Ouvrir le menu principal

Lucien-Louis Bonaparte

prélat catholique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonaparte.

Lucien-Louis
Illustration.
Le prince-cardinal Lucien-Louis Bonaparte.
Titre
Prince de Canino et de Musignano

(38 ans, 6 mois et 21 jours)
Prédécesseur Charles-Lucien Bonaparte
Successeur Napoléon-Charles Bonaparte
Biographie
Dynastie Maison Bonaparte
Date de naissance
Lieu de naissance Canino
Date de décès (à 67 ans)
Lieu de décès Rome
Père Charles-Lucien Bonaparte
Mère Zénaïde Bonaparte
Profession Cardinal

Lucien-Louis Bonaparte

Lucien Louis Joseph Napoléon Bonaparte
Image illustrative de l’article Lucien-Louis Bonaparte
Biographie
Naissance
Rome
Ordination sacerdotale
Décès
Rome
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par le pape Pie IX
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de Santa Pudenziana (1868-1879)

Cardinal-prêtre de San Lorenzo in Lucina (1879-1895)

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Lucien Louis Joseph Napoléon Bonaparte, prince romain de Canino, Musignano, Bonaparte, puis prince Bonaparte (statut de la famille impériale adopté par Napoléon III), né à Canino le et mort à Rome le , fut un homme d'Église et cardinal français.

Sommaire

BiographieModifier

FamilleModifier

Lucien-Louis Bonaparte fut le deuxième fils de Charles-Lucien Bonaparte et de sa cousine germaine Zénaïde Bonaparte, et donc petit-fils de Lucien Bonaparte, deuxième frère de Napoléon Bonaparte, par son père, et petit-fils de Joseph Bonaparte, frère ainé de Napoléon Bonaparte, par sa mère.

Il fut baptisé par son arrière-grand-oncle le cardinal Fesch, et son parrain fut le futur Napoléon III, dont ses deux parents étaient cousins.

Il fut un enfant doux et charmant, et manifesta de bonne heure une vocation religieuse,

PrêtreModifier

Lucien-Louis Bonaparte prit l'habit ecclésiastique en mars 1854 et fut ordonné prêtre catholique à Rome par le pape Pie IX le 13 décembre 1857 et reçut la charge de vicaire de l'église Santa Maria in Via Lata, paroisse du palais Bonaparte.

Il servit en Italie puis en France. Il fit quelques séjours à Paris, habitant, avec ses frères et sœurs, au 142 de la rue de Grenelle, l'hôtel, devenu l'ambassade de Suisse, que Napoléon III fit acheter pour servir de résidence parisienne à ses cousins. L'empereur Napoléon III le nomme aumônier de la cour impériale, et Pie IX le fit camérier secret. De santé fragile et d'une piété édifiante, préférant les œuvres de charité aux postes de responsabilité, c'est un prêtre effacé, qui ne paraissait pas prédisposé à devenir un prince de l'Église.

Prince de CaninoModifier

À la mort de son frère Joseph-Lucien Bonaparte en 1865, il hérite automatiquement du titre de prince de Canino.

CardinalModifier

Au consistoire du 13 mars 1868, Lucien-Louis Bonaparte fut créé cardinal-prêtre au titre de Santa Pudenziana par le pape Pie IX qui entendait remercier par là le souverain français de l'intervention de ses troupes dans ses États en 1867. Napoléon III aurait souhaité le cardinalat plutôt pour l'archevêque de Paris, Mgr Darboy. Mais Pie IX ne pouvait pardonner à l'archevêque sa position gallicane et choisit donc le filleul de Napoléon III.

La nouvelle Éminence ne reçut jamais le sacre épiscopal et devint alors un membre très discret de la Sacrée Congrégation des Évêques et des Religieux, des Rites et de la Propagande. Grâce à son titre cardinalice, il participa au premier Concile du Vatican en 1869 et 1870, mais sans droit d'y intervenir publiquement n'étant pas évêque. Quelques années plus tard, il devint Camerlingue du Sacré Collège, du 28 janvier 1876 au 12 mars 1877, et participa, en 1878, au conclave qui aboutit à l'élection du pape Léon XIII.

Le Pape le muta en 1879 au titre cardinalice de San Lorenzo in Lucina. Le cardinal, d'une très grande charité, assuma la lourde tâche d'assister sur son lit d'agonie, en mars 1891, son très anticlérical cousin le prince Napoléon (Jérôme).

MortModifier

Le cardinal Lucien-Louis Bonaparte mourut soudainement à Rome, le , d'une syncope cardiaque. Il est inhumé en la basilique Santa Pudenziana de Rome.

Liens externesModifier