Kemba Walker

joueur de basket-ball américain

Kemba Walker
Image illustrative de l’article Kemba Walker
Kemba Walker en 2016
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (31 ans)
Bronx, New York
Taille 1,83 m (6 0)
Poids 83 kg (183 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Thunder d'Oklahoma City
Numéro -
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2008-2011 Huskies du Connecticut
Draft de la NBA
Année 2011
Position 9e
Franchise Bobcats de Charlotte
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
2019-2020
2020-2021
2021-2022
Bobcats de Charlotte
Bobcats de Charlotte
Bobcats de Charlotte
Hornets de Charlotte
Hornets de Charlotte
Hornets de Charlotte
Hornets de Charlotte
Hornets de Charlotte
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Thunder d'Oklahoma City
14,1
17,7
17,7
17,3
20,9
23,2
22,1
25,6
20,4
19,3
-
Sélection en équipe nationale **
2013-Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Kemba Hudley Walker, né le [1] dans l'arrondissement du Bronx à New York, est un joueur américain de basket-ball évoluant au poste de meneur. Il joue actuellement avec le Thunder d'Oklahoma City au sein de la National Basketball Association (NBA).

Après avoir obtenu son diplôme à la Rice High School en 2008, il a joué au basket-ball universitaire pour les Huskies du Connecticut. Au cours de la saison 2010-2011, Walker est le deuxième meilleur marqueur du pays et est nommé First Team All-American. Il a également mené les Huskies au titre de la NCAA en 2011[2] et remporte le titre de meilleur joueur du tournoi[3]. Ses performances avec les Hornets lui permettent d'être sélectionné au NBA All-Star Game à trois reprises en 2017, 2018 et 2019, ainsi qu'avec les Celtics de Boston en 2020.

LycéeModifier

Kemba Walker grandit dans le Bronx. Après un bref passage à la Herbert H. Lehman High School, il s'inscrit à la Rice High School où il est entraîné par Maurice Hicks qui a entraîné entre autres Andre Barrett, Keydren Clark et Russell Robinson. Lors de son année junior, il joue contre la Simeon Career Academy et Derrick Rose au Madison Square Garden pour une victoire 53 à 51. Au cours de son année senior, il marque 18,2 points et offre 5,3 passes décisives en moyenne par rencontre, ce qui lui permet d'être sélectionné dans la McDonald's All American Team.

UniversitéModifier

Durant sa première année à l'Université du Connecticut, il permet aux Huskies d'atteindre le Final Four en 2009 avec 23 points inscrits contre Missouri. Pendant son année junior, il est le meilleur marqueur du pays avec 26,7 points par match. Il prend aussi 5 rebonds et offre 3,8 passes décisives par match. Le , Kemba Walker est nommé dans la All-American First Team. Il est également finaliste pour le titre de meilleur joueur universitaire de basket-ball de l'année. Le , il est sacré Champion de NCAA avec les Huskies[2] et est élu meilleur joueur du tournoi[3]. Walker obtient son diplôme de l’UConn en 3 ans, lui permettant de se présenter à la prochaine draft NBA.

Buzzer Beater du 10 mars 2011Modifier

Au cours du tournoi 2011 de la conférence Big East, il inscrit un panier au buzzer face aux Panthers de Pittsburgh et permet ainsi à son équipe d'accéder aux demi-finales. Alors que les deux équipes sont à égalité (74-74), Kemba Walker, positionné en tête de raquette, emmène son défenseur sur le côté gauche de celle-ci en effectuant un cross-over couplé à une feinte de corps pour signifier un drive. Il opère à cet instant un step-back jumper fadeaway qui rentre au buzzer.

Carrière NBAModifier

Bobcats/Hornets de Charlotte (2011-2019)Modifier

Saison 2011-2012 : Saison rookieModifier

Il est sélectionné au premier tour de la draft 2011 de la NBA, en 9e position par les Bobcats de Charlotte, franchise détenue par Michael Jordan. Walker signe déjà un contrat de chaussures pluriannuel avec Under Armour, la première recrue de la classe de draft de 2011 à le faire[4].

Le , il réalise le premier triple-double de sa carrière en NBA en marquant 20 points, en distribuant 11 passes décisives et en prenant 10 rebonds, rejoignant Boris Diaw et Stephen Jackson comme les seuls joueurs des Bobcats de l’histoire de la franchise à en enregistrer un. Il participe au Rising Stars Challenge en 2012 pendant le All-Star Week-End.

Saison 2012-2013Modifier

Le 14 novembre 2012, Walker inscrit le premier panier victorieux de sa carrière en NBA contre les Timberwolves du Minnesota. Il termine le match avec 22 points, ainsi que 5 rebonds, 4 passes décisives et 4 interceptions[5]. Le 21 janvier 2013, il marque 35 points, son nouveau record en carrière, contre les Rockets de Houston[6]. Au cours de la saison 2012-2013, Walker est sélectionné, avec son coéquipier Michael Kidd-Gilchrist, au Rising Stars Challenge 2013, où ils ont tous deux marqué 8 points.

 
Kemba Walker en 2013.

Kemba termine la saison avec des moyennes de 17,7 points, 5,7 passes décisives, 3,5 rebonds et 2 interceptions par match. Il fait d’importants progrès au cours de sa deuxième saison.

Saison 2013-2014Modifier

Le 9 décembre 2013, Walker inscrit 31 points, dont 27 en seconde mi-temps, et marque les 15 derniers points pour aider les Bobcats à vaincre les Warriors de Golden State, 115-111[7]. Le 18 décembre 2013, il inscrit un buzzer beater, au-dessus, de Jonas Valančiūnas en prolongation pour battre les Raptors de Toronto[8]. Le 19 février 2014, Walker enregistre 24 points, 5 rebonds et un record en carrière de 16 passes décisives dans une victoire contre les Pistons de Détroit[9]. Cinq jours plus tard, il se voit décerner le titre de joueur de la semaine de la conférence Est, avec des moyennes de 22,5 points, 8,8 passes décisives et 5,5 rebonds sur sept jours. Dans une victoire à domicile contre le Magic d'Orlando le 4 avril 2014, Walker enregistre son deuxième triple-double en carrière avec 13 points, 10 passes décisives et 10 rebonds[10].

Jouant le Heat de Miami au premier tour des playoffs, avec son coéquipier Al Jefferson forfait en raison d’une blessure au pied, Walker réalise un beau quatrième match avec 29 points, 5 passes décisives, 5 rebonds, 3 contres et 2 interceptions. Cette performance se solde par une défaite et une série jouée en 4 matchs.

Saison 2014-2015Modifier

En début de saison régulière, il signe une prolongation de contrat de 48 millions de dollars sur quatre ans avec les Hornets[11]. Le 27 décembre, lors d’une défaite contre le Magic d'Orlando, il inscrit 42 points, un record en carrière, et établi un record de franchise des Hornets pour le plus grand nombre de points inscrits en seconde période avec 35 points[12]. En trois matchs consécutivement joués entre le 3 et le 7 janvier, Walker marque 30, 33 et 31 points dans des victoires contre le Magic d'Orlando, les Celtics de Boston et les Pelicans de La Nouvelle-Orléans. Il rejoint ainsi Larry Johnson, Glen Rice, et Kelly Tripucka comme l’un des quatre joueurs de l’histoire de la franchise des Hornets, à inscrire plus de 30 points sur 3 matchs consécutifs[13]. Le 12 janvier, il est nommé joueur de la semaine de la conférence Est. Au cours de la semaine, il gagne l'ensemble des matchs de la semaine et obtient en moyenne 30,3 points, 5,8 rebonds et 4,5 passes décisives en 36,2 minutes.

 
Kemba Walker en 2014.

Le 28 janvier 2015, Walker est écarté pendant six semaines après avoir subi une intervention chirurgicale pour une déchirure méniscale au genou gauche[14].

Saison 2015-2016Modifier

Le 18 janvier 2016, Walker bat son record en carrière et celui de la franchise avec 52 points dans une victoire en prolongation contre le Jazz de l'Utah, battant le précédent record de 48 points établi par Glen Rice en mars 1997[15]. Le 9 mars, lors d’une victoire contre les Pelicans de La Nouvelle-Orléans, Walker devient le troisième joueur des Hornets à inscrire 500 paniers à trois points en carrière, rejoignant Dell Curry (929) et Glen Rice (508). Cinq jours plus tard, il obtient son quatrième titre de joueur de la semaine en carrière et le deuxième de la saison 2015-2016[16], devenant ainsi le sixième joueur de Charlotte à remporter le titre à plusieurs reprises au cours de la même saison[17]. Les Hornets terminent la saison régulière à la 6e place de la conférence Est avec un bilan de 48-34. Au cours du premier tour des playoffs, les Hornets affrontent le Heat de Miami, 3e tête de série, et lors d’une victoire au match 4, le 25 avril, Walker marque 34 points, ce qui a permis aux Hornets d’égaliser à 2-2 dans la série. Il dépasse cette marque dans le sixième match de la série, marquant 37 points dans une défaite, permettant au Heat d'égaliser à 3-3[18]. Les Hornets s'inclinent dans le septième match, mettant un terme à la saison.

Saison 2016-2017 : Statut de All-StarModifier

Il réalise sa meilleure marque de la saison le 11 novembre, enregistrant 40 points, 10 rebonds et 6 passes décisives dans une défaite contre les Raptors de Toronto. Le 29 décembre, avec 22 points contre le Heat de Miami, Walker enregistre son 7000e point avec la franchise de Charlotte. Il devient le quatrième joueur de l’histoire de la franchise à atteindre ce stade, et est le deuxième à l'atteindre le plus rapidement, en 396 matchs[19]. Le 26 janvier, il est nommé remplaçant de la conférence Est pour le NBA All-Star Game 2017, sa première sélection[20]. Le 31 janvier, il marque 22 points contre les Trail Blazers de Portland et se hisse au troisième rang de la liste des meilleurs marqueurs de la franchise. Le 6 mars, il est nommé joueur de la semaine de la conférence Est[21]. Le 31 mars 2017, il inscrit 31 points contre les Nuggets de Denver. Pendant le match, Walker devient le deuxième joueur de l’histoire de l’équipe à atteindre 8 000 points en carrière, le seul autre joueur à atteindre cette marque est Dell Curry avec 9 839 points.

Saison 2017-2018Modifier

Le 15 janvier, il marque 20 points dans une victoire contre les Pistons de Détroit, atteignant ainsi 9 000 points en carrière[22]. Le 24 janvier, lors d’une défaite contre les Pelicans de La Nouvelle-Orléans, Walker devient le deuxième joueur des Hornets à atteindre 900 paniers à trois points en carrière, rejoignant Dell Curry[23]. Walker bat ce record le 4 février contre les Suns de Phoenix[24]. Le 8 février, Walker remplace Kristaps Porziņģis, blessé, pour le NBA All-Star Game 2018, marquant sa deuxième sélection consécutive[25]. Le 22 mars, il marque 46 points avec 10 points à trois points dans une victoire 140-79, contre les Grizzlies de Memphis[26]. Le , il devient le meilleur marqueur de l'histoire des Hornets de Charlotte, dépassant Dell Curry[27].

Saison 2018-2019Modifier

Le 20 octobre 2018, il inscrit 39 points pour porter les Hornets à une victoire contre le Heat de Miami. Pendant le match, il éclipse la marque de 10 000 points en carrière[28]. Le 17 novembre, il bat son précédent record personnel et de franchise, en inscrivant 60 points dans une défaite en prolongation contre les 76ers de Philadelphie[29]. Le 5 décembre contre les Timberwolves du Minnesota, Walker obtient sa 502e titularisation en carrière pour Charlotte, soir le plus grand nombre pour un joueur des Hornets, dépassant Muggsy Bogues. Le 24 janvier, il est nommé titulaire pour la conférence Est au NBA All-Star Game 2019[30]. Le 5 avril, il marque 29 points dans une victoire contre les Raptors de Toronto, rejoignant ainsi Glen Rice comme le seul joueur de l’histoire de la franchise à marquer 2 000 points en une saison[31]. Il est par la suite nommé joueur de la semaine de la conférence Est, marquant ainsi son septième titre de joueur de la semaine en carrière[32]. Le 10 avril, lors du match final de la saison des Hornets, Walker inscrit 43 points dans une défaite contre le Magic d'Orlando[33]. À l'issue de la saison, il est nommé dans la All-NBA Third Team, sa première sélection dans une All-NBA Team[34].

Celtics de Boston (2019-2021)Modifier

Désireux de rejoindre une franchise capable de briller en playoffs, Kemba Walker rejoint les Celtics de Boston en signant, le , un contrat de 141 millions de dollars sur 4 ans[35].

Saison 2019-2020Modifier

En , il est sélectionné pour la quatrième fois de sa carrière pour le NBA All-Star Game[36]. En mars, la saison est interrompue à cause de la pandémie de Covid-19. Lors de la reprise, dans la bulle de Disney World d’Orlando, son équipe réalise un beau parcours en playoffs puisque les Celtics battent les 76ers de Philadelphie puis les Raptors de Toronto. Cependant, les performances individuelles de Walker sont mitigées. "Pour être honnête, je joue terriblement mal", reconnaît-il après le match 1 de la finale de conférence contre le Heat de Miami[37]. Finalement, son équipe est défaite 4-2.

Après cette saison, les Celtics confirment que Kemba reçoit des injections de cellules souches dans le genou gauche et qu’il est absent pour 12 semaines, le mettant de côté pour le début de la saison 2020-2021[38].

Thunder d'Oklahoma City (depuis 2021)Modifier

Le , il est transféré au Thunder d'Oklahoma City en échange de Moses Brown et Al Horford[39].

PalmarèsModifier

NCAAModifier

Distinctions personnellesModifier

NBAModifier

NCAAModifier

LycéeModifier

StatistiquesModifier

UniversitairesModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2008-2009 Connecticut 36 3 25,1 47,0 27,1 71,5 3,47 2,89 1,03 0,17 8,92
2009-2010 Connecticut 34 34 35,2 40,5 33,9 76,7 4,26 4,97 2,09 0,41 14,62
2010-2011 Connecticut 41 41 37,6 42,8 33,0 81,9 5,44 4,49 1,88 0,17 23,54
Carrière 111 78 32,8 42,9 32,6 78,3 4,44 4,12 1,67 0,24 16,06

Saison régulièreModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2011-2012 Charlotte 66 25 27,2 36,6 30,5 78,9 3,55 4,39 0,91 0,32 12,11
2012-2013 Charlotte 82 82 34,9 42,3 32,2 79,8 3,45 5,73 1,95 0,38 17,74
2013-2014 Charlotte 73 73 35,8 39,3 33,3 83,7 4,19 6,12 1,18 0,44 17,66
2014-2015 Charlotte 62 58 34,2 38,5 30,4 82,7 3,55 5,13 1,44 0,50 17,34
2015-2016 Charlotte 81 81 35,6 42,7 37,1 84,7 4,41 5,20 1,57 0,48 20,85
2016-2017 Charlotte 79 79 34,7 44,3 39,9 84,7 3,90 5,49 1,08 0,28 23,16
2017-2018 Charlotte 80 80 34,2 43,1 38,4 86,4 3,10 5,55 1,14 0,30 22,12
2018-2019 Charlotte 82 82 34,9 43,4 35,6 84,4 4,40 5,90 1,24 0,41 25,63
2019-2020 Boston 56 56 31,1 42,5 38,1 86,4 3,88 4,79 0,86 0,50 20,45
2020-2021 Boston 43 43 31,8 42,0 36,0 89,9 4,00 4,90 1,10 0,33 19,30
Carrière 704 659 33,7 41,9 36,0 84,0 3,83 5,38 1,28 0,39 19,90

Mise à jour le .

PlayoffsModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2014 Charlotte 4 4 38,2 47,3 50,0 77,8 3,75 6,00 2,00 0,75 19,50
2016 Charlotte 7 7 37,1 36,6 32,6 94,3 3,00 4,00 1,29 0,58 22,71
2020 Boston 17 17 36,9 44,1 31,0 85,2 4,06 5,06 0,88 0,41 19,65
2021 Boston 3 3 30,3 31,7 17,6 90,0 4,0 4,0 0,30 0,00 12,70
Carrière 31 31 36,5 41,2 32,4 86,8 3,80 4,80 1,14 0,50 19,60

Mise à jour le .

Records sur une rencontre en NBAModifier

Les records personnels de Kemba Walker en NBA sont les suivants[40],[41] :

Record de la franchise
Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 60 76ers de Philadelphie 37 Heat de Miami
Paniers marqués 21 76ers de Philadelphie 14 Heat de Miami
Paniers tentés 34 76ers de Philadelphie 30 Heat de Miami
Paniers à 3 points réussis 10 Grizzlies de Memphis 4 8 fois
Paniers à 3 points tentés 17 @ Hawks d'Atlanta 11 Heat de Miami
Lancers francs réussis 14 5 fois 12 @ 76ers de Philadelphie
Lancers francs tentés 16 2 fois 13 @ 76ers de Philadelphie
Rebonds offensifs 5 Lakers de Los Angeles 2 3 fois
Rebonds défensifs 10 2 fois 7 @ 76ers de Philadelphie
Rebonds totaux 12 Magic d'Orlando 8 @ 76ers de Philadelphie
Passes décisives 16 Pistons de Détroit 10 @ Raptors de Toronto
Interceptions 8 Mavericks de Dallas 3 Raptors de Toronto
Contres 4 2 fois 3 Heat de Miami
Balles perdues 9 76ers de Philadelphie 6 @ Heat de Miami
Minutes jouées 49 Bucks de Milwaukee 52 Raptors de Toronto

Dernière mise à jour :

SalairesModifier

Les gains de Kemba Walker en NBA sont les suivants[42] :

Saison Équipe Salaire
2011-2012 Bobcats de Charlotte 2 356 320 $
2012-2013 Bobcats de Charlotte 2 532 960 $
2013-2014 Bobcats de Charlotte 2 568 360 $
2014-2015 Hornets de Charlotte 3 272 091 $
2015-2016 Hornets de Charlotte 12 000 000 $
2016-2017 Hornets de Charlotte 12 000 000 $
2017-2018 Hornets de Charlotte 12 000 000 $
2018-2019 Hornets de Charlotte 12 000 000 $
2019-2020 Celtics de Boston 32 742 000 $
Total Gains 91 471 731 $
2020-2021 Celtics de Boston 34 379 100 $
2021-2022 Celtics de Boston 36 016 200 $
2022-2023 Celtics de Boston 37 653 300 $

Pour approfondirModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « Kemba Walker », sur nbadraft.net,
  2. a et b (en) « U-Conn. Huskies defeat Butler Bulldogs, 53-41, for NCAA basketball championship », sur www.washingtonpost.com, (consulté le 5 avril 2011)
  3. a et b « Connecticut passe la troisième », sur www.lequipe.fr, (consulté le 5 avril 2011)
  4. « Kemba Walker signs multi-year deal with Under Armour », sur web.archive.org (consulté le 23 février 2021)
  5. (en-US) « Video: Kemba Walker's game-winner buries the Timberwolves », sur ProBasketballTalk | NBC Sports, (consulté le 23 février 2021)
  6. « [replay] Les 35 points de Kemba Walker face aux Rockets », sur Basket USA (consulté le 23 février 2021)
  7. « Les highlights du duel Stephen Curry (43 points) – Kemba Walker (31 points) », sur Basket Infos (consulté le 23 février 2021)
  8. (en-US) « Watch Kemba Walker's fantastical buzzer beater », sur For The Win, (consulté le 23 février 2021)
  9. Sony, « Distribution de fessées : Les Bobcats tordent encore les Pistons », sur TrashTalk, (consulté le 23 février 2021)
  10. « Kemba Walker (triple double) équilibre les Bobcats », sur Basket USA (consulté le 23 février 2021)
  11. « Kemba Walker prolonge aux Hornets », sur Basket Infos (consulté le 23 février 2021)
  12. 2015 08 24Afrique du SudTop 14: Marthinus van der Westhuizen à Clermont et 2015 08 24TennisL’ATP met Nick Kyrgios à l’amende, « NBA : Orlando domine les Hornets d'un Kemba Walker à 42 points - Africa Top Sports » (consulté le 23 février 2021)
  13. (en) « Hornets vs. Magic - Game Recap - January 3, 2015 - ESPN », sur ESPN.com (consulté le 23 février 2021)
  14. « Kemba Walker opéré, les Hornets sont dans la mouise », sur BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, (consulté le 23 février 2021)
  15. Alexandre Martin, « Kemba Walker (52 points) sort le lance-flamme et vient à bout du Jazz en double overtime », sur TrashTalk, (consulté le 23 février 2021)
  16. Alexandre Martin, « Kemba Walker et Stephen Curry joueurs de la semaine : les pyromanes récompensés », sur TrashTalk, (consulté le 23 février 2021)
  17. (en) « Kemba Walker Named Eastern Conference Player of the Week », sur Charlotte Hornets (consulté le 23 février 2021)
  18. Clément Hénot, « Le pire souvenir en Playoffs des Hornets : 2016, le fan qui a trop chauffé Dwyane Wade », sur TrashTalk, (consulté le 23 février 2021)
  19. (en) Pat James, « Kemba Walker discusses Hornets win over Heat, joining 7,000-point club », sur charlotteobserver.com (consulté le 23 février 2021)
  20. « La fierté de Kemba Walker : "Le All-Star Game, c'est spécial" », sur BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, (consulté le 23 février 2021)
  21. Benoît Carlier, « Kemba Walker et Kawhi Leonard joueurs de la semaine : les Texas Rangers, pour vous servir », sur TrashTalk, (consulté le 23 février 2021)
  22. (en) « Hornets vs. Pistons - Game Recap - January 15, 2018 - ESPN », sur ESPN.com (consulté le 23 février 2021)
  23. (en) « Pelicans vs. Hornets - Game Recap - January 24, 2018 - ESPN », sur ESPN.com (consulté le 23 février 2021)
  24. (en) « Hornets erase 21-point deficit to shock Suns as Kemba reaches franchise record », sur www.sportingnews.com (consulté le 23 février 2021)
  25. « Kemba Walker remplace Kristaps Porzingis au All Star Game », sur L'Équipe (consulté le 23 février 2021)
  26. « Charlotte et Walker battent Memphis par plus de 60 points », sur La Presse, (consulté le 23 février 2021)
  27. Bastien Fontanieu, « Kemba Walker devient officiellement le meilleur marqueur de l'histoire des Hornets : mérité, mérité ! », sur TrashTalk, (consulté le 23 février 2021)
  28. (en) « Hornets' Kemba Walker reaches 10,000 career points », sur www.sportingnews.com (consulté le 23 février 2021)
  29. Victor Pourcher, « Kemba Walker plante 60 points, un career-high et un record de franchise : il a perdu le match mais a mangé le Buckets », sur TrashTalk, (consulté le 23 février 2021)
  30. « Kemba Walker impatient et heureux de jouer un All-Star Game à domicile », sur Basket USA (consulté le 23 février 2021)
  31. (en) « Raptors vs. Hornets - Game Recap - April 5, 2019 - ESPN », sur ESPN.com (consulté le 23 février 2021)
  32. Nicolas Meichel, « Russell Westbrook et Kemba Walker joueurs de la semaine : il fallait avoir un nom qui commence en W cette semaine », sur TrashTalk, (consulté le 23 février 2021)
  33. « Kemba Walker cartonne une dernière fois mais Terrence Ross et le Magic l’emportent », sur Basket Infos (consulté le 23 février 2021)
  34. (en) « Kemba Walker Named To All-NBA Third Team », sur Charlotte Hornets (consulté le 23 février 2021)
  35. https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/Kemba-walker-quitte-charlotte-et-rejoint-les-boston-celtics/1035487
  36. SunsOnISB, « All Star Game 2020 : Les titulaires de la Conférence Est ! », sur Inside Basket (consulté le 23 février 2021)
  37. (en) « Boston Celtics' Kemba Walker says he needs to play better after loss to Miami Heat », sur espn.com,
  38. « Toujours gêné par son genou, Kemba Walker ne reprendra qu’en janvier », sur Basket USA (consulté le 23 février 2021)
  39. « Les Celtics envoient Kemba Walker au Thunder pour récupérer Al Horford ! », sur Basket USA (consulté le 18 juin 2021)
  40. (en) « Kemba Walker Career Bests », sur basketball.realgm.com
  41. (en) « Kemba Walker Stats », sur espn.com
  42. (en) « Kemba Walker Salaries », sur basketball-reference.com

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :