Björn Kircheisen

coureur du combiné nordique allemand
(Redirigé depuis Bjoern Kircheisen)

Björn Kircheisen
Image illustrative de l’article Björn Kircheisen
Björn Kircheisen à Seefeld en 2018.
Contexte général
Sport Combiné nordique
Période active de 2000 à 2018
Site officiel www.bjoernkircheisen.de
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Allemagne Allemand
Nationalité Allemagne et République démocratique allemande
Naissance (37 ans)
Lieu de naissance Erlabrunn
Taille 1,83 m
Poids de forme 69 kg
Club WSV Johanngeorgenstadt
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 3 1
Championnats du monde 1 7 3
Coupe du monde (globes) 0 0 4
Coupe du monde (épreuves) 17 15 13

Björn Kircheisen, né le à Erlabrunn, aujourd'hui commune de Breitenbrunn/Erzgeb., est un spécialiste allemand du combiné nordique. Il compte un total de quatre médailles olympiques en épreuve par équipes dont un titre, onze médailles en championnat du monde, dont un titre par équipes et cinq podiums individuels. Dans la Coupe du monde, il cumule dix-sept succès individuels entre 2002 et 2017.

BiographieModifier

Inscrit au WSV Johanngeorgenstadt, il dispute ses premières courses au niveau international en 2000 et obtient ses premiers succès en 2001, à Klingenthal en Coupe du monde B et aux Championnats du monde junior à la mass start par équipes. Son premier départ en Coupe du monde a lieu en février 2001 à Liberec (14e), compétition dans laquelle il monte sur son premier podium en décembre de la même année à Kuopio (deuxième). Début 2002, il devient champion du monde junior à Schonach en Allemagne et est sélectionné pour les Jeux olympiques de Salt Lake City où il est médaillé d'argent dans l'épreuve par équipes et obtient deux places dans les dix premiers en individuel (5e du Gundersen et 9e du sprint).

Il réussit en décembre 2002 un grand coup inédit en combiné nordique à Trondheim[1], où il gagne ses trois premières courses en Coupe du monde, ce qui lui permet de terminer troisième du classement général en fin de saison. Lors des Championnats du monde sénior, il obtient sa première médaille à l'épreuve par équipes avec Thorsten Schmitt, Georg Hettich et Ronny Ackermann. Il prend part encore aux Championnats du monde junior cet hiver et y décroche les trois titres.

Aux Mondiaux 2005 à Oberstdorf, il décroche sa première médaille internationale en individuel avec l'argent à l'épreuve Gundersen et y est aussi médaillé d'argent par équipes. Il fait de retour sur le podium en Coupe du monde deux ans après à Lahti, où il est vainqueur de sa quatrième course à ce niveau.

Lors des Jeux olympiques de Turin en 2006, il est de nouveau médaillé dans l'épreuve par équipes avec l'argent. Individuellement, il échoue à remporter de médaille (deux septièmes places), performance en dessous de sa troisième place au classement général de la Coupe du monde. Il gagne après les Jeux de Turin les sprints de Lahti et de Holmenkollen (Festival de ski).

Il remporte ensuite d'autres médailles aux Championnats du monde, en individuel (le bronze sur le sprint en et 2007 et l'argent au Gundersen en 2009) et la médaille d'argent par équipes à ces éditions. Lors de la saison 2007-2008, il gagne trois manches sur des formats différents dont deux à Ramsau. Il s'impose dans le site autrichien les deux années suivantes aussi. En 2010, en récul au classement général de la Coupe du monde (dixième), il est seulement 20e et 22e aux Jeux olympiques de Vancouver, où il prend la médaille de bronze à l'épreuve par équipes cependant. En 2011, il signe sa quatrième victoire sur le site finlandais de Lahti (son meilleur total avec Ramsau) et ajoute deux autres médailles d'argent par équipes aux Championnats du monde d'Oslo à sa collection.

Lors de la saison 2013, il doit attendre février et la manche d'Almaty pour monter sur le podium (et gagner), avant de prendre la médaille de bronze aux Championnats du monde à Val di Fiemme, sur la compétition avec petit tremplin devançé au sprint par Jason Lamy-Chappuis et Mario Stecher.

En 2014, en préparation des Jeux olympiques, il est deux fois deuxième à Tchaïkovski. Aux Jeux de Sotchi, il est quatrième au grand tremplin, enregistrant son meilleur résultat individuel aux Jeux et est encore médaillé d'argent par équipes avec Eric Frenzel, Johannes Rydzek et Fabian Rießle.

En 2017, après une 17e victoire en Coupe du monde obtenue à Sapporo, juste devant Akito Watabe pour garder les Allemands invaincus cet hiver[2], il decroche sa première médaille d'or en carrière aux Mondiaux de Lahti dans l'épreuve par équipes avec Frenzel, Rydzek et Riessle. Il est aussi médaillé de bronze individuel, collectant son cinquième podium personnel en mondial, son onzième au total. Kircheisen fait aussi son retour dans le top cinq de la Coupe du monde pour la première fois depuis 2012.

Il concourt pour la dernière fois au niveau international à Schonach en mars 2018.

Surnommé Kirche, son point fort est le ski de fond[3].

PalmarèsModifier

Jeux olympiques d'hiverModifier

Épreuve / Édition   Salt Lake City 2002   Turin 2006   Vancouver 2010   Sotchi 2014
Sprint 9e 7e    
Gundersen 5e 7e    
Gundersen PT     22e
GT     20e 4e
Par équipes   Argent   Argent   Bronze   Argent
Légende :
  : pas d'épreuve
GT : grand tremplin / PT : petit tremplin.
 
Björn Kircheisen en 2004.

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition   Val di Fiemme 2003   Oberstdorf 2005   Sapporo 2007   Liberec 2009   Oslo 2011   Val di Fiemme 2013   Falun 2015   Lahti 2017
Sprint 17e 4e   Bronze          
Départ en ligne (Mass start)       26e        
Individuel (Gundersen) PT (K90 + 10 km)       45e 28e   Bronze   Bronze
GT (K120 + 10 km)         Argent abandon[4] 14e 23e
Gundersen 7e   Argent 7e          
Par équipes   Argent   Argent   Argent        
Par équipes PT           Argent 6e   Or
GT           Argent    
Légende :
  : pas d'épreuve
GT : grand tremplin / PT : petit tremplin.

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 3e en 2003 et 2006.
  • Meilleur classement en sprint : 3e en 2003 et 2006.
  • 43 podiums individuels en carrière dont 16 victoires.
  • 9 podiums par équipes dont 5 victoires.

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Année Classement général final
2000-2001 50e
2001-2002 14e
2002-2003 3e
2003-2004 39e
2004-2005 6e
2005-2006 3e
2006-2007 6e
2007-2008 8e
2008-2009 4e
2009-2010 10e
2010-2011 7e
2011-2012 5e
2012-2013 11e
2013-2014 12e
2014-2015 23e
2015-2016 27e
2016-2017 5e
2017-2018 23e

Détail des victoires individuellesModifier

Édition Épreuve
2003   Trondheim (Sprint – HS120 / 7,5 km).
  Trondheim (Gundersen – HS120 / 15 km).
  Trondheim (Sprint – HS120 / 7,5 km).
2005   Lahti (Gundersen – HS130 / 15 km).
2006   Lahti (Sprint - HS130 / 7,5 km).
  Oslo (Sprint – HS128 / 7,5 km).
2007   Zakopane (Sprint – HS134 / 7,5 km).
  Lahti (Sprint – HS130 / 7,5 km).
2008   Kuusamo (Sprint – HS142 / 7,5 km).
  Ramsau am Dachstein (Mass-start – HS98 / 10 km).
  Ramsau am Dachstein (Hurricane sprint – HS98 / 7,5 km).
2009   Val di Fiemme (Mass-start – HS134 / 10 km).
  Ramsau am Dachstein (Gundersen – HS98 / 10 km).
2010   Ramsau am Dachstein (Gundersen – HS98 / 10 km).
2011   Lahti (Gundersen – HS130 / 10 km).
2013   Almaty (Gundersen – HS140 / 10 km)
2017   Sapporo (Gundersen – HS134/ 10 km)

Championnats du monde juniorModifier

  • Karpacz 2001 :
    •   médaille d'or par équipes.
  • Schonach 2002 :
    •   médaille d'or en individuel et départ en masse par équipes.
  • Sollefteå 2003 :
    •   médaille d'or en individuel, en sprint et départ en masse par équipes.

Notes et référencesModifier

  1. (de) Kircheisen holt Triple, sur n-tv.de, le 8 décembre 2002
  2. (en) Kircheisen maintains German dominance at FIS Nordic Combined World Cup, sur insidethegames.biz, le 10 février 2017
  3. (en) Biographie, sur nbcolympics.com
  4. 24e du saut, il ne participe pas au parcours de ski de fond.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :