Büdingen

ville allemande

Büdingen
Büdingen
Vue du quartier historique
Blason de Büdingen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de la Hesse Hesse
District
(Regierungsbezirk)
Darmstadt
Arrondissement
(Landkreis)
Wetteraukreis
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
16
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Erich Spamer (FDP)
Code postal 63654
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
06 4 40 004
Indicatif téléphonique 06042
Immatriculation FB, BÜD
Démographie
Population 21 061 hab. (31 déc. 2014)
Densité 171 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 17′ 27″ nord, 9° 06′ 45″ est
Altitude 134 m
Superficie 12 288 ha = 122,88 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hesse
Voir sur la carte topographique de la Hesse
City locator 14.svg
Büdingen
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Büdingen
Liens
Site web www.stadt-buedingen.de

Büdingen est une ville allemande dans l'arrondissement de Wetterau dans le Land de Hesse. Elle est renommée pour ses fortifications médiévales et ses pittoresques bâtiments à colombage.

GéographieModifier

Situation géographiqueModifier

Büdingen est située au sud de la Vettéravie au pied du Vogelsberg à une hauteur de 160 m. La ville, traversée par le Seemenbach, se trouve à 15 km de la ville natale de Barbarossa, Gelnhausen et à 40 km à l'est de Francfort-sur-le-Main. Historiquement, Büdingen se trouve dans le comté d'Oberhessen.

GéologieModifier

Büdingen se trouve dans une vallée humide et marécageuse. C'est pourquoi le château et la vieille ville sont posés sur des madriers de chênes centenaires, qui sont montés sur des poteaux de hêtre. Le niveau de l'eau doit donc rester constamment élevé afin que de l'air ne parvienne pas aux fondations.

Les quartiers de la villeModifier

Depuis la réforme territoriale de 1972 (Gebietsreform), les villages d'Aulendiebach, de Büches, de Büdingen, de Calbach, de Diebach am Haag, de Düdelsheim, de Dudenrod, d'Eckartshausen, de Lorbach, de Michelau, d'Orleshausen, de Rinderbügen, de Rohrbach, de Vonhausen, de Wolf et de Wolferborn font partie de la ville.

En même temps, Büdingen est intégrée dans l'arrondissement de Wetterau (Land de Hesse). L'intégration de la ville de Büdingen à l'arrondissement de Wetterau reste désagréable à la population.[réf. nécessaire] Jusqu'à aujourd'hui, le mauvais raccordement des transports en commun à la sous-préfecture de Friedberg renforce encore plus cette position.

HistoireModifier

 
das Schlaghaus
Appartenances historiques

  Seigneurie d'Isembourg-Büdingen 1340–1442
  Comté d'Isembourg-Büdingen 1442–1511
  Comté d'Isembourg-Büdingen-Birstein 1511–1628
  Comté d'Isembourg-Büdingen 1628–1685
  Comté d'Isembourg-Büdingen-Büdingen 1685–1806
  Principauté d'Isembourg 1806–1810
  Empire d'Autriche 1815–1816
  Grand-duché de Hesse 1816–1918
  République de Weimar 1918–1933
  Reich allemand 1933–1945
  Allemagne occupée 1945–1949
  Allemagne 1949–présent

On date à peu près en l'an 700 le début de la construction de l'église de Saint-Remigius à Büdingen-Großendorf. C'est une église indépendante (n'appartenant pas à l'Église) de fondateurs inconnus[pas clair]. En l'an 847, le nom de Büdingen est mentionné dans la Chronique de l'évêché de Worms (Wormser Bischofschronik), bien qu'on ne soit pas sûr de quel Büdingen il s'agisse. L'église de Saint-Remigius est réorganisée et surélevée en 1050. Elle a la même forme actuellement.

En 1131 les seigneurs von Büdingen sont mentionnés pour la première fois par écrit. Ceux-ci deviennent en 1155 châtelains de Gelnhausen. La villa Büdingen fut mentionnée la première fois en 1206. La lignée des seigneurs von Büdingen s'éteint avec Gerlach II en 1247 en ligne masculine.

 
La vieille ville de Büdingen

ReligionsModifier

57,9 % des habitants (de tous les quartiers) sont protestants, 13,9 % sont catholiques et 28,2 % appartiennent à une communauté minoritaire ou sont athées.

Culture et curiositésModifier

MuséesModifier

Büdingen possède de nombreux Musées. Au château, on peut se souvenir du monde courtois, au musée Heuson du monde bourgeois. Les visiteurs du Musée des années 1950 se régaleront du souci de détail des objets exposés. De plus, il y a des collections spéciales, comme le Musée de la Rose des Sables qui montre la particularité géologique de ces pierres. Le Musée de modélisme, quant à lui, montre les répliques primées des véhicules de tous arts. Il existe aussi un Musée voué à la profession importante du boucher charcutier d'autrefois.

Maires
1887 - 1909 Wilhelm Knaf
1909 - 1926 Friedrich Fendt
1926 - 1932 Georg Hildner
1932 - 1942 Emil Diemer
1943 Heinrich Weickhardt
1943 - 1945 Gustav Knaus
1945 - 1949 Max Scheingraber
1950 - 1962 Emil Diemer
1962 - 1976 Willi Zinnkann (SPD)
1976 - 1982 Roland Manz (SPD)
1982 - 1997 Eberhard Bauner (CDU)
1998 - 2004 Bernd Luft (CDU)
2004 - Erich Spamer (FWG/FDP)
Stadtverordnetenvorsteher
1972 - 1977 Herbert Schnierle (SPD)
1977 - 1989 Bernfried Wieland (CDU)
1989 - 1993 Ulrich Engler (SPD)
1993 - 1997 Bernfried Wieland (CDU)
1997 - Siegfried Müller (SPD)

JumelagesModifier

Büdingen est jumelée avec Loudéac en France, Bruntál en République tchèque, Herzberg en Allemagne, Gistel en Belgique et Tinley Park aux États-Unis[1].

Personnages liés à la villeModifier

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Villes jumelées » (consulté le 13 février 2015)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :