Balacros

officier macédonien, garde du corps d'Alexandre le Grand et satrape de Cilicie

Balacros
Balacros
Monnaie frappée en Cilicie au nom de Balacros.

Décès 324 av. J.-C.
Pisidie
Origine Macédoine
Allégeance Alexandre le Grand
Grade Sômatophylaque
Conflits Campagnes d'Alexandre le Grand
Autres fonctions Satrape de Cilicie
Famille Fils de Nicanor

Balacros (en grec ancien Bάλακρoς / Balakros) est l'un des sômatophylaques (garde du corps) d'Alexandre le Grand et le satrape de Cilicie de 333 à 324 av. J.-C.

BiographieModifier

Fils d'un dénommé Nicanor bien considéré par Philippe II[1], Balacros devient l'un des sept gardes du corps (sômatophylaque) d'Alexandre dès le début de son règne en 336 av. J.-C. Après la bataille d'Issos, il reçoit la satrapie stratégique de Cilicie[2]et abandonne son titre de sômatophylaque.

En 332, il aide Antigone le Borgne et Calas à déjouer la contre-offensive de l'armée perse en Asie Mineure[3]. Après dix années d'administration satrapique durant lesquelles il prend plusieurs mesures fiscales, il trouve la mort en luttant contre les Pisidiens en 324[4]. Il est remplacé par Philotas, tandis que la révolte des Pisidiens n'est réprimée qu'en 321 par Perdiccas.

Il a épousé une fille d'Antipater, Phila, qui est mariée ensuite à Cratère. Il a eu pour fils Nicanor (peut-être le Nicanor général d'Antigone le Borgne) et Philippe, à distinguer de nombreux homonymes.

Notes et référencesModifier

  1. S'il s'agit bien du même Nicanor que celui mentionné par Plutarque, Œuvre morale.
  2. Arrien, II, 12.
  3. Quinte-Curce, IV, 5, 13.
  4. Diodore, XVIII, 22, 1.

Sources antiquesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Waldemar Heckel, Who's who in the age of Alexander the Great : A prosopography of Alexander's empire, Oxford, Blackwell Publishing, , 389 p. (ISBN 1-4051-1210-7).