Ouvrir le menu principal

Bataille de la baie de Køge (1710)

bataille de la Grande Guerre du Nord
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la bataille livrée durant la Grande Guerre du Nord. Pour la bataille de 1677 au même endroit, voir Bataille de la baie de Køge.
Bataille de la baie de Køge, 1710
Description de cette image, également commentée ci-après
Le Dannebroge en feu, tableau de Christian Mølsted (1921)
Informations générales
Date 4 octobre 1710
Lieu Baie de Køge, au sud de Copenhague
Issue tactiquement indécise, mais succès stratégique suédois
Belligérants
Flag of Denmark.svg Danemark-NorvègeFlag of Sweden.svg Suède
Commandants
Amiral Ulrik Christian Gyldenløve, comte de SamsøAmiral Hans Wachtmeister
Forces en présence
26 vaisseaux de ligne
5 fregates
environ 40 transport de troupes
6 700 hommes
21 vaisseaux de ligne
plusieurs frégates
8 260 hommes
Pertes
1 vaisseau de ligne détruit
au moins 14 transports de troupes détruits
1 navire marchand arraisonné
2 navires de ligne détruits

Grande Guerre du Nord

Batailles

La seconde bataille de la baie de Køge ou de Kjöge, livrée dans le cadre de la Grande Guerre du Nord, oppose les forces navales de la Suède et du Danemark-Norvège le 4 octobre 1710.

Le contexteModifier

Après l'anéantissement de l'armée de Charles XII à Poltava (8 juillet 1709), la Suède se trouve en situation précaire. Ses ennemis lancent une offensive combinée sur deux fronts. À l'est, les Russes progressent dans les possessions suédoises des pays baltes et de Finlande, s'emparent au printemps 1710 de l'Estonie et de l'isthme de Carélie. À l'ouest, les Danois envahissent la Scanie, mais faute de troupes suffisantes sont finalement rejetés à la mer le 10 mars 1710 lors de la bataille de Helsingborg.

Aussi les Russes mettent-ils à la disposition de leurs alliés danois, pour les aider à reconquérir le Skåneland qu'ils avaient dû céder 52 ans plus tôt lors du traité de Roskilde, un corps de quelque 6 000 hommes. Ceux-ci s'embarquent à Danzig à bord de navires marchands, mais une partie du convoi devra faire demi-tour en raison du mauvais temps.

L'objectif des Suédois est d'empêcher ce transfert de troupes qui représente une menace de première grandeur.

DéroulementModifier

L'escadre danoise d'Ulrik Christian Gyldenløve, au mouillage dans la baie de Køge, aperçoit des voiles sur l'horizon, et croit d'abord qu'il s'agit des transports de troupes qu'elle doit réceptionner. En fait, c'est la flotte suédoise commandée par Hans Wachtmeister. Une cannonade s'engage entre les avant-gardes des deux flottes. Le navire de ligne danois Dannebroge prend feu et explose (sur ses plus de 600 hommes d'équipage, seuls 3 auraient été recueillis). Deux grands vaisseaux suédois s'échouent, sont abandonnés et incendiés par leurs équipages.

Pendant ce temps arrive de l'est le reste du convoi de navires marchands transportant les troupes russes. 14 d'entre eux sont jetés à la côte et incendiés par les Suédois, qui se retirent ensuite car le vent souffle en tempête. La bataille s'arrête là.

BilanModifier

Cette bataille n'a occasionné que des pertes limitées aux deux flottes en présence et n'a pas significativement modifié la balance des forces navales en Baltique. Elle est pour cette raison généralement considérée comme indécise.

Toutefois, du point de vue suédois, elle est considérée comme un succès, car elle a contribué à définitivement écarter toute menace d'invasion de ses provinces du sud.