Ouvrir le menu principal

Bruno Roger

président des Arts décoratifs

Bruno Roger, né en 1933, est un dirigeant d'entreprise français. Il est président de Lazard Paris et Chairman Global Investment Banking of Lazard Group.

Sommaire

BiographieModifier

ÉtudesModifier

Après une scolarité à Neuilly-sur-Seine, il intègre Sciences Po Paris dont il sort diplômé en 1954.

Carrière dans la financeModifier

En 1954, il entre à vingt-et-un ans à la Banque Lazard où il fera toute sa carrière. Après avoir gravi les échelons, il devient président de Lazard France en 2002. Pendant son parcours, il conseille plusieurs entreprises parmi lesquelles Saint-Gobain, Cap Gemini, Eurazeo, Axa ou Thalès[1].

Sous l’influence de Bruce Wasserstein[2] et sur les conseils d’Alain Minc, Bruno Roger recrute Matthieu Pigasse en 2002 qui deviendra directeur général de Lazard Paris en 2010[3]. Avec Matthieu Pigasse, Bruno Roger fonctionne en tandem. Pour relancer Lazard Paris à la suite de sa disparition du trio de tête des fusions-acquisitions en France (en valeur) entre 2006 et 2011, le duo Roger Pigasse transforme notamment la politique managériale de Lazard Paris et relance une activité en perte de vitesse comme le conseil financier aux Etats en difficulté[2], devenu aujourd'hui un puissant relais de croissance pour Lazard France.

Il est administrateur de Cap Gemini et de Paris Europlace, président d’honneur d’Eurazeo et de la Société française des analystes financiers.

Arts et cultureModifier

Également mécène, Bruno Roger, qui se définit comme un militant culturel, s’intéresse particulièrement à l’art lyrique et à l’art premier. Il préside depuis 2005 le Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence[4], l’Académie européenne de musique, ainsi que Les Arts décoratifs de 2013[5] à 2015. Il est aussi vice-président de la Société des amis du musée du quai Branly et membre de la commission des acquisitions de cet établissement.

DistinctionsModifier

Il est élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur en 2013[6].

Il est aussi commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres depuis mars 2007[réf. nécessaire].

Notes et référencesModifier