Ouvrir le menu principal

Autoroute A50 (France)

autoroute française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A50.

Autoroute A50
Cartouche de la route
Image illustrative de l’article Autoroute A50 (France)
L'autoroute A50 aux environs de Cassis.
Carte de la route.
Autres dénominations Autoroute Est de Marseille
Historique
Ouverture à partir de 1962
Caractéristiques
Longueur 64 km
Direction ouest-est
Extrémité ouest Marseille
Intersections A507 à Marseille

A52, A502 et A501 à Aubagne

Extrémité est Toulon
Réseau Autoroute française
Territoire traversé
1 région Provence-Alpes-Côte d'Azur
2 départements Bouches-du-Rhône, Var
Villes principales Marseille, Aubagne, La Ciotat, Bandol, La Seyne-sur-Mer, Toulon

En France, l’autoroute A50 est une autoroute située en région Provence-Alpes-Côte d'Azur et reliant Marseille dans les Bouches-du-Rhône, à Toulon dans le Var.

CaractéristiquesModifier

D'une longueur de 70 km, l'A50 appartient pour partie au réseau public autoroutier (sur les secteurs Marseille-Prado/Aubagne et Toulon Pont-des-Gaux/Toulon-Villevielle/Tunnel de Toulon) et pour partie au réseau concédé à Escota (tronçon Aubagne-Sud/Toulon-Pont-des-Gaux) ; elle est payante de Roquefort-la-Bédoule à Bandol sur la partie gérée par Escota. C'est sur cette section qu'a été mis en service pour la première fois le Télépéage ou Télébadge en 1992.

Cette autoroute est couverte par Radio Vinci Autoroutes (107.7FM) dans le secteur Escota.

HistoireModifier

Son premier tronçon a été ouvert à la circulation en 1962 entre Marseille et Aubagne. Ce tronçon est encore nommé autoroute Est par les Marseillais.

Cette autoroute est en 2×3 voies depuis fin décembre 2012 sur les 21 km du tronçon entre les deux péages (La Ciotat et Bandol), après 23 mois de travaux[1] qui ont coûté 90 millions d’euros[2].

Échangeurs et sortiesModifier

  •   Échangeur entre Tunnel Prado-Carénage/A50, Tunnel du Vieux-Port de Marseille/A55 et Marseille-Le Pharo/Vieux-Port
  •   Tunnel Prado-Carénage (2 450 m)
  •   Péage du tunnel Prado-Carénage
  •   1   Échangeur entre A50, Tunnel Prado Sud (Saint-Giniez, Sainte-Anne, Mazargues, la Plage) et Tunnel Louis-Rège (Le Rouet, Menpenti) : Quartiers de Marseille desservis : Menpenti, Le Rouet, Saint-Giniez, Sainte-Marguerite, Sainte-Anne, Mazargues, La Plage
  •   2 Quartiers de Marseille desservis : Baille, La Timone, La Capelette, Saint-Loup, Menpenti
  •   Échangeur entre A50 et A507 liaison vers A7
  •   3 (échangeur Florian) Quartiers de Marseille desservis : La Pomme, la Timone, Saint-Loup, Pont-de-Vivaux
    •   Aire de service de la Pomme (sens Marseille-Toulon)
  •   4 à 7 km : Quartiers de Marseille desservis : Saint-Menet, La Valentine, La Barasse, Saint-Marcel
  •   5 à 10 km : La Penne-sur-Huveaune ; Quartiers de Marseille desservis : Saint-Menet, La Millière
  •   Échangeur entre A50 et A501 (de et vers Marseille) : Nice, Aix-en-Provence, Aubagne-centre
  •   Échangeur entre A50 et A502 (de et vers Marseille) : Toulon par RD, Aubagne-Les Passons, Gémenos, Z.I. des Paluds
  •   Échangeur entre A50 et A52 (de et vers Toulon) : Lyon, Aix-en-Provence, Gémenos, Aubagne
  •   6 à 18 km : Cassis par RD, Carnoux-en-Provence
  •   7 à 20 km : Carnoux-en-Provence, Roquefort-la-Bédoule, La Ciotat par RD
    •   Aire de repos du Belvédère du Pas d'Ouillier (sens Marseille-Toulon)
  •   8 à 23 km : Cassis
  •   Péage de La Ciotat +   9 à 34 km : La Ciotat
    •   Aires de service du Liouquet (sens Marseille-Toulon), des Plaines Baronnes (sens Toulon-Marseille)
  •   10 à 44 km : Saint-Cyr-sur-Mer
  •   11 à 50 km : La Cadière-d'Azur, Le Beausset, Circuit du Castellet, Z.I Signes
  •   12 à 56 km : Bandol, Sanary-sur-Mer +   Péage de Bandol
    •   Aire de repos de Sanary (dans les deux sens)
  •   12.1 à 61 km : Sanary-sur-Mer, Ollioules (ouverture prévue en 2019[3], initialement prévue en 2014[4])
  •   13 à 64 km : La Seyne-sur-Mer, Six-Fours-les-Plages, Sanary-sur-Mer, Ollioules
  •   14 à 65 km : Aubagne par RD, La Seyne-sur-Mer, Toulon La Beaucaire, Ollioules ; fin de section à péage
  •   15a à 67 km : Quartiers de Toulon desservis : Malbousquet, Brégaillon, Bon-Rencontre, Pont Neuf ; Autre ville desservie : Le Revest-les-Eaux
  •   15b à 67 km : Quartiers de Toulon desservis : Port militaire de Toulon
  •   16 à 67 km (de et vers Marseille) : Quartiers de Toulon desservis : Centre, Pont du Las, Arsenal, St Roch
  •   Tunnel de Toulon (3 km)
  • Fin de l'A50
  • A57

Lieux sensiblesModifier

La circulation sur cette autoroute est très dense.

  • La section de Marseille à Aubagne est embouteillée quotidiennement aux heures de pointe du matin et du soir, notamment aux alentours des échangeurs Florian et la Valentine. La vitesse y est limitée à 90 km/h.
  • La descente sinueuse de Roquefort-la-Bédoule vers Aubagne est accidentogène ; de plus elle comporte une entrée depuis Carnoux juste avant l'embranchement vers Aix, créant un cisaillement.
  • La forte descente située avant la gare de péage de La Ciotat dans le sens Marseille → Toulon a valu à ce tronçon un classement en zone dangereuse lors du recensement des routes à risques, à la suite de l'accident d'autocar survenu sur la RN 85 le 22 juillet 2007. La vitesse y est limitée à 90 km/h ; la voie de droite est réservée aux véhicules lents ; 4 refuges d'urgence pour poids lourds sont aménagés.
  • La sortie 13 (La Seyne quartiers ouest) est très difficile aux heures de pointe dans le sens Toulon-Marseille.
  • À l'arrivée à Toulon la vitesse autorisée passe successivement de 130 km/h à 110 km/h, puis 90 km/h, 70 km/h et enfin 50 km/h avant que l'autoroute débouche sur un feu en centre-ville, créant parfois des bouchons. La section finale de l'autoroute est cependant soulagée depuis 2014 grâce à l'ouverture du deuxième tunnel de Toulon dans le sens ouest - est.

Note sur le kilométrageModifier

 
L'échangeur Aubagne-sud : A50 au premier plan, A52 dans l'axe de la photo.

Le kilométrage indiqué en bordure de la chaussée subit une discontinuité après l'échangeur d'Aubagne-sud : de 16,5 on passe à 26 (sens Marseille → Toulon).

La section Aubagne - Toulon, provisoirement dénommée B52 lors de sa construction, a été d'abord intégrée à l'A52 (la Barque - Toulon) lors de son ouverture, et le kilométrage établi en conséquence à partir de sa jonction nord sur l'A8 ; puis cette section a été rattachée à l'A50, mais son kilométrage n'a pas été modifié, alors que la distance depuis Marseille, origine de l'A50, n'était pas la même.

Notes et référencesModifier

  1. « Entre Bandol et La Ciotat, l’A50 a pris de la largeur », sur La Provence (consulté le 24 janvier 2013).
  2. « A50 : une voie supplémentaire entre Bandol et La Ciotat », sur Vinci Autoroutes, (consulté le 26 juillet 2013).
  3. « Concertation autour de l'échangeur Ollioules-Sanary », Ouest-Var.net,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juillet 2017)
  4. Projet nouvel échangeur autoroutier 12.1 Sanary, Source : Ville de Six-Fours

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Émission téléviséeModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier