Bernard Privat

écrivain français
Bernard Privat
Naissance
Montpellier, France
Décès
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Cet ange en moi
Au pied du mur

Compléments

Directeur des éditions Grasset (1955-1981)

Bernard Privat, né le à Montpellier et mort le , est un écrivain et éditeur français[1]. Il a reçu le prix Aurel de l’Académie française en 1945, le prix Femina en 1959 et dirigea les éditions Grasset pendant plus de vingt-cinq ans.

BiographieModifier

Bernard Privat fait des études de droit à la faculté de Paris avant de se consacrer à la peinture entre 1936 et 1937. Durant la Seconde Guerre mondiale, il est fait prisonnier de 1940 à 1945[1].

Neveu de Bernard Grasset, Bernard Privat entre dans sa maison d'édition en 1949, prend la direction des éditions Grasset à la mort de son oncle en 1955 et devient une figure marquante de la maison et des éditions françaises[2],[1]. En 1967, en raison de son amitié avec Jean-Claude Fasquelle, il mène à bien la fusion avec la maison d'éditions Fasquelle, l'ensemble étant sous la houlette du groupe Hachette[1]. Sous sa direction, les éditions Grasset publie alors notamment Yves Berger, Jacques Chessex, François Nourissier, Françoise Mallet-Joris, Matthieu Galey, et Françoise Verny et obtient son premier prix Goncourt de l'après-guerre avec Oublier Palerme d'Edmonde Charles-Roux[3]. Bernard Privat quitte la direction de Grasset en 1981[4], qui sera alors assurée par Jean-Claude Fasquelle.

ŒuvreModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Alain Zecchini, Bernard Privat, Encyclopædia Universalis, consulté le 13 avril 2019.
  2. « Olivier Nora, le diplomate », Le Figaro, 14 octobre 2007.
  3. Historique des éditions Grasset.
  4. Gaspard Dhellemmes, « Grasset, portrait hors cadre », Vanity Fair no 59, juillet 2018, pp. 98-105.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Denise Bourdet, « Bernard Privat », in Encre sympathique, éditions Grasset, 1966.
  • Portraits de Bernard Privat, ouvrage collectif, éditions Grasset, 1986.

Liens externesModifier