Ouvrir le menu principal
Antonio Cagnoli
A. Cagnoli.jpg
Portrait d'Antonio Cagnoli
Biographie
Naissance
Décès
(à 72 ans)
Vérone,
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de

Antonio Cagnoli, né à Zante, le mort à Vérone le est un homme politique et scientifique italien.

Sommaire

BiographieModifier

Fils d'Ottavio Cagnoli, il poursuivit des études littéraires et diplomatiques. Il était le secrétaire du gouverneur pour la Vénétie, des îles Ioniennes. Il est entré à la chancellerie de la République de Venise, dès l'âge de quinze ans, en suivant la carrière diplomatique de son père. Plus tard, il devient chancelier du Capitaine de Bergame en 1767, puis secrétaire de l'ambassadeur de la Vénétie Marco Zeno, d'abord à Madrid en 1772 , puis à Paris en 1775.

Un soir de 1780 il aurait acquis la passion de l'astronomie en regardant dans un petit télescope, dans un salon aristocratique. Il se consacra à cette passion sous la férule de Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande. Il obtint rapidement l'estime des principaux scientifiques français de l'époque et certaines de ses recherches furent même publiées dans les Memoires de l'Académie Royale des Sciences. Il collabora aussi à l'Encyclopédie methodique. En 1781, il se constitua un petit observatoire personnel avec divers instruments à Paris Rentré à Vérone en 1786, il abandonna la carrière diplomatique et transféra depuis Paris tous ses instruments pour fonder l'observatoire veronais de la via Quattro Spade, dans le palais XVIIe du numéro 18 d'après son collègue de Vicenza, Giuseppe Toaldo. Il poursuivit ses recherches et publia divers travaux de mathématiques et d’astronomie, dont une méthode pour déterminer les longitudes qui fut primée par l'Académie Royale des sciences de Copenhague. La même année il publia Trigonometria piana e sferica et devient membre des plus célèbres institutions scientifiques. Le 30 novembre 1796, il succède à Lorgna comme président de l'Accademia nazionale delle scienze, et fut réélu deux autres fois à cette charge, malgré les turbulences politiques que connaissait alors la République Cisalpine.

En 1797, Napoléon Bonaparte l'indemnisa pour la perte de l'observatoire de Vérone, à cause de la guerre, et après avoir offert une subvention à la Société, décréta la distribution des instruments rescapés entre l'école d'ingénierie et les observatoires astronomiques de Brera et de Bologne. Cagnoli en 1798 , obtient la chaire d'Analyse Mathématique à l'école militaire de Modène, un poste qu'il a occupé jusqu'en 1807. Il y a fondé un cercle culturel pour la diffusion des idées républicaines. En 1802 , il a été choisi pour représenter l'école lors de la consulte de Lyon, qui permit la constitution de la République italienne. En 1807, il a publié Le catalogue de 501 etoiles, important travail auquel il s'est longtemps consacré. Toujours en 1807, il est retourné à Vérone, où il mourut en 1816.

HonneursModifier

L'astéroïde 11112 Cagnoli lui a été dédiée.

BibliographieModifier

  • E. de Tipaldo, Biografia degli italiani illustri nelle scienze, lettere ed arti du 18ème siècle et contemporaine. Tipografia di Alvisopoli, à Venise, en 1840, les pp. 57-64
  • A. Cagnoli, Trigonometria piana e sferica. Didot, Paris, 1786
  • A. Cagnoli, Trigonometria piana e sferica. Edizione seconda notabilmente ampliata. Fratelli Masi & C, Bologne, 1804
  • A. Cagnoli, Méthode pour calculer les longitudes geographiques. Ramanzini, De Vérone, 1789
  • A. Cagnoli, Sezioni coniches, par Antonio Cagnoli. Societa tipografica, Modène, 1830, deuxième édition
  • A. Cagnoli, Notizie astronomiche adattate all'uso comune da Antonio Cagnoli. Pour Giovanni Silvestri, Milan, Le 16 Septembre, 1826
  • F. Carlini, Notizie sulla vita e sugli studii di Antonio Cagnoli.. Dans ses "Memorie di matematica e fisica della Società italiana delle scienze residente in Modena", Modène, XVIII, 1820, pp. i-xix
  • G. Labus, Notizia intorno alla vita di Antonio Cagnoli.. Dans "A. Cagnoli, Notizie astronomiche adattate all'uso comune", Silvestri, Milan, 1818
  • G. Baraldi, Vita e opere di Antonio Cagnoli..

Autres projetsModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier