Basilique Santa Pudenziana

édifice religieux italien
(Redirigé depuis Basilique Sainte-Pudentienne)

Basilique Santa Pudenziana
La façade de la basilique en 2017.
La façade de la basilique en 2017.
Présentation
Nom local Basilica di Santa Pudenziana
Culte Catholique romain
Début de la construction Ve siècle
Site web www.stpudenziana.orgVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Ville Rome
Coordonnées 41° 53′ 54″ nord, 12° 29′ 44″ est
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Basilique Santa Pudenziana
Géolocalisation sur la carte : Rome
(Voir situation sur carte : Rome)
Basilique Santa Pudenziana

La basilique Santa Pudenziana (en français : église Sainte-Pudentienne) est une basilique mineure située dans le rione de Monti sur la via Urbana à Rome. Elle est dédiée à la martyre romaine Pudentienne, sœur de Praxède et filles de Saint Pudens.

HistoriqueModifier

Cette église a longtemps été considérée comme l'une des plus anciennes de Rome, construite sur la domus du sénateur Pudens, père des deux sœurs martyres. Divers travaux contestés émettent l'hypothèse que les fondations de l'église remontent au IIe siècle. Au IVe siècle, une église provisoire aurait été édifiée, qui fut reconstruite lors de la décision du synode de 499 et à laquelle a été alloué le titre cardinalice de Santa Pudenziana. C'est sur le site de l'église qu'a eut lieu en 595 le miracle eucharistique de Rome en présence de Grégoire le Grand alors qu'il célèbre la messe[1].

Le campanile de l'église actuelle date du XIIIe siècle et d'importants travaux de restructuration ont été réalisés en 1588. La façade de l'église a été restaurée en 1870 par le cardinal Lucien-Louis Bonaparte, alors titulaire du titre.

L'église est devenue église nationale des Philippines.

Architecture et ornementationModifier

Le cardinal Ranulphe de Selve (1351-1382) est inhumé dans la basilique.

Notes et référencesModifier

  1. (it) « La mappa dei miracoli eucaristici in Italia, www.avvenire.it, consulté le 26 novembre 2019

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :