Adolf Kraemer

joueur d'échecs et problémiste allemand

Adolf Hermann Kraemer, dit Ado Kraemer est un œnologue, un joueur d'échecs et un compositeur de problèmes d'échecs allemand né le à Büdingen et mort le à Berlin.

Adolf Kraemer
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique

BigoraphieModifier

Dans les années 1930 et 1940, Kraemer adhéra au parti nazi et fut SS-Hauptsturmführer[1]. Après la Seconde Guerre mondiale, il fut interné et libéré en 1948.

Dans les années 1950, Kraemer travailla comme responsable auprès des vignerons de Franconie.

Compositeur de problèmes d'échecsModifier

Kraemer est un des représentants de l'école stratégique[2] ou logique (appelée aussi école néo-allemande[3]) de composition de problèmes d'échecs, qui se concentre dans la création de « problèmes logiques » (ou stratégiques) comportant un plan ou une variante principale (Hauptvariante) développant une idée ainsi que des préparations (l'« avant-plan »)[4].

Carrière de joueurModifier

En 1924, Adolf Kraemer remporta le onzième tournoi de la fédération de Silésie à Salzbrunn, ex æquo avec Bergmann. En 1925, il termina premier ex æquo du troisième tournoi de la fédération de Westphalie. En 1928, il finit dernier du sixième congrès de la fédération de Westphalie à Dortmund mais réussit à battre Efim Bogoljubov (victoire de Friedrich Sämisch devant Richard Réti et Paul Johner). En 1930, il finit deuxième ex æquo du huitième championnat de la fédération silésienne (il perdit le match de départage pour la deuxième place contre Hans Herrmann)[5].

PublicationsModifier

  • (de) In Banne des Schachproblems, 1951
    Coécrit avec Erich Zepler.
  • (de) Problemkunst im 20 Jahrhundert, 1957
    Coécrit avec Erich Zepler.

Notes et référencesModifier

  1. (en)Tim Krabbé, Friends, 2004.
  2. François Le Lionnais et Ernst Maget, Dictionnaire des échecs, Paris, Presses universitaires de France, , 432 p., p. 373
  3. François Le Lionnais et Ernst Maget, Dictionnaire des échecs, Paris, Presses universitaires de France, , 432 p., p. 12
  4. François Le Lionnais et Ernst Maget, Dictionnaire des échecs, Paris, Presses universitaires de France, , 432 p., p. 228
  5. (en) Gino Di Felice, Chess Results, 1921 – 1930 : a comprehensive record with 940 tournaments crosstables and 210 match scores, McFarland & Company, , 344 p. (ISBN 978-0-7864-2642-3)

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Nouveau Guide des échecs. Traité complet, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1710 p. (ISBN 978-2-221-11013-3), p. 1350