Ouvrir le menu principal

Bernard Collin

écrivain, poète et peintre français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Collin.
Bernard Collin
Description de l'image Bernard Collin p.JPG.
Naissance
Boulogne-Billancourt
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Sang d'Autruche
  • Les millions, les milliers et le simple
  • Perpétuel voyez physique

Bernard Collin est un écrivain, poète et peintre français né le 5 août 1927.

BiographieModifier

EnfanceModifier

Bernard Collin vécut enfant entre la France et l'Amérique du Sud, où son père travaillait. Il passait alors ses vacances en Uruguay, au Brésil, au Chili, à Évian-les-Bains… Il fut ensuite pensionnaire à Pontoise chez les Oratoriens puis chez les Jésuites à Sarlat, durant la guerre[1]. Enfant, il ne lisait que sa grammaire latine et il découvrit assez tard la littérature : Saint-Simon, Balzac le passionneront ensuite.

L'écritureModifier

C'est à Pierre Bettencourt que l'on doit la publication de son premier livre, Centre de vous, en 1960. Les milliers, les millions et le simple, qui lui fait suite, reprend les pages du précédent livre, selon un procédé qui sera le même pour tous les autres livres de Bernard Collin à quelques exceptions près (dont Wols avec une loupe, Picti Libri, Une espèce de peau mince, entre autres). Il collabore également aux cahiers de l'Herne de Dominique De Roux, où il écrit sur Jean Dubuffet, Henri Michaux et Ezra Pound, et publie dans la NRF, L'Éphémère

Bernard Collin considère d'ailleurs qu'il n'a écrit que deux livres ; c'est ce qu'il l'affirma dans un entretien avec Alain Veinstein dans l'émission Du jour au lendemain, France Culture 31 janvier 2011. Perpétuel voyez Physique et Les Globules de Descartes reprennent en effet pour l'un, les proses et dessins déjà parus en volumes ou en revues, pour l'autre, les textes et les hommages. En 2006, le livre B comme mouche, permet de découvrir ses manuscrits, souvent remplis de dessins et de petites peintures, représentant oiseaux, personnages religieux, êtres étonnants[2]

En 2008, Avalois, paru chez Chandeigne, augmente de douze journées supplémentaires le calendrier du perpétuel dans lequel s'inscrivent les proses reprises dans Perpétuel voyez Physique, toutes désignées par une date sous la forme jour/mois.

En 2010, commence la publication de ses cahiers, des 22 lignes qu'il écrit chaque jour[3]. En 2011, il fit une lecture au Petit Palais.

ProchesModifier

FamilleModifier

Il est le père du peintre Emmanuel Collin. Il était marié avec une chilienne, fille d'un homme politique extrêmement important au Chili, Manuel Rivas Vicuna, qui fut notamment premier ministre du Chili. Sa femme était d'ailleurs la tante du candidat à la dernière élection présidentielle chilienne, Marco Ominami.

PeintureModifier

Bernard Collin eut de nombreuses expositions de ses peintures et de ses livres peints en 1979, 1982, 1984, 1987, 1989, 1997, 1999, 2002, 2003, 2006, 2009, aussi bien à Bruxelles qu'à la Sorbonne, et dans de très nombreux musées français[4]. En 2009, Bernard Collin eut une grande exposition au cipm de Marseille[4]. En effet, Bernard Collin peint le dimanche des oiseaux, et plus récemment d'autres animaux, tels des vaches, qu'il a montrées à la Galerie Froidevaux en 2012[5],[4].

ŒuvresModifier

CinémaModifier

  • En 2013, Bernard Collin apparaît dans le film Le fantasme de l'échec de Solange Dulac. On peut le voir également dans la bande-annonce du film[6].

À propos de Bernard CollinModifier

Notes et référencesModifier

  1. Bernard Collin écrit dans 'Devoir de vacances" "Avant de naître traverse l'Atlantique dans les deux sens. DE 0 à 9 ans vit dans sa famille en Amérique du Sud et en France, vacances en Uruguay, au Brésil, au Chili, à Evian. De 10 à 13 ans pensionnaire à Pontoise chez les Oratoriens. 1941-1942 pensionnaire chez les Jésuites à Sarlat" Dossier Bernard Collin (Entretien avec Jérôme Mauche, et contributions de Danielle Mémoire, Claude Royet-Journoud, David Lespiau, Dominique Fourcade, Bernard Chambaz, Jean Pietri, Anne Parian, Lola Créïs, Raoul Ruiz, Emmanuel Ponsart), CCP (Cahier Critique de Poésie) no 18, Centre international de poésie de Marseille, Marseille, 2009.
  2. Ses manuscrits ont été visibles dans diverses expositions, notamment à la galerie "L'In Plano"
  3. Émission Du jour au lendemain, France culture 2010
  4. a b et c Dossier Bernard Collin (Entretien avec Jérôme Mauche, et contributions de Danielle Mémoire, Claude Royet-Journoud, David Lespiau, Dominique Fourcade, Bernard Chambaz, Jean Pietri, Anne Parian, Lola Créïs, Raoul Ruiz, Emmanuel Ponsart), CCP (Cahier Critique de Poésie) no 18, Centre international de poésie de Marseille, Marseille, 2009.
  5. Ses vaches ont été visibles dans l'exposition "38 vaches et turbulences" en juin 2012
  6. La bande-annonce du film est visible sur https://www.youtube.com/watch?v=y2ccs8Hj0tc
  7. http://www.theses.fr/2002PA030133

Liens externesModifier