Argéades

dynastie antique
Dynastie des Argéades
Description de cette image, également commentée ci-après
Pays Royaume de Macédoine
Titres Roi (basileus) des Macédoniens
Fondation v. 
Perdiccas Ier
Dépositions
Alexandre IV

La dynastie des Argéades (en grec ancien οἱ Ἀργεάδαι / hoi Argeádai) est la dynastie qui règne sur le royaume de Macédoine, dans le nord de la Grèce antique, de v.  à

Deux souverains de la dynastie se démarquent par leur importance historique dans l'histoire grecque et du Moyen-Orient antique: Philippe II et Alexandre le Grand.

Histoire modifier

Une légende évoquée par Hérodote fait descendre les Argéades de Téménos, un descendant d'Héraclès originaire de la cité d'Argos[2]. Le royaume de Macédoine aurait été fondé en par le fils exilé de Téménos, Caranos, qui y aurait régné 28 ans, et auquel est attribuée la fondation d'Édessa et d'Aigai, première capitale de la Macédoine avant Pella. Toutefois d'après Plutarque[3], les Argéades seraient les héritiers d'Argaios, un roi macédonien. Les deux premiers siècles du royaume sont largement méconnus, l'histoire et la légende se mêlant à propos des cinq premiers rois argéades.

Ses membres les plus célèbres sont Philippe II qui a placé la Grèce sous son autorité et son fils Alexandre le Grand qui a fait la conquête de l'Empire perse. La lignée des Argéades s'est éteinte à l'occasion des guerres des Diadoques avec la mort d'Alexandre IV en

À partir de la conquête de l'Égypte par Alexandre le Grand en , les Argéades peuvent aussi être considérés comme la XXXIIe dynastie égyptienne.

Rois argéades modifier

 
Route des Argéades depuis Argos jusqu'à la Macédoine selon Hérodote.

Les trois premiers rois cités sont considérés comme des rois légendaires.

Généalogie modifier

Les rois considérés comme légendaires sont en italique, Les années approximatives figurant entre parenthèses sont celles bornant les débuts et fins de règnes des individus concernés.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Caranos
(v. 808-v. 778)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Coénos
(v. 778-v. 750)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Thyrimas
(v. 750-v. 700 ?)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Perdiccas Ier
(v. 700-v. 678)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Argaios Ier
(678-640)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Philippe Ier
(640-590)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aéropos Ier
(590-570)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Alcétas Ier
(570-540)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Amyntas Ier
(540-498)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Alexandre Ier
(498-454)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Perdiccas II
(454-413)
 
Alcétas II
(454-448)
 
 
 
 
 
 
Amyntas
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Archélaos Ier
(413-399)
 
 
 
 
Aéropos II
(397-394)
 
 
 
 
 
 
Arrhidaios
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Oreste
(399-397)
 
Amyntas II
(394-393)
 
Argaios II
(393-392)
 
Archélaos II
(v. 397-v. 393)
 
Pausanias
(393-393)
 
 
 
Amyntas III
(392-370)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Philippe II
(359-336)
 
Perdiccas III
(368-359)
 
Alexandre II
(370-368)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Philippe III
(323-317)
 
Alexandre III
(336-323)
 
Amyntas IV
(359-356)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Alexandre IV
(323-310)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Notes et références modifier

  1. Selon l'archéologue Manólis Andrónikos, découvreur de la tombe de Philippe II, il s'agirait d'un emblème des Argéades. Cette interprétation ne fait cependant pas l'unanimité dans la communauté scientifique, d'autres chercheurs mettant en avant l'utilisation fréquente de soleils ou d'étoiles stylisés à seize ou huit branches en Macédoine et dans le reste de la Grèce, sur des boucliers et des monnaies.
  2. Hérodote, Histoires [détail des éditions] [lire en ligne], VIII, 137-138.
  3. Plutarque, Œuvre morale, 331.

Annexes modifier

Bibliographie modifier

  • Paul Cloché, Histoire de la Macédoine jusqu'à l'avènement d'Alexandre le Grand, Payot, , 269 p.
  • Édouard Will, Histoire politique du monde hellénistique 323-, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire », (ISBN 2-02-060387-X).

Articles connexes modifier