Armin Hofmann

Graphiste suisse
Armin Hofmann
Image dans Infobox.
Armin Hofmann en 1989.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 100 ans)
LucerneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Maîtres
Alfred Willimann (d), Ernst Keller (d), Ernst Gubler (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Conjoint
Dorothea Hofmann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Liste détaillée
Docteur honoris causa (Université des arts) ()
Membre honoraire (d) (Royal Society of Arts) ()
Royal Designers for Industry honoraire (d) ()
Q1791825 ()
Swiss Grand Prix of Design ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Armin Hofmann est un graphiste suisse, né le à Winterthur et mort le [1],[2] à Lucerne.[3] À travers son enseignement à la Allgemeine Gewerbeschule Basel (école de design de Bâle, AGS), où il est responsable de la classe de graphisme de 1947 à 1987[4], il a joué un rôle important dans le développement du style typographique suisse.

BiographieModifier

Armin Hofmann étudie entre 1937 et 1939 à l'école des arts et métiers (Kunstgewerbeschule) de Zurich, puis, de 1938 à 1942, effectue un apprentissage de lithographe à Winterthour[5]. Il est marqué par “le sérieux et l'engagement” de ses enseignants, en particulier Ernst Gubler (1895-1958)[6].

Dès 1943, il travaille comme lithographe et concepteur graphique dans différents ateliers, notamment chez Fritz Bühler à Bâle, aux côtés de Karl Gerstner et Max Schmid[6],[7].

En 1947, âgé de 26 ans, après une rencontre avec Emil Ruder (enseignant en typographie et responsable du département des arts appliqués), il commence à enseigner le graphisme à l'AGS (dans la Fachklasse für Grafik).

En 1953, Armin Hofmann épouse Dorothea Schmid, alors élève en troisième année dans la classe de graphisme[7].

Genèse du Manuel de création graphiqueModifier

 
Titre du Manuel de création graphique.

En 1959, Hofmann est contacté par Jean Koefoed, de la maison d'édition américaine Reihold Publishing. Koefoed est impressionné par un article que Hofmann a publié dans la revue Graphis, sur l'enseignement du design[8]. Il indique à Hofmann qu'il existe une réelle lacune dans ce domaine, et l'encourage à écrire un livre. À la suite de cet encouragement, Hofmann élabore son Manuel de création graphique, qui sera publié en 1965[6].

Enseignement internationalModifier

Armin Hofmann intervient régulièrement à l'école d'art de l'université de Yale (Yale University School of Art) de 1956 jusqu'en 1991 (en tant que visiting lecturer in graphic design)[9]. Il participe en 1956 à la conférence internationale de design d'Aspen (Colorado).

 
Vue d'Ahmedabad.

En janvier 1965, il se rend en Inde en compagnie de son épouse, pour enseigner le graphisme au National Institute of Design (en) à Ahmedabad, une école fondée en 1961. Dans une interview télévisée, il déclare que dans le contexte de l'industrialisation, la formation artistique joue un rôle primordial[10]. Il prend congé pour une année de la Gewerbeschule, où il est remplacé par Kurt Hauert. Wolfgang Weingart[11] et Adrian Frutiger[12] lui rendront visite durant ce séjour en Inde.

Yale Summer Program in Graphic DesignModifier

 
Une vue de Brissago.

À partir de 1974, et pendant de nombreuses années, Hofmann organise le Summer Program in Graphic Design de l'université de Yale. Cette formation se déroule à Brissago, au Tessin, où Hofmann possède une résidence. Des figures comme Paul Rand et Wolfgang Weingart interviennent également dans cette académie d'été qui reste active jusqu'en 1996[11].

Réalisation marquantesModifier

Les créations graphiques d'Armin Hofmann se situent surtout dans le domaine de l'affiche. Pendant quarante ans, il réalise de nombreuses affiches remarquées pour des institutions culturelles, dont le Gewerbemuseum Basel (musée d'arts décoratifs), le Stadttheater Basel (théâtre) ou la Kunsthalle Basel (musée d'art contemporain). Les collections du Museum für Gestaltung de Zurich comportent plus de 120 affiches d'Armin Hofmann, datées de 1948 à 1989[13].

 
Logo de l'exposition nationale suisse de 1964.

Hofmann est le créateur du logo de l'exposition nationale suisse de 1964[14].

Expositions personnellesModifier

  • 1957-58: 8 Swiss Graphic Artists, exposition itinérante aux États-Unis[9].
  • 1981: Posters, au Museum of Modern Art de New York, 10 septembre - 25 octobre[15].
  • 1986: The Basel School of Design and its Philosophy, exposition d'affiches au Moore College of Art, Philadelphie[16].
  • 1990: Werk - Erkundung - Lehre, au musée de l'affiche d'Essen, 6 avril - 10 juin[17].
  • 2003: au Museum für Gestaltung de Zurich, 3 mars - 30 mai[18]. Un album collectant ses affiches est publié à cette occasion.
  • 2020: Armin Hofmann – Die Plakate und die Siebdruckmappe, Skulpturen und Reliefs, du 20 octobre au 6 novembre[19]. À l'occasion du centenaire de Hofmann, 90 affiches originales sont exposées à la Schule für Gestaltung Basel[20].

DistinctionsModifier

  • 1987 – Doctorat d'honneur de la Philadelphia University of the Arts[5]
  • 1988 – Membre d'honneur (Honorary Royal Designers) de la Royal Society of Arts
  • 1997 – Prix culturel de la Ville de Bâle
  • 2011 – Médaille AIGA (Institut américain des arts graphiques)[21]
  • 2013 – Grand Prix Design de l'Office Fédéral de la Culture[22]

BibliographieModifier

  • (de + en + fr) Armin Hofmann, « Une contribution à l'enseignement formal des artistes publicitaires », Graphis, no 80,‎ , p. 504-517 (lire en ligne)
  • (de + fr + en) Armin Hofmann (trad. D. Q. Stephenson (anglais), Michèle Tournier (français), préf. George Nelson), Manuel de création graphique [Methodik der Form- und Bildgestaltung. Graphic Design Manual], Niederteufen, Arthur Niggli AG, (réimpr. 1988, 2004), 200 p. (ISBN 978-3-7212-0006-5)
  • (de + en + fr) Armin Hofmann, « The Advanced Graphic Design Course at the Basle School of Applied Art », Graphis, no 146,‎ , p. 542-567 (lire en ligne)
  • (en) Armin Hofmann, « Thoughts on the Study and Making of Visual Signs, Basle School of Design/Yale School of Art, 1947 to 1985 », Design Quarterly, no 130,‎ , p. 1-20 (ISSN 0011-9415, lire en ligne)
  • (de + en) Museum für Gestaltung Zürich, Poster Collection 07 : Armin Hofmann, Zurich, Lars Müller Publishers, coll. « Poster Collection » (no 7), , 80 p. (ISBN 978-3-03778-004-6)

Notes et référencesModifier

  1. (en-US) « Armin Hofmann: 1920–2020 », sur Poster House, (consulté le )
  2. (en) PRINT, « Armin Hofmann Passes », sur PRINT, (consulté le )
  3. Urs Tremp: Reduktion war Armin Hofmanns Haltung. In: NZZ am Sonntag, 3. Januar 2021, S. 20 (Epaper; NZZ.ch).
  4. (de) « Geschichte », sur www.sfgbasel.ch (consulté le )
  5. a et b (de) « Armin Hofmann – Biografien – eMuseum », sur www.emuseum.ch (consulté le )
  6. a b et c (de) Hofmann, Armin. et Heller, Steven., Armin Hofmann, Zurich, Lars Müller, , 79 p. (ISBN 978-3-03778-004-6 et 9783037780046, OCLC 53093141, BNF 39091111, lire en ligne)
  7. a et b (en) Elizabeth Resnick, « The enigma of Thérèse Moll », sur www.eyemagazine.com, (consulté le )
  8. (de + en) Armin Hofmann, « En Beitrag zur formalen Erziehung des Gebrauchsgrafikers / A Contribution to the Education of the Commercial Artist », Graphis, no 80,‎
  9. a et b « Armin Hofmann | Biography | People | Collection of Cooper Hewitt, Smithsonian Design Museum », sur collection.cooperhewitt.org (consulté le )
  10. (de) « Antenne - Grafiker Hofmann in Indien - Play SRF », sur srf.ch, 20 janvier1965 (consulté le ) : « "mit der Industrialisierung tritt die künstlerische Ausbildung in ein neues Stadium." »
  11. a et b (de) Wolfgang Weingart, Typography : [my way to typography] = Typographie : [Wege zur Typographie], Baden (Suisse), Lars Müller Publishers, , 522 p. (ISBN 978-3-907044-86-5, OCLC 43817579, BNF 38826979, présentation en ligne), p. 93

    « In January of 1965 Dorothea and Armin Hofmann were invited to Ahmedabad to organize a foundation course. In April of that year, I had the opportunity to visit them there for two days. »

  12. Heidrun Osterer et Philipp Stamm, Adrian Frutiger – Caractères. L'Œuvre complète, Bâle, Birkhäuser, , 462 p. (ISBN 978-3-7643-8582-8, OCLC 828743012, lire en ligne), p. 442

    « 1965: Premier voyage au Japon, pour assister à une réunion de l'ECMA, à Tokyo. Sur le chemin du retour, visite au National Institute of Design d'Ahmedabad (Inde), à l'invitation d'Armin Hofmann. »

  13. (en) « Armin Hofmann – Biographies – eMuseum Museum für Gestaltung Zürich Archiv Zürcher Hochschule der Künste ZHdK », sur www.emuseum.ch (consulté le )
  14. « E+/1964 Swiss National Expo - Logo Database - Graphis », sur www.graphis.com (consulté le )
  15. (de) « The Museum of Modern Art New York - Armin Hofmann - Posters – Objekte – eMuseum », sur www.emuseum.ch (consulté le )
  16. (de) « The Basel School of Design and its Philosophy: The Armin Hofmann Years 1946-1986 - An Exhibition of Posters - Goldie Paley Gallery - Moore College of Art, Philadelphia – Objekte – eMuseum », sur www.emuseum.ch (consulté le )
  17. (de) « Ausstellung Armin Hofmann - Werk - Erkundung - Lehre - Deutsches Plakat Museum Essen - 6.April - 10. Juni – Objekte – eMuseum », sur www.emuseum.ch (consulté le )
  18. (de) « Armin Hofmann – Ausstellungsarchiv – eMuseum », sur www.emuseum.ch (consulté le )
  19. (de) Jonathan Jäggi, « Die Ära Hofmann », Hochparterre,‎ (lire en ligne)
  20. (de) Christoph Dieffenbacher, « Armin Hofmann: Ein Altmeister der «guten Form» », bz,‎ (lire en ligne)
  21. « 2011 AIGA Medal: Armin Hofmann », AIGA | the professional association for design,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. Le Conseil fédéral, « L’Office fédéral de la culture décerne les Grands Prix Design 2013 », sur www.admin.ch (consulté le )

Liens externesModifier