BMX aux Jeux olympiques d'été de 2020

BMX aux Jeux olympiques de 2020
Description de l'image Cycling (BMX) pictogram.svg. Description de l'image Olympic rings.svg.
Généralités
Sport BMX
Organisateur(s) CIO
Édition 4e
Lieu(x) Drapeau : Japon Tokyo, Japon
Date au
Participants 48 (racing) + 18 (freesyle)
Disciplines BMX freestyle
BMX racing
Épreuves 4
Site(s) Olympic BMX Course, Tokyo, Drapeau du Japon Japon
Site web officiel Site officiel des Jeux

Navigation

Le BMX aux Jeux olympiques d'été de 2020 est l'une des épreuves de cyclisme au programme des Jeux olympiques d'été de 2020 à Tokyo, au Japon. Il se compose de deux disciplines : le racing, épreuve olympique depuis 2008, et le freestyle, olympique pour la première fois.

Préparation de l'événementModifier

Désignation du pays hôteModifier

La liste des six villes requérantes des Jeux olympiques de 2020 est annoncée par le CIO le [1]. La ville de Rome retire sa candidature la veille du dépôt définitif des dossiers, le 14 février 2012[2]. Doha et Bakou sont ensuite éliminées par le CIO[3].

Les trois villes restantes en lice sont Istanbul, Tokyo et Madrid[4]. Les projets japonais et espagnol sont beaucoup moins chers que le projet de la Turquie. À Tokyo, les épreuves doivent se tenir, pour 85 % d'entre elles, à moins de 8 kilomètres du village olympique, et Madrid compte réutiliser un grand nombre d'équipements sportifs déjà construits[4].

Lors du vote de la 125e session du Comité international olympique tenu le 7 septembre 2013 à Buenos Aires, Madrid est éliminée au premier tour et Tokyo l'emporte sur Istanbul au deuxième tour[5].

Lieu de la compétitionModifier

Les épreuves de BMX se déroulent à l'Olympic BMX Course, un nouveau bâtiment construit à Tokyo[6].

Modifications des épreuvesModifier

Les quotas changent en BMX racing : on compte désormais 24 participants hommes et autant de femmes, tandis que les années précédentes, 32 hommes et 16 femmes s'affrontaient. Si dans la compétition précédente, quatre pays pouvaient envoyer trois sportifs, seuls deux pays peuvent le faire en 2020[7].

QualificationsModifier

Processus de qualificationsModifier

BMX racingModifier

Le processus de qualifications aux Jeux olympiques est publié par le CIO le , et le circuit de qualifications commence le premier septembre 2018[7].

La première phase de la qualification s'étale du au et inclut les championnats du monde 2019 et 2020, les quatorze meilleurs résultats en coupe du monde de l'UCI, le meilleur score aux circuits continentaux de cyclisme, les trois meilleurs scores aux courses hors-catégories du circuit, les sept meilleurs scores des événements de catégorie C1, et les championnats nationaux de chaque pays en 2019[7].

Les deux pays les mieux classés à l'issue du circuit ont trois places libres pour leurs sportifs. Les deux pays suivants ont deux places, et cinq autres pays peuvent qualifier une personne. Ensuite, parmi les pays non qualifiés, les trois pays avec le meilleur classement individuel au reçoivent une place chacun. Enfin, les championnats du monde 2020 permettent de qualifier les deux pays dont les représentants sont les mieux classés, pour une place chacun[7].

Le Japon qualifie par défaut un homme et une femme, à moins de ne se qualifier avec une autre compétition, ce qui ouvre une place pour un autre pays. Si une place est laissée libre, l'Union cycliste internationale redistribue la place en tentant d'assurer que chaque continent est représenté[7].

BMX freestyleModifier

En BMX freestyle, qui est une nouvelle épreuve, chaque pays peut envoyer au maximum 2 compétiteurs de chaque sexe. Une place est accordée au pays hôte, le Japon, et 8 places sont assurées par qualifications. On compte donc 18 compétiteurs au total[8].

Pour se qualifier, tout cycliste doit avoir plus de 11 ans et avoir gagné au moins 10 points au classement individuel élite BMX Freestyle Park établi le par l'UCI[8].

6 places sont établies par le classement au . Ce classement permet à un pays de qualifier deux compétiteurs et à quatre autres pays de qualifier une personne. Le classement par pays est établi en additionnant le nombre de points des deux cyclistes les mieux classés du pays entre le et le . Ce classement s'appuie sur les championnats du monde de cyclisme urbain de 2018 et 2019, les 6 meilleurs résultats en Coupe du Monde, le résultat le plus récent en championnats continentaux, les 6 meilleurs résultats en compétition de catégorie 1 et les championnats nationaux 2019[8].

Après le , les deux sportifs par sexe les mieux classés aux Championnats du monde de BMX 2019 et non qualifiés par leur classement au sont qualifiés, à raison d'une place par comité national olympique. Les places doivent être confirmés sous 14 jours après le , soit le . Après l'éventuelle réattribution des places refusées, les inscriptions nominatives se ferment le , 18 jours avant le début des Jeux olympiques[8].

Déroulement de la compétitionModifier

ProgrammeModifier

Le programme commence par le BMX racing : les quarts de finale sont disputés le 30 juillet 2020, les demi-finales et finales le lendemain. Le premier août 2020 se déroulent les qualifications du BMX freestyle, et les finales ont lieu le lendemain[9].

FreestyleModifier

RacingModifier

Notes et référencesModifier

  1. Six villes requérantes pour les Jeux Olympiques de 2020 - Comité International Olympique -
  2. Roma 2020, il governo dice no Monti: «Non possiamo correre rischi»
  3. Les organisateurs des prochains Jeux présentent leurs rapports d'activité à la commission exécutive du CIO - Comité international olympique 8 décembre 2011
  4. a et b https://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/dossier/0202987469562-jo-2020-l-heure-du-verdict-601879.php
  5. (en) Jeré Longman and Martin Fackler, « For 2020 Olympics, I.O.C. Picks Tokyo, Considered Safe Choice », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  6. (en) « Olympic Venues|The Tokyo Organising Committee of the Olympic and Paralympic Games », The Tokyo Organising Committee of the Olympic and Paralympic Games,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  7. a b c d et e (en-US) « 2020 Olympic Qualifying Coming Into View », BMX Racing News at BMXNEWS.COM,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)
  8. a b c et d UCI, Système de qualification - Jeux de la XXXIIe olympiade - Tokyo 2020, , 4 p. (lire en ligne)
  9. (en) « Olympic Competition Schedule|The Tokyo Organising Committee of the Olympic and Paralympic Games », The Tokyo Organising Committee of the Olympic and Paralympic Games,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2018)