Anton Martin Schweigaard

Anton Martin Schweigaard (né le , mort ) était un juriste et un homme politique norvégien. Il a siégé au Parlement de 1842 à 1869, et a été considéré comme l'un des politiciens les plus influents dans le milieu des années 1800.

Anton Martin Schweigaard
A M Schweigaard (engraving by H P Hansen).jpg
Fonctions
Parlementaire norvégien
Kristiania, Hønefoss og Kongsvinger (d)
-
Parlementaire norvégien
Kristiania, Hønefoss og Kongsvinger (d)
-
Parlementaire norvégien
Kristiania, Hønefoss og Kongsvinger (d)
-
Parlementaire norvégien
Kristiania, Hønefoss og Kongsvinger (d)
-
Parlementaire norvégien
Q72272518
-
Parlementaire norvégien
Kristiania (d)
-
Parlementaire norvégien
Q50318124
-
Parlementaire norvégien
Q50318124
-
Parlementaire norvégien
Q50318124
-
Parlementaire norvégien
Kristiania (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
Christiania (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Fratrie
Tellef Dahll Schweigaard (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Christian Homann Schweigaard (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
VFG SchweigaardFamily01.JPG
Vue de la sépulture.

Schweigaard était professeur de droit et d'économie. Partisan du libéralisme économique, il a travaillé pour que l'économie norvégienne se tourne vers le capitalisme. Il a été élu au Parlement norvégien, en 1842, et ce jusqu'en 1869. Quand bien même Schweigaard n'a jamais été premier ministre ou ministre, il est devenu avec le temps un personnage clef de la politique et un homme d'une grande influence, pour finalement jouer un rôle crucial dans la conception moderne de la Norvège aumilieu des années 1800[1],[2].

Jeunesse et formationModifier

 
Statue d'A. M. Schweigaard par Julius Middelthuns à Oslo.

Schweigaard est né à Kragerø. Ses parents sont décédés en 1818, alors qu'il n'avait que 10 ans. Il est pris en charge par de la famille. Isolé de ses frères et sœurs etretiré de l'école pour travailler dans une boutique. Puis Anton Martin a été envoyé travailler à bord du brick "Den gode hensikt" avant de retourner au pays, après que la famille a décidé qu'il devait être éduqué pour devenir commerçant et,dans ce but, l'a envoyé à un prêtre de Westerholt afin qu'il apprenne l'allemand, à l'époque langue du commerce[2].

Le prêtre a enseigné au jeune Schweigaard le latin et le français en plus de l'allemand, et a été très impressionné par ses capacités. Le prêtre a demandé à ce qu'il soit envoyé à l'école latine de Skien, où il a excellé. Il y a fait la connaissance de Andreas Peter Munch[3].

En 1832, Schweigaard obtient son diplôme de droit. Il a reçu une bourse pour étudier à l'étranger et a été en Allemagne et en France pendant deux ans[2].

CarrièreModifier

Quand il revint à la Norvège, il a obtenu un poste en tant que chargé de cours à l'Université de Christiania. Puis il devient professeur d'économie et de théorie du droit dans les années 1830-1840[2].

Pour l'économie, il était un partisan extrêmement influent du libéralisme économique, mais s'opposait à l'idéologie économique du laissez-faire. Il a plaidé pour que l'État ait un rôle important à jouer dans la vie économique. Il est largement reconnu pour avoir contribué à ce que la Norvège se tourne vers une économie capitaliste[2].

De 1842 à 1869, il est membre du Parlement norvégien. Sa forte croyance dans les capacités économiques du pays a fait de lui le principal porte-parole du Parlement pour la construction des chemins de fer et le développement des services postaux et télégraphiques[4]. En 1865, il est élu membre de l'Académie royale des sciences de Suède[2].

Vie personnelleModifier

Il se marie en à Caroline Magnine Homann (1814-1870). Leur fils, Christian Homann Schweigaard, deviendra Premier ministre de Norvège en 1884[5]. Schweigaard et son épouse meurent en 1870. Les deux sont enterrés au Cimetière de Notre-Sauveur (Oslo).

HommagesModifier

Schweigaard a une statue sur la place de l'université dans le centre de Oslo, et a donné son nom à une rue d'Oslo, Bergen et Skien. Il y a aussi un parc à son nom Schweigaardsparken à Kragerø.

TravauxModifier

  • Den norske Handelsret (1841) Lire en ligne
  • Commentar over den norske Criminallov, avec Julius August S. Schmidt, deux volumes, Johan Dahl's Forlag (1860)
  • Den norske Proces (1862) Google Books

RéférencesModifier

  1. (nb) « En svenske bygger Stortingets hus », sur www.stortinget.no, (consulté le 18 mai 2020).
  2. a b c d e et f (nb) Øystein Sørensen, « Anton Martin Schweigaard », sur nbl.snl.no, (consulté le 18 mai 2020).
  3. Karsten Alnæs: Historien om Norge – Mot moderne tider (1998)
  4. (nb) Anton Martin Schweigaard, « Om Jernbaneanlæg- discours prononcé au Storting le 14.06.1869 », sur www.virksommeord.no, (consulté le 18 mai 2020).
  5. (nb) « Christian Schweigaard-Statsminister 1884. », sur www.regjering.no, (consulté le 18 mai 2020).

Liens externesModifier