Birkhadem

commune d'Algérie

Bir Khadem
Birkhadem
Noms
Nom arabe بئر خادم
Nom berbère ⴱⵉⵔ ⵅⴰⴷⴻⵎ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Alger
Daïra Bir Mourad Rais
Président de l'APC DJAMEL ACHOUCHE
Code postal 16330
Code ONS 1612
Démographie
Population 82 000 hab. (2016[1])
Géographie
Coordonnées 36° 43′ 00″ nord, 3° 03′ 00″ est
Divers
Budget 92 000 000 Dinars Algériens
Localisation
Localisation de Bir Khadem
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Bir Khadem
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Bir Khadem

Birkhadem est une commune de la wilaya d'Alger en Algérie, située dans la proche banlieue Sud d'Alger.

GéographieModifier

SituationModifier

Birkhadem est située à environ à 9 km au sud du centre-ville d'Alger[2].

TransportsModifier

La commune de Birkhadem est traversée par la rocade Alger-Blida. Elle ne dispose pas de gare ferroviaire mais d'une gare routière desservant plusieurs destinations.

Plusieurs lignes de bus du réseau de l'Entreprise de transport urbain et suburbain d'Alger (ETUSA) traversent la commune:

  • Ligne 34 : Place du 1er Mai - Birkhadem
  • Ligne 188 : Ain Naadja Station Metro (Cité 720 Logts) - Birkhadem
  • Ligne 645 : Baraki - Bir Mourad Rais / Birkhadem
  • Ligne 647 : Baraki - Birkhadem / Ain Naadja

Les lignes des bus de transport privées sont très diversifiées, la commune est liée à beaucoup de communes d'Alger à travers les lignes suivantes :


ToponymieModifier

Le nom de Birkhadem est un toponyme composé de la base « bir » (de l'arabe classique : bi’r, en arabe algérien : bir) signifiant « puits » et du mot en arabe ayant trait à l'homme khadem signifiant « Serviteur» ; mais ici le mot Serviteur est pris comme nom propre (selon le langage algérien) ; le nom complet de la localité signifie donc « le puits de Khadem »[3].

HistoireModifier

Durant le règne turc, Birkhadem, à l’instar des autres régions du Fahs d'Alger, était un ensemble de féeriques vergers où s’éparpillaient de splendides villas mauresques. A titre indicatif, et non exhaustif, on peut citer :

-Djnane Caïd El Bab (littéralement, jardin du chef de la porte), détenue par le préfet d’Alger.

-Djnane Ben Negro, détenue par le chef de la province.

-Djnane Cheikh El Bled, détenue par le chef de la ville d’Alger.

-Djnane Bensiam, détenue par une famille notable et membre du divan (administration).

-Djnane Khaznadar, détenue par le trésorier du Dey.[4]

En avril 1835, par décret du maréchal Clauzel, Birkhadem est incluse parmi les 14 communes rurales de l’Algérois. Elle devient une commune de plein exercice par Ordonnance le 31 décembre 1856. Un capitaine de l'armée nommé Omar Kara achète les terres et construit des bâtiments. Il est très respecté dans la ville[réf. nécessaire].

DémographieModifier

Évolution démographique
1884 1892 1902 1912 1923 1936 1954 1960 1966
2 0792 8932 517[5]3 0403 4255 5619 16119 91816 796
1977 1987 1998 2008 - - - - -
29 43138 536[6]55 08477 749-----
(Source : ONS)

ÉquipementsModifier

Birkhadem comporte plusieurs établissements scolaires.

Des écoles primaires :

  • École Frères Merbah
  • École Merbah Aloune
  • École Mohamed Aftouche
  • École Mohamed Kheireddine
  • École Mohand Ghabaryout
  • École Mohamed Amirouche
  • École Slimane Kerrouche
  • École Ahmed Boulaiche
  • École Ahmed Beggar
  • École Zaidi Abderrahmane (ex Sidi M'barek)
  • École Charef Said
  • École Ahmed Oulami
  • École Mihoubi Mohamed
  • École Ahmed Amiriche
  • École Mohamed Mohammedi
  • École Frères Bala
  • École Mahfoud Saker
  • École Youcef Iftene
  • École Hamid Aoun

Des collèges :

  • CEM Colonel Bougara
  • CEM Si El Houasse
  • CEM Tahar Bouchet
  • CEM Mohamed Zemal
  • CEM Tabet Ben Kora
  • CEM Meguenouche Mustapha

Et trois lycées :

  • Lycée Zahoual Aomar
  • Lycée Seddik Abdellah
  • Lycée Mustapha Ourari

Elle abrite le siège de la Caisse nationale des retraites (CNR). Ainsi que plusieurs centres commerciaux qui attire des milliers de visiteurs des communes voisines chaque année.

Birkhadem dispose d'une bibliothèque municipale réservée principalement aux étudiants.

SportModifier

  • Club de football du Chabab Riadhi Madinet Birkhadem CRMB (jaune et noir).
  • Club de football de l'Etoile Sportive Birkhadem ERB (bleu et blanc).
  • Club de basket-ball de l'Union Sportif Birkhadem USB (bleu et blanc).

QuartiersModifier

  • Centre : Birkhadem centre-ville, Halloufa, Cité Serapi, Djenane Maouche, Djenane Meziane, Djenane Djiou, Djenane El Karma, Cité Azhar, Peytavi, Chemin romain, Clos St Jean...
  • Est : Sidi M'barek, Zonka (Lts Stade, Cité 804 logts (Sorecal) et Laâbaybiya incluses), Scoto...
  • Ouest : Domaine Ouadah, Tixesraine...
  • Nord : Les vergers, La cote, Lts Es-solh...
  • Sud : Djenane Sfari, Djenane el Afia, Cité Mezoir, Chemin romain...

MosquéesModifier

  • Mosquée Abdelhamid Bnou Badis (Birkhadem centre-ville)
  • Mosquée Atawba (Petavi)
  • Mosquée Salmane Al Farissi (Chemin romain)
  • Mosquée Nour el Islam (Zonka)
  • Mosquée Bilal Bnou Rabah (Sidi M'barek)
  • Mosquée Abderrahmane Bnouaouf (Les vergers)
  • Mosquée Djenane Sfari

Notes et référencesModifier

  1. [PDF]Recensement 2016 de la population algérienne, wilaya d'Alger, sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne du 19/12/1984, page 1511, délimitation du territoire de la commune de Birkhadem
  3. Foudil Cheriguen, Toponymie algérienne des lieux habités (les noms composés), Alger, Épigraphe, , p. 82-84.
  4. « Birkhadem la perle du Fahs . », sur L'ALGERIE, SES COUTUMES, SA CULTURE, ET SES TRADITIONS., (consulté le 14 juillet 2020)
  5. Sans Saoula, détachée et élevée au rang de commune
  6. Sans Gué de Constantine, détachée et élevée au rang de commune