Big Van Vader

catcheur américain
Big Van Vader
Vader 2014 (cropped).jpg
Vader en 2014.
Données générales
Nom de naissance
Leon Allen White
Nom de ring
Leon White
Big Van Vader
Baby Bull
Little Bull
Super Vader
Vader
Nationalité
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
DenverVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
entre 6 3 (1,91 m)[1],[2] et 6 4 (1,93 m)[3]
Poids
entre 374 lb (170 kg)[1],[2] et 456 lb (207 kg)[3]
Catcheur mort
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.

Leon Allen White, dit Big Van Vader ou Vader (né le à Lynwood et mort le dans le Colorado), est un catcheur américain.

Il est d'abord joueur de football américain à l'université du Colorado à Boulder au poste de centre. Il est choisi par les Rams de Los Angeles au cours de la draft NFL 1978 (en) mais ne joue aucun match avec cette équipe à cause d'une déchirure au tendon rotulien.

Il devient catcheur dans la deuxième moitié des années 1980 et commence sa carrière à l'American Wrestling Association avant de partir au Japon travailler à la New Japan Pro Wrestling. C'est au Japon qu'il prend le nom de Big Van Vader et qu'il devient populaire en devenant à trois reprises champion poids lourd International Wrestling Grand Prix (IWGP) et une fois champion par équipes IWGP avec Crusher Bam Bam Bigelow. Au cours de son dernier règne de champion poids lourd, il remporte aussi le championnat du monde poids lourd de l'Universal Wrestling Association et le championnat du monde poids lourd de la Catch Wrestling Association (en) devenant le premier catcheur à détenir trois titres poids lourd sur trois continents différents (Asie, Amérique du Nord et Europe).

Il quitte le Japon en 1992 pour retourner aux États-Unis et rejoint la World Championship Wrestling (WCW). Il rajoute à son palmarès trois championnat du monde poids lourd de la WCW et un championnat poids lourd des États-Unis de la WCW. Il se fait renvoyer de cette fédération après une bagarre avec Paul Orndorff en 1995.

Après un bref passage au Japon, s'engage avec la World Wrestling Federation et fait partie du clan Camp Cornette (en) puis est le rival de Kane et de The Undertaker perd notamment un Mask vs. Mask match face à Kane.

Il quitte la WWF et retourne au Japon à la All Japan Pro Wrestling (AJPW) où il fait équipe avec Stan Hansen et remporte aussi le championnat poids lourd Triple Crown. Il quitte la AJPW en 2001 quand Mitsuharu Misawa fonde la Pro Wrestling NOAH.

BiographieModifier

Jeunesse et carrière de footballeurModifier

Leon White, bien que né à Lynwood, grandit avec sa famille à Compton[4]. Son père travaillait dans l'entretien des sous-marin de l'U.S. Navy[4]. Ils ont ensuite déménagé à Bell où il a fréquenté le lycée local[4].

Il rejoint ensuite l'Université du Colorado à Boulder où il joue au sein de l'équipe de football américain et a été nommé deux fois All-American. Trois semaines avant la draft NFL 1978 (en) il se déchire le tendon rotulien, ce qui n'empêche pas cependant les Rams de Los Angeles de le choisir au 3e tour en 80e position[5]. Après une saison passée à l'infirmerie à cause de sa blessure les Rams ont décidé de mettre fin à son contrat[6].

CarrièreModifier

American Wrestling Association et Catch Wrestling Association (1985-1992)Modifier

Alors que Big Van Vader travaille dans une salle de sport il rencontre un ancien camarade d'université qui lui suggéra de s'essayer au catch. Entraîné par Brad Reighans, White a débuté à l'American Wrestling Association (AWA) sous son propre nom. Il a rapidement progressé et il a ainsi obtenu un match pour le championnat du monde poids-lourds de l'AWA contre Stan Hansen qu'il a perdu le [7],[8].

Il décide de traverser l'Atlantique pour travailler pour la Catch Wrestling Association (CWA), une fédération autrichienne fondé par Otto Wanz[9]. Il adopte le nom de ring de Bull Power et devient le au cours d'un show de l'AWA champion du monde poids-lourds de la CWA après sa victoire sur Otto Wanz[10]. Il perd son titre de retour en Autriche face à ce dernier le [11]. Le , il remporte pour la deuxième fois ce titre face à Wanz et devient le premier catcheur à détenir deux championnat poids-lourds sur deux continents différents avant de perdre ce titre le face à Wanz[12],[8],[13]. Ce dernier décide de rendre vacant le titre après sa victoire et le Bull Power devient pour la troisième fois champion du monde poids-lourds de la CWA après sa victoire face à Mark Rambo[11],[14]. C'est face à ce dernier qu'il perd son titre le [15]. Il devient le champion poids-lourds intercontinental de la CWA après avoir vaincu Tatsumi Fujinami, il rend en 1992 en quittant la fédération[16],[17]

New Japan Pro Wrestling (1987-1992)Modifier

En 1987, Antonio Inoki cherche un catcheur américain avec qu'il souhaite affronter au sein de sa fédération, la New Japan Pro Wrestling. Il a été en contact avec James Hellwig qui à l'époque est connu à la World Class Wrestling Association sous le nom de Dingo Warrior mais il a choisi Leon White à qui il a donné le nom de ring de Big Van Vader en référence à un samouraï japonais[18],[19]. De plus il porte en entrant sur le ring un masque en métal qui a fait croire aux observateurs occidentaux que son nom de ring est un hommage à Dark Vador (Darth Vader en anglais)[20].

Il débute le où il bat Inoki avant de perdre le match revanche par disqualification le [19],[21]. Durant leur premier match, une émeute a éclaté dans le public à la suite de la défaite d'Inoki qui a eu pour conséquence l'interdiction pour la New Japan Pro Wrestling d'organiser des spectacles au sein de cette salle pendant un an[8]. Par la suite il fait équipe avec Masa Saito jusqu'en septembre[22]. Entretemps, il a eu le son premier match pour le championnat poids-lourds IWGP qu'il a perdu par disqualification face à Tatsumi Fujinami ainsi que le où Fujinami l'emporte[23],[24].

Le , le titre de champion poids-lourds de Fujinami est déclaré vacant et un tournoi est organisé le auquel Big Van Vader participe. Il y élimine Masahiro Chōno puis Tatsumi Fujinami avant de remporter le titre en finale face à Shinya Hashimoto dans un match arbitré par Lou Thesz, devenant le premier catcheur d'origine occidentale à avoir remporté ce titre[19],[25]. Il perd son titre le après sa défaite face à Salman Hashimikov[26]. Il remporte à nouveau le titre poids-lourds le face à Riki Chōshū[27]. Le , il va au Mexique à l'Universal Wrestling Association (UWA) et devient champion du monde poids-lourds de cette fédération devenant ainsi champion du monde poids-lourds dans trois fédérations majeurs des trois continents différents (Europe avec la Catch Wrestling Association, Asie à la New Japan Pro Wrestling et Amérique du Nord avec l'UWA)[28]

Le , il affronte Stan Hansen pour le titre poids-lourds et pendant le match son adversaire le frappe violemment au visage à tel point qu'un des yeux de Vader est sorti légèrement de son orbite[29]. Après quelques minutes pour que Vader remette son œil en place, le match a repris s'est conclu sans vainqueur à la suite d'un double décompte à extérieur[30]. Le , les deux hommes se retrouvent à nouveau et Vader l'emporte par disqualification[31]. Il perd son titre face à Riki Chōshū le [32].

Le , il devient pour la troisième fois champion poids-lourds IWGP après sa victoire sur Tatsumi Fujinami, il perd son titre face à ce dernier le [33],[34]. Le à NJPW vs WCW Starrcade, il fait équipe avec Crusher Bam Bam Bigelow et ils remportent leur match face à Doom (Butch Reed et Ron Simmons)[35]. Début août il participe à la première édition de G1 Climax, un des tournois de la New Japan Pro Wrestling, où il est éliminé après la phase de poule avec deux défaites (face à Tatsumi Fujinami et Keiji Mutō) pour une victoire face à Scott Norton[36]. Il fait équipe début octobre avec Tatsumi Fujinami dans le cadre de la Super Grade Tag League où ils n'ont pas perdu un seul match en phase de poule et ils ont ensuite éliminé en demi-finale Crusher Bam Bam Bigelow et Masahiro Chono avant de remporter le tournoi face à Masa Saito & Riki Chōshū[37].

Le à NJPW Starrcade 1992 in Tokyo Dome, il remporte son match face à El Gigante[38]. Le , il devient avec Crusher Bam Bam Bigelow champion par équipe IWGP après leur victoire face à Hiroshi Hase et Keiji Muto[39]. Ils perdent leur titre le face aux Steiner Brothers (Rick et Scott Steiner) à cause d'une blessure légitime de Vader à la suite d'un combat face Muto[40],[8]. Il quitte ensuite la New Japan Pro Wrestling en juillet pour travailler exclusivement pour la World Championship Wrestling.

World Championship Wrestling (1990-1995)Modifier

Bien qu'il travaille encore à la New Japan Pro Wrestling il commence à travailler pour la World Championship Wrestling (WCW) aux États-Unis dès le toujours sous le nom de Big Van Vader où, au cours de The Great American Bash et bat Z-Man de manière expéditive[41].

Le , près d'un an après son premier match pour le championnat poids-lourds IWGP face à Stan Hansen les deux hommes se retrouvent lors de WrestleWar et le match se termine sur une double disqualification[42]. Le à Starrcade, il fait équipe avec Mr. Hughes (en) et ils battent Rick Steiner et The Nightstalker. Il participe plus tard dans la soirée à une bataille royale sur deux rings remporté par Sting[43].

À partir de l'été 1992 Big Van Vader quitte le Japon pour travailler exclusivement pour la WCW qui décide pour qu'il incarne un méchant ou heel de le confier à Harley Race qui devient son manager qui n'hésite pas à intervenir pendant ses matchs. Le à The Great American Bash, il bat Sting et devient pour la première fois champion du monde poids-lourds de la WCW[44]. Le , il perd ce titre face à Ron Simmons qui est devenu ce soir là le premier afro-américain officiellement champion du monde de catch[Notes 1],[8],[45]. Le à Halloween Havoc il l'emporte sur Nikita Koloff permettant à Rick Rude de conserver son titre de champion poids-lourds des États-Unis de la WCW, ce match étant aussi le dernier de Koloff qui a été gravement blessé au dos le poussant à prendre sa retraite[46],[47]. Deux jours plus tard, il blesse gravement Joe Thurman au cours d'un match à handicap[47],[48]. Le à Starrcade, il fait équipe avec Dustin Rhodes avec qui il se qualifie pour la bataille royale aux dépens de Kensuke Sasaki et The Barbarian, il perd face à Sting en finale du tournoi King of Cable et en fin de soirée il s'est éliminé après avoir fait une clothesline pour éliminer Sting mais la puissance qu'il a mis dans ce geste l'a par la suite déséquilibré[49]. Le , il récupère le titre de champion du monde poids-lourds après sa victoire face à Ron Simmons au cours d'un show non télévisé[50].

Le , il participe à un match en cage par équipe avec Barry Windham et Paul Orndorff qu'ils perdent face à Cactus Jack, Dustin Rhodes et Sting, un peu plus tôt il a défié ce dernier dans un Strap match[Notes 2] à SuperBrawl[51]. Il remporte son match face à Sting le à SuperBrawl[52]. La rivalité entre les deux hommes continue au cours de la tournée en Europe de la WCW qui voit Sting remporté le championnat du monde poids-lourds le à la Wembley Arena dans la ville de Londres, le règne de ce dernier prend fin six jours plus tard à Dublin[53],[54]. Le à Slamboree il affronte Davey Boy Smith pour le championnat poids-lourds, au cours du match Harley Race interfère dans le match et Vader frappe son adversaire avec une chaise provoquant sa disqualification[55]. Il commence ensuite à faire équipe avec Sid Vicious et Rick Rude et continue sa rivalité avec Smith qui a lui trouvé le soutien de Sting et Dustin Rhodes le , le match s'est conclu par la victoire de Big Van Vader après que Rude a fait le tombé sur Rhodes à la suite d'un coup de mallette dans la tête de Vader[56]. Près d'un mois plus tard, il fait à nouveau équipe avec Vicious et affronte Sting et Davey Boy Smith à Beach Blast, et bien que Vader et Vicious perdent le match, celui-ci est marqué par le premier moonsault de Vader sur Smith[57],[58]. Un mois après ce match il conserve son titre face à Davey Boy Smith dans un match sans disqualification[59]. Sa rivalité avec Smith prend fin à Fall Brawl le , après la défaite de l'équipe de Big Van Vader (Sid Vicious et les Harlem Heat (Kane et Kole)) face à l'équipe de Smith (Sting, Dustin Rhodes et The Shockmaster) dans un War Games match[Notes 3], le même soir Cactus Jack lui a lancé un défi à Halloween Havoc[60]. Le à Halloween Havoc, les deux hommes s'affrontent dans un Texas Death Match où le titre de champion poids-lourds n'est pas en jeu où Harley Race a envoyé un coup de taser à Cactus Jack permettant à Vader de l'emporter[61].

Retour à la New Japan Pro Wrestling (1996)Modifier

Il fait son retour à la New Japan Pro Wrestling le , durant l'évènement NJPW Wrestling World In Tokyo Dome, mais il perd face à Antonio Inoki.

World Wrestling Federation (1996-1998)Modifier

Avant le Royal Rumble 1996, il avait des publications sur Vader. Il fera ses débuts au Royal Rumble en éliminant trois personnes comprenant : Jake Roberts, Savio Vega et Doug. WrestleMania XII, son équipe gagne car, c'est lui qui avait fait le tombé sur Jake Roberts. Cependant, la stipulation du match était si l'équipe de Yokozuna gagne, Jim Cornette sera obligé d'affronter Yokozuna. En février 1997, lors du In Your House 13, il perd pour Le WWE Championship face à The Undertaker, Stone Cold Steve Austin et Bret Hart ce dernier gagne enfin le titre. Lors du première édition de WWF Fully Loaded, il perd contre Mark Henry à cause du Big Splash de Henry. Lors d'une édition de Heat de 1998, il perd face à Edge. Son dernier match était au Madison Square Garden en octobre 1998, il affronte Mankind et le nouveau Intercontinental Champion, Ken Shamrock, il perd et il attaque Shamrock pour une occasion de l'Ankle Lock.

All Japan Pro Wrestling et Pro Wrestling Noah (1998-2002)Modifier

Total Nonstop Action Wrestling et Retirement (2003-2006)Modifier

Retour à la WWE (2012) et Hall Of FameModifier

Le , Vader fait un retour sur le ring de la WWE le temps d'un soir, répondant au challenge lancé aux légendes par Heath Slater durant Monday Night Raw. Il s'ensuit un bref combat entre les deux hommes, dont Vader sort vainqueur[62].

Il est intronisé au Hall of Fame de la WWE lors de WrestleMania 38.

Vie privéeModifier

Le , Leon White annonce sur Twitter qu'il souffre de problèmes cardiaques irréversibles et qu'il ne lui resterait plus que deux ans à vivre[63].

Le , Vader est admis à l'hôpital à la suite d'une pneumonie[64].

Le , son fils annonce sa mort sur Twitter. Leon White est décédé à l'âge de 63 ans[65] des suites d'une pneumonie[66],[67].

CaractéristiquesModifier

Jeux vidéoModifier

Vader est apparu dans les jeux suivants :

À noter que ce catcheur a inspiré de nombreux personnage de jeux vidéo ainsi :

  • le personnage de Raiden, aussi connue sous le nom de « Big Bear » dans la saga Fatal Fury, est basée sur le gimmick de Vader
  • le personnage Alexander the Grater de Saturday Night Slam Masters ressemble à Vader. Alexander a également un casque animalier très similaire à celui qu'avait Vader durant ses entrées en scène sur le ring dans les années 1980 et plus tard 1990.

PalmarèsModifier

  • Catch Wrestling Association (CWA)
    • Champion poids-lourds intercontinental de la CWA (1 fois)[17]
    • Champion du monde poids-lourds de la CWA (3 fois)[11]
  • Impact Zone Wrestling (IZW)
    • IZW Heavyweight Championship (1 fois)
  • Union of Wrestling Forces International (UWFI)
    • UWFI Heavyweight Championship (1 fois)

Récompenses des magazinesModifier

Classement PWI 500 de Big Van Vader[76]
Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000
Rang 33  15  2  4  7  14  46  65  18  11
Année 2001 2002
Rang  48  54

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. En 1962, Bobo Brazil a vaincu Buddy Rogers dans un match où le titre de champion du monde poids-lourds de la National Wrestling Alliance de ce dernier était en jeu mais il n'a pas été reconnu officiellement par les dirigeants de la NWA
  2. Il s'agit d'un match où les participants ont le droit d'utiliser des ceintures en cuir pour frapper leur adversaire.
  3. Il s'agit d'un match par équipe en cage où les membres arrivent les uns après les autres.

RéférencesModifier

  1. a et b (en) et v/vader Big Van Vader sur Online World of Wrestling.
  2. a b et c (en + de) « Vader », sur cagematch.net (consulté le )
  3. a et b (en+de) Big Van Vader sur Wrestlingdata.
  4. a b et c (en) « The Steve Austin Show EP119 - Big Van Vader aka Leon White », sur Podcast One, (consulté le ).
  5. (en) « 1978 NFL Draft », sur Pro Football Reference (consulté le ).
  6. (en) Brandon Buckner, « NFL career was ended by an injury : Pro wrestler Vader has son playing with OU », sur News OK, (consulté le ).
  7. (en) « Pro Wrestling USA Rage In A Cage », sur Cagematch (consulté le )
  8. a b c d et e (en) Chris Mueller, « WWE Forgotten Legends 4: Big Van Vader », sur Bleacher Report, (consulté le )
  9. (en) « Liste des matchs de Big Van Vader à la Catch Wrestling Association », sur Cagematch (consulté le ).
  10. (en) « AWA @ Denver 1987/03/22 », sur Wrestling Data (consulté le ).
  11. a b et c (en) « Historique du championnat du monde poids-lourds de la CWA », sur Wrestling Titles (consulté le ).
  12. (en) « CWA 21.08.1989 », sur Cagematch (consulté le ).
  13. (en) « CWA 30.06.1990 », sur Cagematch (consulté le ).
  14. (en) « CWA 22.12.1990 », sur Cagematch (consulté le ).
  15. (en) « CWA Catch Cup '91 - Tag 19 », sur Cagematch (consulté le ).
  16. (en) « CWA Euro Catch Festival », sur Cagematch (consulté le ).
  17. a et b (en) « Historique du championnat poids-lourds intercontinental de la CWA », sur Wrestling Titles (consulté le ).
  18. (en) David Bixenspan, « Full Career Retrospective and Greatest Moments for the Ultimate Warrior », sur Bleacher Report, (consulté le ).
  19. a b et c (en) Matt Mackinder, « Ringside With Vader a solid shoot », sur Slam! Wrestling, (consulté le ).
  20. (en) Josh Modaberi, « Interview: Vader », sur Wrestling 101, (consulté le ).
  21. (en) « NJPW New Year Golden Series 1988 - Tag 1 », sur Cagematch (consulté le ).
  22. (en) « Liste des matchs de Big Van Vader avec Masa Saito », sur Cagematch (consulté le ).
  23. (en) « NJPW Super Fight Series 1988 - Tag 24 », sur Cagematch (consulté le ).
  24. (en) « NJPW IWGP Champion Series 1988 - Tag 30 », sur Cagematch (consulté le ).
  25. (en) « NJPW Battle Satellite In Tokyo Dome », sur Cagematch (consulté le ).
  26. (en) « NJPW Battle Satellite 1989 In Osaka », sur Cagematch (consulté le ).
  27. (en) « NJPW 10.08.1989 », sur Cagematch (consulté le ).
  28. (en) « UWA 12.11.1989 », sur Cagematch (consulté le ).
  29. (en) Benjamin Benya, « Stranger Than Fiction: Six True Injuries from a "Fake" Sport : Vader’s Eye-Popping Good Time: February 10, 1990 », sur Bleacher Report, (consulté le ).
  30. (en) Arnold Furious, « The Furious Flashbacks – Available Online #1 », sur 411 mania, (consulté le ).
  31. (en) « NJPW 12.06.1990 », sur Cagematch (consulté le ).
  32. (en) « NJPW 19.08.1990 », sur Cagematch (consulté le ).
  33. (en) « NJPW New Year Dash 1991 - Tag 11 », sur Cagematch (consulté le ).
  34. (en) « NJPW Big Fight Series 1991 - Tag 2 », sur Cagematch (consulté le ).
  35. (en) Justin Baisden, « Rolling Germans Retro Rant: WCW Vs NJPW Starrcade 1991 », sur 411 mania, (consulté le ).
  36. (en) « G-1 Climax 1991 », sur 411 mania, (consulté le ).
  37. a et b (en) « Super Grade Tag League 1991 », sur Cagematch (consulté le ).
  38. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: WCW/New Japan Supershow II », sur 411 mania, (consulté le ).
  39. (en) « NJPW Big Fight Series 1992 - Tag 1: NJPW 20th Anniversary Show », sur Cagematch (consulté le ).
  40. (en) « NJPW Masters Of Wrestling - Tag 8 », sur Cagematch (consulté le ).
  41. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Great American Bash '90: New Revolution », sur 411 mania, (consulté le ).
  42. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Wrestle War '91: Wargames », sur 411 mania-consulté le=13 septembre 2014, .
  43. (en) Matt Adamson, « Going Old School: Starrcade '91 », sur 411 mania, (consulté le ).
  44. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Great American Bash '92 », sur 411 mania, (consulté le ).
  45. (en) « WCW Main Event 02.08.1992 », sur Cagematch (consulté le ).
  46. (en) Brian Hoops, « Nostalgia Review: WCW Halloween Havoc 1992; Sting vs. Roberts, Simmons vs. Barbarian, Rude vs. Chono, Vader vs. Koloff and more », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  47. a et b Patricia Molloy, « TOW: Qui est Vader? », sur RDS, (consulté le ).
  48. (en) « WCW TV-Taping @ Augusta », sur Wrestling Data (consulté le ).
  49. (en) Matt Adamson, « Going Old School: Starrcade '92 », sur 411 mania, (consulté le ).
  50. (en) « WCW House Show », sur Cagematch (consulté le ).
  51. (en) Joel Thomas, « The Chrononaut Chronicles: Clash of the Champions XXII », sur 411 mania, (consulté le ).
  52. (en) Arnold Furious, « The Furious Flashbacks – WCW Superbrawl III », sur 411 mania, (consulté le ).
  53. (en) Ryan Martinez, « THIS DAY IN HISTORY: DINO BRAVO MURDERED, STING, SNOW, STEVENS, AND EVEN A LADDER WIN GOLD AND MORE », sur Pro Wrestling Insider, (consulté le ).
  54. (en) Buck Woodward, « THIS DAY IN HISTORY: HOGAN VS. ROCK, BEYOND THE MAT OPENS, VADER BEATS STING, AUSTIN BEATS BISCHOFF AND MORE », sur Pro Wrestling Insider, (consulté le ).
  55. (en) Brian Hoops, « Nostalgia Review: WCW Slamboree 1993; Vader vs. Davey Boy Smith; Hollywood Blonds vs. Dos Hombres; Nick Bockwinkel vs. Dory Funk Jr. », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  56. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Clash of the Champions XXIII », sur 411 mania, (consulté le ).
  57. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Beach Blast '93 », sur 411 mania, (consulté le ).
  58. (en) Marc Middleton, « Vader Talks About Returning To WWE For RAW 1000, Doing His Moonsault And More », sur Wrestling Inc, (consulté le ).
  59. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Clash of the Champions XXIV », sur 411 mania, (consulté le ).
  60. (en) Brian Hoops, « Nostalgia Review: WCW Fall Brawl 1993; War Games, Rude vs. Flair, Steamboat vs. Regal », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  61. (en) Bob Barron, « 411 Video Review: Halloween Havoc 1993 », sur 411 mania, (consulté le ).
  62. WWE, « Vader vs. Heath Slater: Raw, June 11, 2012 », (consulté le )
  63. « WWE wrestler Big Van Vader announces on Twitter he is dying », sur Mail Online (consulté le )
  64. (en-US) « Vader back in the hospital just days after his initial release, Diagnosed with pneumonia - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  65. « Big Van Vader on Twitter », Twitter,‎ (lire en ligne, consulté le )
  66. (en) Joe Nguyen, « Vader dies at 63: Former WWE pro wrestler, Colorado Buffaloes football player passes away », sur The Denver Post, (consulté le )
  67. (en) Brandon Katz, « WWE Legend Vader Has Passed Away », sur The New York Observer, (consulté le )
  68. (en) « Historique du championnat poids-lourds IWGP », sur Wrestling Titles (consulté le ).
  69. (en) « Historique du championnat du monde par équipe IWGP », sur Wrestling Titles (consulté le ).
  70. (en) « Historique du championnat du monde poids-lourds UWA », sur Wrestling Titles (consulté le ).
  71. (en) « Historique du championnat du monde poids-lourds de la WCW », sur Wrestling Titles (consulté le )
  72. (en) « Historique du championnat poids-lourds des États-Unis de la WCW », sur Wrestling Titles (consulté le )
  73. (en) « Pro Wrestling Illustrated Wrestler Of The Year », sur www.cagematch.net (consulté le )
  74. a et b (en) « Pro Wrestling Illustrated Most Hated Wrestler of the Year », sur www.cagematch.net (consulté le )
  75. (en) « Pro Wrestling Illustratred Feud Of The Year », sur www.cagematch.net (consulté le )
  76. (en) « PWI Ratings for Vader », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le ).
  77. (ja) « 東京スポーツ プロレス大賞:選考経過(1990~1999) », sur www.tokyo-sports.co.jp (consulté le )
  78. (en) « Wrestler Of The Year - Lou Thesz/Ric Flair Award », sur www.cagematch.net (consulté le )
  79. (en) « Best Heel « Awards Database », sur www.cagematch.net (consulté le )
  80. (en) « Best Wrestling Maneuver », sur www.cagematch.net (consulté le )
  81. (en) « Most Outstanding Wrestler », sur www.cagematch.net (consulté le )
  82. (en) « Most Improved », sur www.cagematch.net (consulté le )

Liens externesModifier