Les Anurognathidae constituent une famille éteinte de petits ptérosaures du Jurassique moyen au Crétacé inférieur.

La famille a été nommée en 1928 par le paléontologue hongrois Franz Nopcsa von Felső-Szilvás[1].

Liste des genresModifier

 
Silhouettes et squelettes
de trois genres d'Anurognathidae
à la même échelle.

Elle abrite aujourd'hui 5 genres dont 3 découverts dans les années 2000-2010 :

Catherine Bennett a affirmé en 2007 que le genre Mesadactylus pourrait appartenir aux Anurognathidae[5], mais il demeure un Rhamphorhynchoidea indéterminé.

Descrition et paléobiologieModifier

En 1994, David Unwin a conclu que les ptérosaures étaient endothermes en raison de leur pelage[6].

En 2009, l'étude des tissus mous du genre Jeholopterus par le paléontologue brésilien Alexander Wilhelm Armin Kellner et ses collègues décrit ces « poils » comme des « fibres denses » baptisées « pycnofibres » [7].

En 2019, l'étude de nouveaux spécimens d'anurognathidés démontre que leurs pycnofibres sont en fait des proto-plumes plus complexes. Quatre types sont décrits, du simple monofilament jusqu'à des duvets plus ou moins ramifiés[8].

Les grandes orbites oculaires de certains anurognathidés les ont classiquement placés parmi les animaux volants nocturnes ou crépusculaires à la manière des chauves-souris. Leurs dents indiquent qu'ils sont souvent insectivores. Cependant des genres décrits dans les années 2000-2010 ont montré d'autres comportements. Ainsi Jeholopterus est considéré comme pouvant également se nourrir de poissons[2] ; de même le genre Vesperopterylus, décrit en 2017, était arboricole, avec des griffes adaptées pour agripper les branches[4].

TaxonomieModifier

La famille des « Asiaticognathidae » a été proposé par Éric Buffetaut et Jean-Michel Mazin en 2003[9]. Elle abritait les genres asiatiques de la famille des Anurognathidae, elle est aujourd'hui parfois considérée comme une sous-famille de celle-ci.

La famille posséderait alors deux sous-familles, les Anurognathinae et les « Asiaticognathinae ».

PhylogénieModifier

La phylogénie des Anurognathidae est mal connue. Après avoir été considérés comme des ptérosaures basaux, il est apparu qu'ils possédaient des caractères communs avec les Pterodactyloidea, comme une courte queue constituée d'os fusionnés. Une analyse phylogénétique conduite en 2010 par Brian Andres indique que les Anurognathidae et les Pterodactyloidea formaient un groupe frère. Ceci parait plus conforme avec les connaissances paléontologiques. En effet, aucun anurognathidé primitif n'est connu, et cela aurait nécessité l'existence d'une lignée fantôme d'une durée de plus de 60 millions d'années[10].

Notes et référencesModifier

  1. (en) http://fossilworks.org/?a=taxonInfo&taxon_no=357865
  2. a et b (en) X. Wang, Z. Zhou, F. Zhang et X. Xu, « A nearly completely articulated rhamphorhynchoid pterosaur with exceptionally well-preserved wing membranes and 'hairs' from Inner Mongolia, northeast China », Chinese Science Bulletin, vol. 47, no 3,‎ , p. 226–232
  3. (en) Lü Junchang and David W.E. Hone, « A New Chinese Anurognathid Pterosaur and the Evolution of Pterosaurian Tail Lengths », Acta Geologica Sinica, vol. 86, no 6,‎ , p. 1317–1325 (lire en ligne)
  4. a et b (en) Junchang Lü, Qingjin Meng, Baopeng Wang, Di Liu, Caizhi Shen and Yuguang Zhang. 2017. Short Note On A New Anurognathid Pterosaur with Evidence of Perching Behaviour from Jianchang of Liaoning Province, China. in D. W. E. Hone, M. P. Witton and D. M. Martill: New Perspectives on Pterosaur Palaeobiology. Geological Society, London, Special Publications, 455. DOI: 10.1144/SP455.16
  5. (en) S. C. Bennett, « Reassessment of Utahdactylus from the Jurassic Morrison Formation of Utah », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 27, no 1, 2007, p. 257–260
  6. (en) Unwin, D. M., et Bakhurina, N. N., 1994. « Sordes pilosus and the nature of the pterosaur flight apparatus », Nature 371, 62-64
  7. (en) Kellner, A. W. A., Wang, X., Tischlinger, H., Campos, D., Hone, D. W. E., et Meng, X. (2009). "The soft tissue of Jeholopterus (Pterosauria, Anurognathidae, Batrachognathinae) and the structure of the pterosaur wing membrane." Proceedings of the Royal Society B, publié en ligne avant impression le 5 août 2009 ; DOI:10.1098/rspb.2009.0846
  8. (en) Benton, Michael J.; Xu, Xing; Orr, Patrick J.; Kaye, Thomas G.; Pittman, Michael; Kearns, Stuart L.; McNamara, Maria E.; Jiang, Baoyu; Yang, Zixiao (2019-01). "Pterosaur integumentary structures with complex feather-like branching". Nature Ecology & Evolution. 3 (1): 24–30. doi:10.1038/s41559-018-0728-7. ISSN 2397-334X
  9. (en) Buffetaut, Eric & Mazin, J.-M. (2003). Evolution and Palaeobiology of Pterosaurs. Geological Society, London, Special Publications. 217. 1-3. 10.1144/GSL.SP.2003.217.01.01
  10. (en) Brian Andres; James M. Clark & Xu Xing (2010). "A new rhamphorhynchid pterosaur from the Upper Jurassic of Xinjiang, China, and the phylogenetic relationships of basal pterosaurs", Journal of Vertebrate Paleontology, Volume 30, Issue 1 January 2010, pages 163 - 187

Références taxinomiquesModifier

(en) Référence Paleobiology Database : Anurognathidae Nopcsa, 1928

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Unwin, D. M. & Bakhurina, N. N. (2000): Pterosaurs from Russia, Middle Asia and Mongolia. – In: M. J. Benton, M. A. Shishkin, D. M. Unwin & E. N. Kurochin (Eds), The age of dinosaurs in Russia and Mongolia; Cambridge (Cambridge University Press), 420–433.

Articles connexesModifier