"Bensimmon"

Impérial Classic Diffusion

logo de Bensimon

Création 19/01/1999 immatriculation de la société actuelle
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction Yves Bensimon
Activité Commerce de détail d'habillement en magasin spécialisé
Effectif 234 en 2018
SIREN 421 529 710
Site web www.bensimon.com/frVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires 24 832 800 € en 2018
Résultat net -2 905 200 € en 2018 (perte)[1]

Bensimon est une marque de prêt à porter et d'art de vivre française, créée par les deux frères Serge et Yves Bensimon, en 1980. La petite tennis en toile de coton et à semelle en caoutchouc fait depuis de début le succès de la marque qui décline aussi les univers de la mode, de la décoration, et du design…

À l'origine uniquement en prêt à porter féminin, la marque est devenue au cours des années un groupe ayant diversifié ses activités avec l'ouverture des concepts stores Home Autour du Monde, des boutiques mode Autour du monde, de la galerie de design et d’art contemporain « Gallery S. Bensimon » et de la librairie Artazart au canal Saint-Martin.

La marque est exploitée par la société Impérial Classic Diffusion[2].

HistoriqueModifier

 
Les tennis Bensimon

En 1979, les deux frères Serge et Yves Bensimon, qui tiennent à l'époque une petite boutique de prêt à porter, veulent diversifier leur gamme par un style nouveau ; ils décident de chercher dans les bases de l'armée des vêtements ou des chaussures en surplus. Ils trouvent alors un stock de tennis blanches. Aussi tôt rentrés dans leur atelier, ils teignent ces tennis, jusqu'alors blanches, de différentes couleurs[3]. Le succès est quasi immédiat.

Portée par Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg et de nombreuses autres stars, cette petite tennis appelé « la Bensimon » est devenue une véritable icône de mode[4].

Les Bensimon sont des chaussures conçues aussi bien pour les enfants, les femmes ou les hommes. La « tennis » Bensimon originale est à lacet, couleur vermillon. Des années de distribution sélective et un marketing intensif ont fait de cette chaussure simple, un « basique », voir une « icône » de la mode[5],[6],[7],[8].

Il existe plusieurs types de Bensimon : tennis à lacets, en ballerines, montantes, etc. Mais deux modèles[9] prédominent et sont déclinées en multiples coloris[10].

En 1986, ils ouvrent leur première boutique Autour du monde en plein cœur du Marais, rue des Francs-Bourgeois[11] et choisissent l’enseigne « Autour du monde », symbole d’ouverture sur le monde.

En 1989, la marque commence à diversifier son activité avec l'ouverture de concept stores[12] à l'enseigne « Autour du Monde » commercialisant prêt à porter[13], mais aussi objets de décoration, linge de maison, ou meubles.

En 1999, la marque se développe son réseau au niveau national mais aussi  à l’international avec l’ouverture d’un deuxième concept-store sur le sol Bruxellois. 

En 2005, la marque s’ouvre à un nouvel univers avec ses deux premières Cologne Bensimon, 1993 et 2005. 

En 2006, la marque crée une gamme pour adolescents intitulée « B.Team », ainsi que la collection pour hommes « Surplus Bensimon »[12]

En 2009,  Serge Bensimon reprend aux côtés de Carl Huguenin et Jérôme Fournel la librairie orange du canal Saint Martin, Artazart, dédiée au design et au graphisme[14].

En 2010, Serge Bensimon ouvre sa première galerie, la Gallery S. Bensimon, qui est un lieu dédié à ses coups de cœur dans le domaine d’art contemporain et du design[15].

Activité, rentabilité, effectifModifier

[16].
2014 2015 2016 2017 2018 2019
Chiffre d'affaires en k€ 34 900 35 513 26 922 26 158 24 832
Résultat net en k€ (+ ou -) + 2 899 + 1 907 + 814 - 3 315 - 2 905
Effectif moyen annuel 151 154 159 217 234

CollaborationsModifier

La marque collabore régulièrement avec d'autres entreprises comme Lafuma[17], Virgin Mobile pour la commercialisation d'un téléphone portable en 2009, Dim[18], DKNY[19], Monoprix, le Club Med, Vertbaudet, La Redoute, Le Bon Marché[20], Les 3 Suisses[21], Milk[22], Ressources[23], Swildens[24], Ines de la Fressange[25], Jean-Paul Gaultier[26], Essix[27], Delacre [28]et le distributeur de chaussures Éram[29],[30],[31].

Réseau de distributionModifier

De nos jours, Bensimon dispose d'une quarantaine de points de vente en France et d'une vingtaine de points de vente dans d'autres pays (Belgique, Allemagne, Italie, Espagne, Pologne, Autriche, Suisse, Australie, Hong Kong, Israël, Japon, Corée, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Corée, Taiwan, US)

Le fondateur possède une galerie d'art, la Gallery S. Bensimon à Paris[32], et son frère Yves est aux finances de l'entreprise, qui réalise 34,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2010.

Notes et référencesModifier

  1. https://www.societe.com/societe/imperial-classic-diffusion-421529710.html
  2. « Chiffre d'affaires, résultat, bilans de la société décrite », sur www.societe.com (consulté le 6 juin 2019)
  3. « Bensimon », sur tendances-de-mode.com, (consulté le 28 juillet 2013)
  4. Véronique Cauhapé, « Bensimon, des tennis acidulées à la mode des beaux quartiers », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  5. Ilponse Pamela, « La tennis Bensimon élue Escarpin de Cristal! », Mode, sur marieclaire.fr, Marie Claire (consulté le 2 août 2012)
  6. Vanessa Zocchetti, « Une tennis très pointue », Mode, sur elle.fr, Elle, (consulté le 2 août 2012)
  7. Audrey levy, « Baskets collector », sur lepoint.fr, Le Point, (consulté le 2 août 2012)
  8. Véronique Cauhapé, « Bensimon, des tennis acidulées à la mode des beaux quartiers », Le Monde,‎ (ISSN 0395-2037)
  9. (en) Booth Moore, « Call it the French flip-flop », sur latimes.com, Los Angeles Times, (consulté le 2 août 2012)
  10. Catherine Maliszewski, « La tennis classée », Style, sur lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 2 août 2012)
  11. « Serge Bensimon: «Je ne collectionne pas, j'accumule, j'amasse» » (consulté le 20 juillet 2016)
  12. a et b Frédéric Martin-Bernard, « Bensimon, un surplus d'âme », Au masculin, sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 2 août 2012)
  13. « Bensimon au masculin », Archives, sur lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 2 août 2012)
  14. « Serge Bensimon demande aux "Parisiennes" de customiser ses tennis » (consulté le 21 juillet 2016)
  15. « La Gallery de S. Bensimon : de l'art du design » (consulté le 21 juillet 2016)
  16. « bilans publiés », sur www.verif.com (consulté le 2 avril 2020)
  17. « Les produits déclarent l'état d'urgence », Tendance, sur usinenouvelle.com, L'Usine nouvelle, (consulté le 2 août 2012)
  18. Elleadore.com, « Une collection de sous-vêtements par Dim et Bensimon », (consulté le 21 juillet 2016)
  19. « DKNY Collaborates With Bensimon For Stylish Spring Sneakers » (consulté le 21 juillet 2016)
  20. « «Les Éditions Limitées» de la Gallery S. Bensimon » (consulté le 21 juillet 2016)
  21. « Drap uni pur lin stone washed,collection Bensimon, 3 Suisses - Linge de maison : notre sélection spécial lin - Elle Décoration », sur www.elle.fr (consulté le 21 juillet 2016)
  22. « La collab de la rentrée : MilK x Bensimon » (consulté le 21 juillet 2016)
  23. « Peinture Ressource et Serge Bensimon collaboration 2014 » (consulté le 21 juillet 2016)
  24. Glamour, « Les 30 baskets du printemps 2016 » (consulté le 20 juillet 2016)
  25. Vogue, « La collab de l'été : Ines de la Fressange x Bensimon » (consulté le 20 juillet 2016)
  26. « Jean-Paul Gaultier signe des Bensimon pour les enfants », sur www.fashions-addict.com (consulté le 20 juillet 2016)
  27. « Bensimon et Essix s’invitent dans votre chambre » (consulté le 21 juillet 2016)
  28. « Bensimon et Delacre pour soutenir l'action de Toutes à l'école », sur www.fashions-addict.com (consulté le 21 juillet 2016)
  29. Marie-Amal Bizalion, « Bensimon signe une collection pour Eram », Styles, sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 2 août 2012)
  30. « Bensimon crée une collection de chaussures pour Eram », sur ladepeche.fr, La Dépêche, (consulté le 2 août 2012)
  31. « Mode : Bensimon et Eram collaborent pour une collection printemps 2011 » (consulté le 21 juillet 2016)
  32. Marion Vignal, « Dans les murs de... Serge Bensimon », Styles, sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 2 août 2012)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier