiante. Ils imposent cependant des précautions particulières car ils font appel à des comburants toxiques et extrêmement corrosifs.

Il est aussi possible d’utiliser un mélange hypergolique dans un autre but que la propulsion principale. Par exemple, même si le moteur Merlin 1B de SpaceX n’utilise pas un mélange carburant/oxydant hypergolique, le dispositif d’allumage est basé sur l’hypergolicité. Ce moteur utilise un mélange de triéthylaluminium et de triéthylborane, qui est hypergolique en contact avec l’oxygène liquide, utilisé comme oxydant.

Combinaison carburant/oxydant utilisés dans la propulsion spatialeModifier

Période d'utilisation Pays Nom du moteur Carburant Oxydant
Années 1950 États-Unis AJ-10 Aérozine 50 Peroxyde d'azote
Années 1950 États-Unis LR-91-5,7,9,11 Aérozine 50
Années 1960 Allemagne

(Europe)

Astris Aérozine 50
Années 1960 Union des républiques socialistes soviétiques RD-0210,253,270 UDMH
Années 1970 Chine YF-20 UDMH
Années 1970 Inde Vikas UH-25
Années 1970 France Viking UDMH ou UH 25
Années 1980 Union des républiques socialistes soviétiques S5.92,5.98M UDMH
Années 1990 Allemagne

(Europe)

Aestus UDMH
Années 2010 États-Unis Draco UDMH
Années 1960 - Années 1980 Union des républiques socialistes soviétiques Missile R-21 Mélange en masse de 50 % de triéthylamine et 50 % de xylidine Mélange en masse de 73 % d'acide nitrique fumant rouge et 23 % de peroxyde d'azote

Source[1].

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :