Ouvrir le menu principal

Armando Crispino

cinéaste italien
Armando Crispino
Naissance
Biella, Piémont, Italie
Nationalité Drapeau d'Italie Italien
Décès (à 78 ans)
Rome, Latium, Italie
Profession Réalisateur, scénariste

Armando Crispino, né le à Biella dans la région du Piémont, et mort le à Rome dans la région du Latium, est un réalisateur et scénariste italien.

BiographieModifier

Il naît à Biella dans la région du Piémont en 1924. Diplômé en droit, il est l'un des fondateurs du cinéclub de Turin. Après avoir travaillé chez un notaire, il devient critique de cinéma pour le quotidien L'Unità à la fin des années 1940.

En 1951, il s'installe à Rome et commence à travailler comme assistant-réalisateur et scénariste pour Luigi Comencini, Pietro Germi, Antonio Pietrangeli, Mario Camerini ou Enzo Provenzale. Il travaille également sur des documentaires et des publicités pour les compagnies automobiles Fiat et Officine Meccaniche. En 1963, il épouse l'actrice de doublage Franca Lumachi (it) avec qui il aura deux enfants, l'actrice Gilberta Crispino (it) et l'écrivain et réalisateur Francesco Crispino.

Il réalise en 1966 son premier film, la comédie Les Nuits facétieuses (Le piacevoli notti), en collaboration avec Luciano Lucignani (it), film qui est inspiré par le recueil d'histoires du même nom écrit par Giovanni Francesco Straparola en 1550.

Il s'illustre ensuite dans les différents genres à la mode de l'époque, comme le western spaghetti avec Johnny le bâtard (John il bastardo) en 1967, le film de guerre avec L'Enfer de la guerre (Commandos) en 1968, le drame historique teinté d'érotisme avec La badessa di Castro réalisé d'après la nouvelle L'Abbesse de Castro du romancier français Stendhal, le giallo avec L'etrusco uccide ancora inspiré par une nouvelle de l'écrivain britannique Bryan Edgar Wallace ou le film d'horreur comique Plus moche que Frankenstein tu meurs (Frankenstein all'italiana) en 1975.

Il se retire du monde du cinéma à la fin des années 1970. Il décède à Rome en 2003 à l'âge de 78 ans. En 2007, son fils réalise le documentaire Linee d'ombra (it) en hommage à la carrière de son père.

FilmographieModifier

Comme réalisateurModifier

Comme scénaristeModifier

Comme assistant-réalisateurModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) Louis Paul, Italian Horror Film Directors, Jefferson, McFarland & Company, , p. 257-258.
  • (en) Thomas Weisser, Spaghetti Westerns--the Good, the Bad and the Violent : A Comprehensive, Illustrated Filmography of 558 Eurowesterns and Their Personnel, 1961-1977, Jefferson, McFarland, , 498 p. (ISBN 978-0-7864-2442-9)

Liens externesModifier