Anselme Léon Emile Marchal
Anselme Marchal
A. Marchal faisant la couverture de Le Pays de France.

Naissance
Moutier (Suisse)
Décès (à 38 ans)
Paris 16e[1]
Origine Drapeau de la France France
Arme infanterie
aviation
Grade capitaine
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Légion d'honneur
Croix de guerre

Le lieutenant Anselme Marchal (Moutier, - ) est un aviateur français qui s'est illustré pendant la Première Guerre mondiale, notamment à l'occasion de son survol audacieux de Berlin en , également pour son amitié avec Roland Garros avec qui il s'évada d'un camp en Allemagne.

BiographieModifier

Anselme Marchal se taille une réputation dans le monde du sport avant la guerre.

Il accède à la notoriété le , lorsque, après avoir quitté Nancy le 20 au soir, il survole l'Allemagne de nuit et, arrivé au-dessus de la capitale, lance 5 000 tracts[2] en allemand destinés à la population berlinoise stupéfaite. Il avait le projet de gagner les lignes russes, mais, à la suite d'une panne de bougie[3] se trouve contraint d'atterrir non loin de Chełm (Pologne), au milieu de troupes autrichiennes, au terme d'un périple de plus de 1 300 kilomètres. Il établit du même coup un record mondial de distance sans escale.

Fait prisonnier, il tente en vain de s'évader à trois reprises. Pendant l'hiver 1916, il avait déjà réussi à franchir la frontière hollandaise, mais l'aviateur anglais qui l'accompagnait tomba à l'eau. Ne pouvant le secourir seul, Marchal fit appel à des gardes-forestiers allemands qui sauvèrent son compagnon, mais capturèrent les deux hommes.

Sévèrement puni, le Français fut ensuite envoyé au camp de Magdebourg où il retrouva Roland Garros. À l'issue d'une minutieuse préparation, les deux amis déguisés en officiers allemands parvinrent à s'évader le .

ÉcritsModifier

  • Après mon vol au-dessus de Berlin, J. Tallandier, 1919
 
Marchal et Garros fêtés à l'Aéro-Club de France par Henry Deutsch de la Meurthe après leur évasion.

NotesModifier

  1. sa fiche sur la base LEONORE.
  2. Henri, comte de La Vaulx, Les vainqueurs de l'air. Histoire de l'aéronautique : ses débuts sportifs, son application militaire, sa réalisation commerciale, Hachette, Paris, 1922, p. 156
  3. Henri, comte de La Vaulx, op. cit.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (fr) « L'aviateur Marchal », in Le Pays de France, no 192,  
  • (fr) Jean Ajalbert, La passion de Roland Garros, Les éditions de France, 1926
  • Anselme Marchal, Marie-Catherine et Paul Villatoux, L'extraordinaire épopée du lieutenant Marchal : pilote de missions spéciales pendant la Grande Guerre : d'après le récit de l'aviateur publié en 1919, Paris, Histoire & Collections, coll. « PREMIERE GUERRE », (1re éd. 1919), 310 p. (ISBN 978-2-35250-360-6 et 978-2-352-50360-6)

Liens externesModifier