Benoni

bourg sud-africain

Benoni
Benoni
Centre-ville de Benoni en 2011
Administration
Pays Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Région historique Transvaal
Province Gauteng
Municipalité métropolitaine Ekurhuleni
Démographie
Population 158 777 hab. (2011)
Densité 904 hab./km2
Géographie
Coordonnées 26° 06′ 42″ sud, 28° 11′ 29″ est
Superficie 17 555 ha = 175,55 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud
Voir sur la carte administrative d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Benoni

Benoni est une ville d'Afrique du Sud, située dans la province du Gauteng, à l’est de Johannesbourg et fait partie, depuis 2000, de la municipalité d'Ekurhuleni[1].

Elle compte plus de 158 777 habitants selon le recensement de 2011[2].

HistoireModifier

 
Hôtel de ville de Benoni

Benoni est fondée vers 1881 à partir de terres encore non attribuées dans la région qui fait alors partie intégrante de la République sud-africaine du Transvaal. Cette naissance difficile est peut-être la source de son appellation biblique, « Ben-Oni » (« Ben-'Owniy »)[3], prénom hébreu donné par Rachel à son douzième fils, juste avant de mourir en couches, qui signifie « fils de ma douleur » (son père, Jacob, le renommera « Benjamin » ou « fils de ma droite »)[4],[1]. Il est dit aussi que Johan Rissik[5], arpenteur général de la République sud-africaine du Transvaal a éprouvé de la difficulté à déterminer les limites géographiques des terres non attribuées et les nomma alphabétiquement Apex, Benoni, Cloverfield, etc[4].

En septembre 1887, on y découvre de l’or. Ce sont des mineurs originaires de Cornouailles qui l’exploitent et la zone est un temps appelée « Little Cornwall » (les « Petites Cornouailles »).

Sir George Farrar, directeur d’une compagnie minière, fait effectuer des travaux astucieux en 1904 qui amènent l’eau des mines vers des réservoirs et des étangs en surface qui sont encore exploités de nos jours (pour les loisirs et la pêche).

Benoni acquiert le statut de municipalité du Transvaal en 1907.

En 1922, la grande grève des mineurs du Witwatersrand, appelée Révolte du Rand, affecte sérieusement Benoni qui devient l’un des foyers de la contestation.

Pendant l'apartheid (mis en œuvre à partir de 1948), les autorités font construire les townships « non-blancs » de Daveyton et Wattville, à proximité de Benoni qui demeure une enclave blanche. Le township d’Actonville accueille essentiellement des Indiens. Si l'apartheid a désormais officiellement disparu en 1991, le zonage demeure. En 1994, Benoni est intégrée dans une nouvelle province, issue de l'ancien Transvaal, et qui prend le nom de Gauteng en 1995.

Avec le recul de l’industrie minière, Benoni a dû s’adapter et s’ouvrir à l’industrie et aux services; ce qu’elle réussit à faire en profitant notamment de sa proximité avec l’aéroport international de Johannesburg.

Circonscription électoraleModifier

Benoni fut une circonscription électorale de 1915 à 1994 représentée à la chambre de l'assemblée du parlement par :

  • Walter Madeley (Parti travailliste) de 1915 à 1945
  • Thomas Osborn (Parti travailliste) de 1948 à 1953
  • Leopold Lovell (Parti travailliste) de 1953 à 1958
  • Donald Grant Ross (Parti uni) de 1958 à 1966
  • Pieter van Vuuren (Parti national) de 1966 à 1970
  • Hendrik van Eck van die (Parti uni) de 1970 à 1977
  • C.R.E. Rencken (Parti national) élu en 1981

Personnalités nées à BenoniModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Simphiwe S. Marajane, « EKURHULENI TOWNSHIPS : EKURHULENI METROPOLITAN MUNICIPALITY » [« Ekurhuleni municipalité métropolitaine »], sur SA Townships (consulté le 6 mars 2016)
  2. (en) « Census 2011: Main Place: Benoni », sur census2011.adrianfrith.com (consulté le 4 novembre 2019)
  3. Ministères EnseigneMoi, « La signification de Ben-'Owniy en hebreu est Ben-Oni en français », sur http://www.enseignemoi.com/, Bromont - Québec (consulté le 6 mars 2016)
  4. a et b (en) « BENONI : A Golden Anniversary for a Golden City » [« Benoni - Un anniversaire d'or pour une ville d'or »], Histoire de Benoni [PDF], sur http://benonicitytimes.co.za, Benoni, Keith Gardiner (consulté le 6 mars 2016)
  5. (en) C. Plug (dir.), Southern Africa Association for the Advancement of Science, « S2A3 Biographical Database of Southern African Science : Rissik, Mr Johann Friedrich Bernhard (surveying) », sur S2A3 Biographical Database of Southern African Science(en (en)), (consulté le 6 mars 2016)

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier