Association sportive de Monaco (basket-ball)

club sportif de basket-ball
AS Monaco
Logo du AS Monaco
Généralités
Nom complet Association Sportive de Monaco
Surnoms Roca Team "Roca Boys"
Fondation 1924
Couleurs
Salle Salle Gaston Médecin
(3 000 places)
Siège 7 Avenue des Castelans
98000 Monaco
Championnat actuel première division
Président Sergei Dyadechko
Entraîneur Saša Obradović
Site web https://asmonaco.basketball/
Palmarès principal
National[1] Leaders Cup (3)
Championnat de 2e division (2)
International[1] EuroCoupe (1)

Maillots

 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de basket-ball 2021-2022
0

L'AS Monaco est un club français de basket-ball évoluant en première division du championnat de France, basé à Monaco. Il s'agit d'une section du club omnisports de l'Association sportive de Monaco. Le club a connu plusieurs grands joueurs comme Georgy Adams, Éric Beugnot, George Brosterhous, Christian Garnier, Robert Smith et Philip Szanyiel.

HistoriqueModifier

De l'élite à l'anonymatModifier

L’AS Monaco a connu l'élite, alors désignée sous le terme de Nationale 1A de 1973 à 1975 puis de 1976 à 1991.

L'AS Monaco a vu défiler dans ses rangs de nombreux internationaux (Philip Szanyiel, Éric Beugnot, Christian Garnier, George Brosterhous) et certains des meilleurs joueurs américains du championnat de France des années 1980 (Robert Smith, Rick Raivio).

Lors de la saison 1982-1983, Monaco atteint la finale de la coupe de France. Les Monégasques sont battus par le CSP Limoges 81 à 96[2].

Entre 1987 et 1989, le club se qualifie à chaque fois pour les playoffs du championnat[3]. Monaco est la meilleure attaque du championnat avec 102,3 points en moyenne par match lors de la saison 1986-1987[4].

Lors de la saison 1990-1991, le club finit à la dernière place de la Pro A (avec seulement 3 victoires) avant de sombrer peu à peu, enchaînant les relégations.

De la Nationale 2 au retour dans l'éliteModifier

Le club remonte en NM1 à l'issue de la saison 2011-2012.

Le riche homme d'affaires ukrainien Sergei Dyadechko injecte des fonds dans le club afin de l'aider à retrouver très rapidement l'élite.

Lors de la saison 2013-2014, l'AS Monaco réalise un recrutement de grande qualité pour un club de 3e division. Le Serbe Dušan Kecman qui a remporté l'Euroligue en 2009 avec le Panathinaïkos arrive au club. Michael Mokongo, Derrick Obasohan et Anthony Christophe sont aussi recrutés. L'équipe survole le championnat avec seulement quatre défaites et est sacrée championne de NM1.

Sans trop de difficulté, la Roca Team enchaine l'année suivante en remportant le titre de champion de Pro B lors de la saison 2014-2015 avec ses nouveaux joueurs Cyril Akpomedah, Moustapha Fall et Darrel Mitchell. Elle retrouve l'élite du basket-ball français, 24 ans après sa dernière apparition.

L'affirmation nationale et les débuts européens (2015-2019)Modifier

Fraîchement promu avec le sixième budget et la troisième masse salariale de la Pro A pour la saison 2015-2016[5], Monaco ne cache pas ses ambitions. Son président Sergei Dyadechko souhaite en faire l'un des meilleurs clubs d'Europe. Pour cela le club se constitue un effectif très large dans l'objectif d'atteindre les playoffs de Pro A et recrute l'entraîneur Zvezdan Mitrović. Ainsi autour de joueurs comme Serhiy Hladyr, DeMarcus Nelson, Jamal Shuler et Amara Sy l'équipe s'installe durablement dans le haut de tableau. Étant qualifié pour la Leaders Cup 2016, l'ASM remporte la finale — le premier trophée de son histoire — face à l'Élan sportif chalonnais (99-74) et s'affirme un peu plus comme l'un des favoris pour le titre de Pro A[6].

L'ASM termine à la première place de la saison régulière après une lutte acharnée avec la SIG Strasbourg. Après avoir vaincu Nanterre 92 en 1/4 de finale, la Roca Team est stoppée par l'ASVEL en demi-finales.

Saison 2016-2017 : Une première participation européenneModifier

Grâce à ses résultats lors de la saison 2015-2016 de Pro A, l'ASM se qualifie pour la Ligue des champions de basket-ball. Lors de la première édition de cette compétition européenne, les Monégasques se retrouvent dans le Groupe A avec l'Aris Salonique, Francfort, Banvit, Nymburk, Helios Suns, Nahariya et Bakken. Elle finit première de sa poule et se qualifie ainsi directement pour les huitièmes de finale où elle se défait de l'AEK Athènes puis elle bat en quarts de finale le Dinamo Basket Sassari pour se qualifier dans le Final Four.

Lors de la saison 2016-2017, la Roca Team impressionne et domine la saison régulière de Pro A où elle passe la majorité du temps en tête du classement. À la mi-saison, l'ASM est en tête du championnat de France et se qualifie ainsi pour la Leaders Cup 2017 où elle réussit à conserver son titre face à l'ASVEL en finale (95-91). L'ASM termine à la première place de la saison régulière, mais est battue en 1/4 de finale des play-offs par l'ASVEL (69-72, 71-66 et 71-74).

Échec en finale des playoffs (2018 et 2019)Modifier

Bien que dominateur en saison régulière (deux fois en tête du classement à l'issue de la saison), l'AS Monaco ne parvient pas à décrocher le titre, défait à chaque fois en finale par Le Mans Sarthe Basket en 2018 puis par l'ASVEL en 2019. La Roca Team remporte toutefois un nouveau trophée en 2018, sa troisième Leaders Cup d'affilée.

Premier sacre européen (2020/2021)Modifier

L'AS Monaco remporte l'EuroCoupe de basket-ball 2020-2021, s'imposant en finale (au meilleur des 3 matchs) contre les Russes de l'UNICS Kazan[7], en remportant la 1ère manche à domicile 89-87 puis le second match en Russie 86-83. Une performance qui leur permet de décrocher une qualification en EuroLigue, la plus grande compétition européenne de basket-ball, pour la première fois de leur histoire[8].

Après la phase de poule (contre Joventut Badalona, Nanterre 92 et Unicaja Málaga), Monaco a battu Budućnost VOLI Podgorica en quart de finale (76-77 ; 74-64 ; 90-87) puis CB Herbalife Gran Canaria (82-77 ; 76-74) en demi finale.

À la fin de la saison régulière du championnat de France, la Roca Team se classe à la quatrième position[9]. La phase finale se déroule sous le format d'un final four. Après un succès face à la JL Bourg-en-Bresse (91-72) en quart de finale, les Monégasques s'inclinent face à la JDA[10] (79-68). L'entraîneur monégasque, Zvezdan Mitrović, est élu entraîneur de la saison pour le troisième fois de sa carrière[11].

La découverte de l'EuroLigue (depuis 2021)Modifier

À l'aube d'une première saison historique en EuroLigue, les dirigeants de la Roca Team accordent leur confiance à Zvezdan Mitrović pour trois saisons supplémentaires[12]. Dee Bost, capitaine et meneur historique de la Roca Team, quitte le Rocher[13]. Paris Lee le remplace à la mène[14], le jeune Rudy Demahis-Ballou est quant à lui prolongé[15], tout comme Ibrahima Fall Faye[16].

Mi-décembre 2021, Mitrović est licencié et remplacé par Saša Obradović[17].

PalmarèsModifier

Palmarès de l'AS Monaco Basket
Compétitions nationales Compétitions internationales
Compétitions de jeunes

Néant

Entraîneurs successifsModifier

Effectif actuelModifier

AS Monaco - Saison 2021-2022
Joueurs Entraîneurs
Poste No  Pays Joueurs Taille Naissance (Âge)
Meneur   Paris Lee 1.83 (26 ans)
Meneur   Mike James 1.85 (31 ans)
Meneur   Léo Westermann 1.98 24 juillet 1992 (29 ans)
Meneur   Rudy Demahis-Ballou 1.87 26 février 2002 (19 ans)
Arrière   Rob Gray 1.85 (27 ans)
Ailier fort   Will Thomas 2.03 1er juillet 1986 (35 ans)
Arrière   Danilo Anđušić 1.95 (30 ans)
Arrière/Ailier   Dwayne Bacon 1.98 (26 ans)
Ailier   Billy Yakuba Ouattara 1.90 (29 ans)
Ailier   Armel Traoré 2.02 (18 ans)
Ailier   Alpha Diallo 2.01 (24 ans)
Ailier fort   Donatas Motiejūnas 2.13 20 septembre 1990 (30 ans)
Pivot   Jerry Boutsiele 2.07 (29 ans)
Pivot   Ibrahima Fall Faye 2.09 (25 ans)
Pivot   Donta Hall 2.08 7 août 1997 (24 ans)
Entraîneur
Assistant(s)

Légende
  • No  : Numéro de maillot
  •   : Capitaine
  •   : joueur blessé actuellement
  • (E) : Espoir (centre de formation)

Dernière mise à jour : 14/12/2021

Joueurs célèbres ou marquantsModifier

La salleModifier

La salle omnisports Gaston-Médecin est située sous les tribunes du stade Louis-II de Monaco. Son parquet est en chêne massif et lui permet d'accueillir des compétitions de basket-ball, volley-ball, de handball mais aussi de judo, d'escrime, d'haltérophilie et de gymnastique. Le terrain mesure 44 mètres sur 24. La salle Gaston-Médecin a été rénovée en 2016 et peut désormais accueillir environ 3.000 spectateurs.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « 18 / 03 / 1983 coupe de la fédération finale », sur encyclocsp.net
  3. Le championnat est désigné sous le nom de Nationale 1 jusqu'en 1986-1987, puis Nationale 1A jusqu'en 1991-1992
  4. « Historique - AS Monaco Basket », sur federall.net
  5. « Sergueï Dyadechko, l'énigmatique homme fort de l'AS Monaco Basket », sur francetvsport.fr, (consulté le ).
  6. « Monaco, première ! - Basket - Leaders Cup », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  7. « Monaco s'impose à Kazan et remporte l'Eurocoupe », sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  8. « Monaco qualifié pour l'Euroligue », sur LEFIGARO (consulté le )
  9. « Jeep Elite - 34e journée, le classement général Basket », sur L'Équipe (consulté le )
  10. « Dijon bat Monaco et se qualifie pour la finale de Jeep Élite », sur L'Équipe (consulté le )
  11. « Zvezdan Mitrovic (Monaco) élu Entraîneur de la saison de Jeep Elite », (consulté le )
  12. « Zvezdan Mitrovic, l'aventure continue », sur asmonaco.basketball (consulté le )
  13. « Dee Bost quitte Monaco pour Galatasaray | Basket Europe », (consulté le )
  14. « Paris Lee signe à Monaco », sur asmonaco.basketball (consulté le )
  15. « Rudy Demahis-Ballou prolonge pour une nouvelle saison avec Monaco », sur asmonaco.basketball (consulté le )
  16. « Ibrahima Fall Faye : le lion prolonge avec la Roca Team », sur asmonaco.basketball (consulté le )
  17. Arnaud Lecomte, « Sasa Obradovic redevient l'entraîneur de Monaco », L'Équipe,

Lien externeModifier