Ouvrir le menu principal

Andreï Roublev

moine et peintre d'icônes russe du XVe siècle
(Redirigé depuis Andrei Roublev)
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Andreï Roublev (film).
Andreï Roublev
Angelsatmamre-trinity-rublev-1410.jpg
Icône de la Trinité ou Les trois anges à Mambré (1410), Galerie Tretiakov, Moscou
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Андрей РублёвVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
russe : Андрей Рублёв
Activité
Maître
Site web
Œuvres principales

Andreï Roublev ou André Roublev (en russe : Андрей Рублёв), ou saint André l'Iconographe est un moine et peintre d'icônes russe du XVe siècle. Il est né vers 1360-1370 et mort entre 1427 et 1430, probablement le . Il a été canonisé en 1988, date du millénaire de la foi chrétienne en Russie, et est fêté le 4 juillet.

Sommaire

BiographieModifier

Nous ne savons pas grand-chose de la vie de Roublev, sinon qu'il a été moine au monastère Andronikov près de Moscou, qu'il a été l'élève et l'assistant du peintre d'icônes d'origine grecque Théophane le Grec.

Andreï Roublev serait né entre 1360 et 1370[1], probablement dans la principauté de Moscou. Le prénom d'Andreï est son nom monacal.

La légende raconte qu'à la fin de sa vie, il aurait eu les yeux crevés pour avoir osé signer de son nom son tableau La Trinité, ce qui était interdit aux moines à l'époque[2].

L'œuvre d'Andreï RoublevModifier

L'œuvre de Roublev perpétue la tradition byzantine, mais en introduisant plus de souplesse, de douceur.

Œuvres connuesModifier

Le film Andreï RoublevModifier

La vie du peintre a inspiré le cinéaste soviétique Andreï Tarkovski, qui lui a consacré un film de fiction réalisé en 1966 et sorti en 1969, Andreï Roublev.

Galerie d'icônesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

HommageModifier

Notes et référencesModifier

  1. L'approximation de la date de naissance de Andreï Roublev a été établie d'après des données indirectes.
  2. cité dans L'inoubliable "Andreï Roublev" d'Andreï Tarkovski...
  3. Victor Lazarev, Mosaïques et fresques de l'ancienne Russie, traduction française de Giorgia Bongiorno, édition de l'Amateur, 2000, p. 227 (ISBN 2-85917-307-2)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier