Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Barú.
Baru
Baru - Antibes.JPG
Baru au Festival Bédécibels 2012, à Antibes
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
ThilVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Hervé BaruleaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Distinctions

Hervé Barulea, dit Baru, né le à Thil (Meurthe-et-Moselle), est un auteur français de bande dessinée.

BiographieModifier

Il effectue ses études à l'université de Lorraine, d'abord en section maths-physique puis il s'oriente vers la faculté de sports[1]. Il est ensuite professeur d'éducation physique au collège Jacques-Callot de Neuves-Maisons, près de Nancy. Actuellement, il enseigne à l'École supérieure d'art de Lorraine.

Encouragé par l'éditeur Étienne Robial, Baru débute en 1982 dans Pilote avec des récits complets[2]. En 1985, il obtient l'Alfred du meilleur premier album en langue française au festival d'Angoulême pour le premier tome de sa série Quéquette blues[réf. souhaitée], qui raconte le quotidien d'une bande d'adolescents dans la Lorraine ouvrière de la fin des années 60. Plus de dix ans plus tard, il est à nouveau récompensé au Festival d'Angoulême 1996 avec l'Alph-Art du meilleur album pour L'Autoroute du soleil[3].

En 2006, il obtient le « Grand Boum », Prix du festival de bande dessinée de Blois, pour l'ensemble de son œuvre[réf. souhaitée].

Le 31 janvier 2010, il reçoit le Grand prix de la ville d'Angoulême pour l'ensemble de son œuvre[4]. Un documentaire intitulé Génération Baru[5], réalisé par Jean-Luc Muller, est projeté lors de ce même festival.

Le thème le plus récurrent de son œuvre est la classe ouvrière, et plus particulièrement celle de l'est de la France et des immigrés italiens. Les années Spoutnik en est un très bon exemple[réf. souhaitée]. C'est une œuvre partiellement autobiographique des enfants d'immigrés dans les cités ouvrières de Lorraine dans les années 1950.

Engagement politiqueModifier

En 2012, il soutient Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle[6].

PublicationsModifier

  1. Part. Ouane, 1984
  2. Part. Tou, 1986
  3. Part. Tri, 1986
  • La Piscine de Micheville, Dargaud, 1985 (rééd. Albin Michel, 1993 ; puis Les Rêveurs, 2009, édition augmentée)
  • La Communion du Mino, Futuropolis, 1985
  • Vive la classe!, Futuropolis, 1987
  • Cours, camarade!, Albin Michel, 1988
  • Le Chemin de l'Amérique, scénario de Jean-Marc Thévenet, Albin Michel, 1990 (rééd. Casterman 1998)
  • L'Autoroute du soleil, Casterman, 1995 (rééd. en deux tomes en 2002)
  • Sur la route encore, Casterman, 1997
  • Bonne année, Casterman, 1998
  • Les Années Spoutnik, Casterman
  1. Le Pénalty, 1999
  2. C'est moi le chef!, 2000
  3. Bip bip !, 2002
  4. Boncornards Têtes-de-lard !, 2003
  1. Tome 1, 2004
  2. Tome 2, 2006 (Prix Albert-Uderzo : Sanglier du Meilleur Album 2006)

Prix et récompensesModifier

AnecdotesModifier

Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (décembre 2018).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • L'album L'Autoroute du soleil reprend le principe de Cours, camarade, mais avec une technique et un format beaucoup plus proches du manga.

Notes et référencesModifier

  1. http://baru.airsoftconsulting.info/bio.aspx?page=1
  2. Gaumer 2010, p. 57.
  3. a b et c Mattéo Sallaud, « BD : au festival d’Angoulême, le prix du meilleur album prend du poids chaque année », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  4. Dominique Chabrol, « Le Festival d'Angoulême distingue Baru et la jeune génération de la BD », Agence France-Presse, 31 janvier 2010.
  5. http://mandrake-de-paris.blogspot.com/2010/01/generation-baru-le-film-et-lhomme.html
  6. « 100 auteurs de polar votent Mélenchon », sur humanite.fr,

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Baru (int. par Thomas Berthelot, Dominique Poncet et Philippe Morin), « Les Années Baru », PLG, no 36,‎ , p. 28-39.
  • Patrick Gaumer, « Baru », dans Dictionnaire mondial de la BD, Paris, Larousse, (ISBN 9782035843319), p. 57-58.
  • Philippe Morin et Dominique Poncet, « Bibliographie Baru », PLG, no 36,‎ , p. 40-42.
  • Marie Moinard, « Fais péter les basses, Bruno : le petit tailleur », dBD, no 46,‎ , p. 80.
  • Benjamin Roure, « L'Enragé, t. 2 : L'Enragé gagne aux points », dBD, no 2,‎ , p. 30.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :