Ouvrir le menu principal

Indiens du Natal

population d'Afrique du Sud
Sud-Africains indiens entre 1910 et 1940. Tropenmuseum.

Les Indiens du Natal ou Sud-Africains indiens sont une population d'origine indienne vivant en Afrique du Sud. Ce sont les descendants des coolies recrutés dans les régions de Madras et de Calcutta à partir de 1860 engagés dans les plantations de canne à sucre du Natal. La majorité d'entre eux vit autour de la ville de Durban, ce qui en fait la ville la plus indienne en dehors de l'Inde. La plupart sont des descendants de migrants de l'Inde coloniale, arrivés à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Ils sont parfois qualifiés d'Asiatiques, en incluant les Sud-Africains d'origine iranienne et ceux de la petite communauté chinoise. Lors du dernier recensement, ils étaient 1 300 000, soit 2,7 % de la population sud-africaine.

Au cours de l'apartheid de 1948 à 1994, les Indiens ont été appelés, et ont souvent accepté volontairement, des termes allant de « Asiatiques » à « Indiens ». Certains citoyens ont estimé que ces termes constituaient des améliorations de leur identité contrairement à leur statut antérieur péjoratif de « non-blanc ».

Les Sud-Africains indiens, politiquement conscients et nationalistes, voulaient montrer à la fois leur héritage et leurs racines locales. De plus en plus, ils s'identifiaient eux-mêmes comme « Africains », « Sud-africains » et, le cas échéant, « Indiens d'Afrique du Sud ».