Ouvrir le menu principal

Paul Orndorff

catcheur américain
Paul Orndorff
Paul Orndorff.jpg
Paul Orndorff en 2009.
Données générales
Nom de naissance
Paul Parlette Orndorff, Jr.
Nom de ring
Paul Orndorff
Nationalité
Naissance
(70 ans)[1]
Winchester, Virginie
Taille
6 1 (1,85 m)[2]
Poids
253 lb (115 kg)[2]
Catcheur retraité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.

Paul Parlette Orndorff, Jr. (né le à Winchester) est un catcheur et entraîneur de catch américain. Il est connu pour avoir travaillé dans diverses fédérations membres de la National Wrestling Alliance (NWA) soit la World Wrestling Federation (WWF) et la World Championship Wrestling (WCW).

Il est joueur de football américain à l'Université de Tampa (en) et participe à la draft 1973 de la NFL (en) où les Saints de La Nouvelle-Orléans l'engagent. Cependant, il échoue aux tests physiques et joue chez les Sharks de Jacksonville (en) en World Football League.

Il devient catcheur en 1976 et commence sa carrière en National Wrestling Alliance (NWA) essentiellement dans le Sud des États-Unis jusqu'en 1984. Il rejoint la World Wrestling Federation (WWF) et participe avec Roddy Piper au match phare de WrestleMania I lequel les oppose à Hulk Hogan et Mr. T. Il est ensuite l'allié puis le rival d'Hogan avant de quitter la WWF en 1988 arrêtant une première fois sa carrière.

Il reprend sa carrière de catcheur dans les années 1990 à la World Championship Wrestling et remporte une fois le championnat du monde Télévision de la WCW ainsi qu'à deux reprises le championnat du monde par équipes de la WCW avec Paul Roma. Il arrête définitivement sa carrière en 1995.

Une fois sa carrière terminée, il est un des entraîneurs du WCW Power Plant, école de catch de la WCW. Il est aussi un agent faisant le lien entre les catcheurs et la direction de la WCW.

Dans les années 2000, il devient en 2005 membre du Hall of Fame de la WWE et membre depuis 2009 du Professional Wrestling Hall of Fame et du NWA Hall of Fame (en).

JeunesseModifier

Orndorff étudie à l'Université de Tampa (en) où il joue au poste de running back au sein de l'équipe de football américain, les Spartans de Tampa (en). Il a participé à la draft 1973 de la NFL (en) où il est choisi en 289e position lors du 12e tour par les Saints de La Nouvelle-Orléans mais il échoue aux tests physiques[3]. Il joue cependant une saison au sein de la World Football League pour les Sharks de Jacksonville (en)[4],[5].

Carrière de catcheur puis d'entraîneurModifier

Débuts (1976-1983)Modifier

Orndorff débute au sein de la Championship Wrestling from Florida une fois sa carrière de footballeur terminée grâce à son beau-frère qui connait le promoteur de cette fédération Eddie Graham et qui accepte de le prendre sous son aile. Graham l'entraîne avec l'aide de Bob Backlund, Jack Brisco et Hiro Matsuda[6].

Il se fait ensuite connaître dans le Tennessee à la Mid-South Wrestling où il connait une rivalité avec Jerry Lawler pour le titre poids-lourds de ce dernier qu'il remporte après l'avoir battu le 29 mai 1977[3],[7]. Il perd son titre face à ce dernier 18 juillet avant de quitter cette fédération[3],[8].

Il se met alors à travailler pour la NWA Tri-State de la National Wrestling Alliance (NWA) opérant sur la Louisiane, l'Arkansas et l'Oklahoma. Il y devient champion poids-lourds de l'Amérique du Nord de la NWA Tri-State le 29 mai 1978 après avoir vaincu Ernie Ladd[9]. Il perd son titre face à ce dernier en juin[10]. En fin d'année, il change de ligue et intègre la Mid-Atlantic Championship Wrestling toujours au sein de la NWA mais opérant sur la Caroline du Nord, la Carolinne du Sud et la Virginie. Il fait équipe avec Jimmy Snuka et deviennent, le 26 décembre, champions du monde par équipe de la NWA Mid-Atlantic. Ils perdent leur titre le 1er mai 1979[11],[12]. Cette même année, il lutte également au sein de la Southeastern Championship Wrestling implantée dans le Tennessee et devient, avec Dick Slater, entre octobre et le 22 novembre, champion par équipe de cette fédération[13].

Pendant la même période, il retourne en Mid-South Wrestling. Après y avoir connu une rivalité avec Angelo Mosca (en) durant l'été 1979, il en connait une autre un an plus tard avec Ken Mantell où après l'avoir battu, Orndorff lui rase la tête, Mantelle ayant instauré cette tradition lorsqu'il battait ses adversaires [14]. Il retourne en Southeastern Championship Wrestling et y remporte, en novembre 1980, une deuxième fois le championnat par équipe, cette fois avec Norvell Austin[13].

Il retourne à la Mid-South Wrestling en 1981 où il doit affronter The Grappler (en) pour le championnat d'Amérique du Nord de la Mid South mais il est remplacé à la dernière minute par Jake Roberts qui remporte le titre en juin. Il entame alors une rivalité avec Roberts où Orndorff tient le rôle du « méchant » ou heel et il devient champion le 4 juillet[3],[15]. Il perd ce titre le 1er novembre après sa défaite face à Ted DiBiase[10]. Il continue ensuite à y travailler et il y affronte notamment Dusty Rhodes et Junkyard Dog[3].

En 1982, il va en Géorgie où il intègre la Georgia Championship Wrestling. Il devient le 20 juin champion National poids-lourds de la NWA après sa victoire sur Buzz Sawyer[16]. Il rend son titre pour avoir le droit d'affronter Ric Flair. Le titre de champion du monde poids-lourds de la NWA de ce dernier est mis en jeu le 1er août. Orndorff remporte le match par disqualification de son adversaire[17],[18]. Le 3 octobre, il devient une deuxième fois champion National poids-lourds de la NWA mais perd ce titre face à The Masked Superstar le 17 octobre[19],[20]. Le 7 novembre, Orndorff remporte une troisième fois le titre de champion National poids-lourds de la NWA face à The Masked Superstar mais perd ce titre le 20 mars 1983 face à Tim Brooks[21],[22].

D'avril à novembre 1983, il part au Japon où il va évoluer au sein de la New Japan Pro Wrestling[23].

World Wrestling Federation (1983-1988)Modifier

Fin 1983, la WWF engage Orndorff qui se voit rapidement surnommé Mr Wonderful. Après avoir affronté des jobbers[Notes 1] dans des matchs très courts, il effectue un ses premiers matchs télévisés le 23 janvier 1984 où, accompagné de Roddy Piper, il bat Salvatore Bellomo[1],[24],[25]. Rapidement, il obtient un match pour le championnat du monde poids-lourds de la WWF face à Hulk Hogan le 20 février mais le match se conclut par la victoire d'Hogan par décompte à l'extérieur, ce dernier ayant contré le piledriver d'Orndorff[26]. Le 21 mai, il dispute un match pour le championnat intercontinental de la WWF face à Tito Santana qu'il remporte par décompte à l'extérieur mais n''obtient pas le titre[27]. Le 28 juillet, Orndorff affronte à nouveau Hogan pour le titre de champion poids-lourds de la WWF et Orndoff l'emporte par disqualification après qu'Hogan ait utilisé le coup de poing américain de son adversaire[28].

En fin d'année et au début de 1985, avec Piper et « Cowboy » Bob Orton, ils commencent à provoquer certaines célébrités invitées lors des émissions télévisés, ceux-ci n'appréciant pas voir ces célébrités leur voler la vedette[29]. Le 16 février, Piper, qui est alors challenger pour le titre de championnat du monde poids-lourds de la WWF, s'en prend à Mister T.. Cette rivalité va se conclure par un match par équipe à WrestleMania I . Il oppose Piper et Orndorff accompagné de Bob Orton à Hulk Hogan et Mr T accompagnés par Jimmy Snuka et Mohamed Ali comme special enforcer. La victoire est revenu à Hogan et Mr T malgré les interventions d'Orton dans le match[30],[31]. Orndorff est considéré par Piper et Orton comme le responsable de cette défaite, il attaque ces derniers lors d'un Piper Piper's Pit le 11 mai disputé lors du premier Saturday Night's Main Event. Orton le projette hors du ring alors qu'Orndorff s'apprête à porter à Piper un piledriver. Cette manche se conclut par l'arrivée de Mr T qui reconduit Mr Wonderful au vestiaire[32]. Il s'allie ensuite avec Hogan avec qui il remporte un match par équipe face à Piper et Orton le 29 juin[33]. Le 8 juillet, Orndorff et Piper se retrouvent au premier tour du tournoi King of the Ring qui se conclut par un double décompte à l'extérieur[34]. Le 7 novembre, il participe au tournoi The Wrestling Classic . Il élimine Orton par disqualification mais perd par double décompte à l'extérieur face à Tito Santana en quart de finale[35].

Le 7 avril 1986 à WrestleMania 2, il affronte Don Muraco. Le match se termine sans vainqueur à la suite d'un double décompte à l'extérieur[36]. Il commence à être agacé de ne pas être aussi populaire que son allié Hulk Hogan et il le trahit durant un match par équipe face à King Kong Bundy et Big John Studd[37]. Orndorff rejoint la Heenan Family (en) et affronte Hogan dans un match pour le championnat du monde poids lourd de la WWF le 28 août durant The Big Event. Il s'y fait disqualifier après l'intervention d'Heenan[37],[38]. Ils se retrouvent à nouveau face à face le 13 septembre au cours de Saturday Night's Main Event[39]. Cet affrontement se conclut par une disqualification d'Orndorff après l'intervention d'Adrian Adonis en sa faveur[39]. Afin d'éviter d'autres interventions, ils s'affrontent à nouveau dans un match en cage le 14 décembre[40]. Durant ce match, ils sortent tous deux de la cage en même temps puis l'arbitre décide de recommencer le combat lequel se conclut par la victoire d'Hogan[40].

Au cours de sa rivalité avec Hogan, Orndorff se blesse au bras au cours d'une séance de musculation et doit se faire opérer début 1987[41]. Une fois apte à lutter, il congédie Bobby Heenan une seconde fois et prend Sir Oliver Humperdink (en) comme manager[1]. Il devient le rival de Rick Rude en octobre quand ce dernier vient l'interrompre le 8 octobre[42].

Repos et diverses fédérations (1988-1993)Modifier

Orndorff met sa carrière entre parenthèse de 1988 à 1990 et dirige alors un bowling à Fayetteville[43].

World Championship Wrestling (1993-1995)Modifier

Agent puis entraîneur au sein de la World Championship Wrestling (1995-2001)Modifier

Après carrièreModifier

Orndorff a été introduit au sein du Hall of Fame de la WWE le 2 avril 2005 par Bobby Heenan[3],[44]. En 2009, il a été encore une fois honoré pour l'ensemble de sa carrière en entrant au Professional Wrestling Hall of Fame ainsi qu'au Hall of Fame de la National Wrestling Alliance[45],[46].

En janvier 2011, il a annoncé qu'il a un cancer et se déclare guéri en mars 2012[47],[48].

Caractéristiques au catchModifier

  • Prises favorites
    • Forearm Clothesline[1]
    • Armbar[1]

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Au catch un jobber est un catcheur engagé pour perdre en mettant en valeur son adversaire.

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f (en) « Profil de Paul Orndorff », sur Online World of Wrestling (consulté le 12 septembre 2014).
  2. a et b (en) « Profil de Paul Orndorff », sur Cagematch (consulté le 12 septembre 2014).
  3. a b c d e et f (en) The Doctor Chris Mueller, « WWE Forgotten Legends 3: Mr. Wonderful Paul Orndorff », sur Bleacher Report, (consulté le 12 septembre 2014).
  4. (en) Dr. Jerry Wiseman, « Benefit for Paul Orndorff », sur Examiner, (consulté le 12 septembre 2014).
  5. (en) « Tennessee Stars signs », sur Google News, The Evening News, (consulté le 12 septembre 2014).
  6. (en) Greg Oliver, The Pro Wrestling Hall of Fame: The Heels, ECW Press, , 300 p. (ISBN 978-1550227598), p. 267-270
  7. (en) « Historique du championnat poids-lourds de la Mid-South Wrestling », sur Wrestling Titles (consulté le 12 septembre 2014).
  8. (en) « CWA @ Memphis », sur Wrestling Data (consulté le 12 septembre 2014).
  9. (en) « Show @ Tulsa 1978/05/29 », sur Wrestling Data (consulté le 13 septembre 2014).
  10. a b et c (en) « Historique du NWA Tri State North American Heavyweight Title », sur Wrestling Titles (consulté le 12 septembre 2014).
  11. (en) « MACW @ Richmond », sur Wrestling Data (consulté le 13 septembre 2014).
  12. a et b (en) « Historique du championnat du monde par équipe de la NWA », sur Wrestling Titles (consulté le 13 septembre 2014).
  13. a b et c (en) « Historique du championnat du monde par équipe de la NWA Southeastern », sur Wrestling Titles (consulté le 12 septembre 2014).
  14. (en) « Biographie de Paul Orndorff », sur Kayfabe Memories (consulté le 18 septembre 2014)
  15. (en) « Mid-South @ New Orleans », sur Wrestlingdata (consulté le 28 septembre 2014).
  16. (en) « GCW @ Atlanta », sur Wrestlingdata (consulté le 28 septembre 2014).
  17. a et b (en) « Historique du championnat National poids-lourds de la NWA », sur Wrestling Titles (consulté le 28 septembre 2014).
  18. (en) « GCW @ Atlanta », sur Wrestling Data (consulté le 28 septembre 2014).
  19. (en) « GCW @ Atlanta », sur Wrestling Data (consulté le 28 septembre 2014).
  20. (en) « GCW », sur Cagematch (consulté le 28 septembre 2014).
  21. (en) « GCW @ Atlanta », sur Wrestling Data (consulté le 28 septembre 2014).
  22. (en) « GCW @ Atlanta », sur Wrestling Data (consulté le 28 septembre 2014).
  23. (en) « Matchs de Paul Orndorff en 1983 », sur Cagematch (consulté le 28 septembre 2014).
  24. (en) « Matchs de Paul Orndorff à la WWF en 1983 », sur Cagematch
  25. (en) jddunn411, « Dark Pegasus Video Review: The Greatest Wrestling Stars Of The 80′s DVD, Disc Three », sur 411 mania, (consulté le 28 septembre 2014).
  26. (en) Adam Nedeff, « The Name on the Marquee: Madison Square Garden Presents the WWF (02.20.1984) », sur 411 mania, (consulté le 28 septembre 2014).
  27. (en) Linden Walker, « WWE MSG Classics #14 TV review », sur Figure Four/Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 28 septembre 2014).
  28. (en) Graham Cawthon, « Graham Cawthorn's This Day in WWF history », sur Figure Four/Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 29 septembre 2014).
  29. (en) Erik Beaston, « Full Career Retrospective and Greatest Moments for Roddy Piper », sur Bleacher Report, (consulté le 9 janvier 2015).
  30. (en) Adam Nedeff, « The Name on the Marquee: WWF Championship Wrestling (2.16.1985) », sur 411 mania, (consulté le 9 janvier 2015).
  31. (en) Linden Walker, « WrestleMania I review », sur Figure Four/Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 9 janvier 2015).
  32. (en) Matt Peddycord, « PDRwrestling Review: Saturday Night’s Main Event #1 (May 1985) », sur 411 mania, (consulté le 9 janvier 2015).
  33. (en) « WWF on PRISM Network », sur Cagematch (consulté le 10 janvier 2015).
  34. (en) « WWF King Of The Ring 1985 », sur Cagematch (consulté le 10 janvier 2015).
  35. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: The Wrestling Classic », sur 411 mania, (consulté le 8 mars 2015).
  36. (en) John Powell, « Powell's WrestleMania 2 review: Hulk Hogan vs. King Kong Bundy in a cage match for the WWF Championship, Roddy Piper vs. Mr. T in a boxing match », sur Pro Wrestling Dot Net, (consulté le 2 avril 2015).
  37. a et b (en) Matthew Schuerman, « 10 Thoughts on a memory…Paul Orndorff turns on Hulk Hogan (The Great Betrayal) », sur Inside Pulse, (consulté le 17 octobre 2017)
  38. (en) Sage Cortez, « Through the Years: WWF The Big Event », sur Culture Crossfire, (consulté le 17 octobre 2017)
  39. a et b (en) Matt Peddycord, « PDRwrestling Review: Saturday Night’s Main Event #7 (October 1986) », sur 411mania, (consulté le 17 octobre 2017)
  40. a et b (en) Matt Peddycord, « PDRwrestling Review: Saturday Night’s Main Event #9 (January 1987) », sur 411mania, (consulté le 17 octobre 2017)
  41. (en) Eddie Mac, « This Day in Wrestling History (June 24): The Great Betrayal », sur Cageside Seats, (consulté le 17 octobre 2017)
  42. (en) Erick Von Erich, « WWF Prime Time Wrestling 10/8/1987 », sur wrestlingrecaps.com (consulté le 20 décembre 2017)
  43. (en) Colin Hunter, « I’m Not Dead! Wrestlers Rumored to Have Died : Paul Orndorff », sur www.wrestlenewz.com, (consulté le 14 novembre 2018)
  44. (en) Steve Rennie, « WWE's Class of 2005 thrilled by HOF honor », sur Slam! Wrestling, (consulté le 12 septembre 2014).
  45. (en) Blaine Van Der Griend, « Orndorff tops Wonderful Hall of Fame class », sur Slam! Wrestling, (consulté le 12 septembre 2014).
  46. (en) Larry Csonka, « NWA News: 2009 Hall Of Fame Class, World Mini Title Coming Back », sur 411 mania, (consulté le 12 septembre 2014).
  47. (en) Ryan Clark, « More On Paul Orndorff's Cancer, WWE Fan Lawsuit, More », sur Wrestling Inc, (consulté le 12 septembre 2014).
  48. (en) John Powell, « WWE Hall of Famer Paul Orndorff announces he's cancer free », sur Pro Wrestling Dot Net, (consulté le 28 mars 2017).
  49. (en) « Historique du championnat du monde Television de la WCW », sur Wrestling Titles (consulté le 12 septembre 2014).
  50. (en) « Historique du championnat du monde par équipe de la WCW », sur Wrestling Titles (consulté le 12 septembre 2014).

Liens externesModifier