Ouvrir le menu principal

Arthur Craco

sculpteur belge

CarrièreModifier

Arthur Craco est l’un des principaux rénovateurs de l’art céramique en Belgique, farouchement déterminé à lui faire une place majeure au sein des arts décoratifs. D'abord actif en tant que sculpteur et dessinateur, il réalise ses premières céramiques en 1896 dans l’atelier d’Omer Coppens et inscrit ses productions dans les mouvances novatrices de la fin du XIXe siècle (Art nouveau).

En 1909, il travaille dans la fabrique de Frédéric Horta, après avoir reçu un "Grand Prix" lors de l’Exposition internationale de Milan en 1906. Il effectue ses premiers grès vers 1914, à Stockheim-Fouches puis à Andenne. Il associe avec brio ses talents de sculpteur et de céramiste, autant pour des objets usuels, proches de ceux créés par Alfred Finch à partir de 1895, que pour des œuvres sculptées en grès ou en terre cuite émaillée.

Arthur Craco faisait cuire une partie de ses œuvres à la poterie Losson à Andenne.

ŒuvresModifier

Aux Musées royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles (Magasin Wolfers)Modifier

  • « Orchidée » (1896)

FontainesModifier

On trouve à Andenne trois fontaines signées Craco :

  • la « Fontaine aux chats » (avenue Reine Élisabeth)
  • la « Fontaine aux faisans » (place du Chapitre), actuellement démontée et en cours de restauration
  • la « Fontaine aux oiseaux » au musée de la Céramique.
La fontaine aux chats

Au Musée de la céramique d'AndenneModifier

Par ailleurs, le Musée de la céramique d'Andenne conserve des nombreuses œuvres de Craco :

  • le « Sourire énigmatique » (après 1894)
  • plat « La femme-fleur » (entre 1898 et 1908)
  • le « Chevalier des mers » (après 1925)
  • la « Nativité »
  • « Fontaine aux oiseaux »
  • le sommet et deux grenouilles de la « Fontaine aux faisans »
  • « Masque de grotesque »
  • « Masque d'enfant »
  • vase « Iris »
  • le « Chien assis »
  • le « Bouledogue »
  • deux vases réalisés avec Fritz Horta, neveu de Victor Horta

Un espace lui est dédié à Andenne. L'espace Arthur Craco fut l'idée de l'ancien échevin des travaux d'Andenne, Pol Delhalle.

Liens externesModifier