Ouvrir le menu principal
Argentins
Description de l'image 15 de Mayo de 1910.jpg.

Populations significatives par région
Drapeau de l'Argentine Argentine 44 293 293 (2017)[1]
Drapeau de l'Espagne Espagne 254 230 (2017)[2]
Drapeau des États-Unis États-Unis 196 095 (2017)[2]
Drapeau de l'Italie Italie 74 470 (2017)[2]
Drapeau du Chili Chili 73 285 (2017)[2]
Autres
Régions d’origine Drapeau de l'Argentine Argentine
Langues Espagnol et langues diverses
Religions Catholicisme, protestantisme
Ethnies liées Européens, Amérindiens

Les Argentins sont les habitants de l'Argentine.

Sommaire

EthnonymieModifier

L'ethnonyme Argentins a été créé à partir d'Argentine, nom d'un pays d'Amérique du Sud ; le suffixe ethnique -in se substitue à la finale du nom de pays, sur le modèle de l'espagnol argentino[3].

AnthropogéographieModifier

Les Argentins sont limitrophes des Chiliens à l’ouest, des Boliviens au nord-ouest, des Paraguayens au nord, ainsi que des Brésiliens et des Uruguayens au nord-est et à l'est.

Anthropologie et ethnologieModifier

À l'époque où toutes les colonies espagnoles se levèrent pour conquérir leur indépendance, celle de Buenos Aires fut affranchie l'une des premières et ce fut en 1810 qu'elle se proclama libre[4]. Au milieu du XIXe siècle, les provinces argentines possèdent une population hétérogène qui se compose à cette époque de créoles, de mulâtres, de métis et de zambos ou zambis[4]. Chez cette population coloniale, on y retrouve le caractère espagnol, exagéré en certaines localités par l'ardeur du climat, altéré en d'autres lieux par la rareté des communications et partout soumis à l'influence du croisement des ethnies, à l'influence de la privation de certains objets d'art ou de luxe et enfin à l'influence d'une existence que la terre et le ciel voudraient rendre indolente et heureuse, mais qui est sans cesse troublée par le voisinage des animaux nuisibles, par les incursions des Amérindiens et par la politique de l'Europe[4].

En 1968, la population est essentiellement blanche ; les Amérindiens et les Métis, venus des contrées du nord ou des républiques voisines, sont peu nombreux[5]. D'autre part, les Argentins de cette époque se vantent d'utiliser une quantité élevée d'eau pour leur toilette quotidienne, sachant qu'un laisser-aller serait très mal vu[5].

Régime alimentaireModifier

Article détaillé : Cuisine argentine.

Migrations et diasporaModifier

En 2017, il y a des Argentins notamment en Espagne, aux États-Unis, en Italie et au Chili[2].

Notes et référencesModifier

  1. (en)The World Factbook — Central Intelligence Agency sur cia.gov
  2. a b c d et e (es)Emigrantes de Argentina según país de destino (2017) sur datosmacro.expansion.com
  3. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Argentins » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  4. a b et c Auguste Wahlen, Mœurs, usages et costumes de tous les peuples du monde : Afrique - Amérique, Bruxelles, librairie Historique-Artistique, 1844
  5. a et b Jean-Christian Spahni, Itinéraire sud-américain, Lausanne, éditions l'age d'homme, 1968

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie complémentaireModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier