André de Badet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
ClamartVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jean Charles André Giot de BadetVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
André de BadetVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Père
Perfecto Giot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Personnes liées
Delmira Agustini, Humberto Pittamiglio (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

André de Badet, nom de plume de Jean Charles André Giot de Badet, né le à Escos (Pyrénées-Atlantiques) et mort le (à 85 ans) à Clamart[1], est un écrivain, parolier et librettiste français.

BiographieModifier

ChansonsModifier

André de Badet a adapté des paroles de chansons depuis l'anglais ou l'italien[2], notamment celles du célèbre blues Stormy Weather dont il réalise deux adaptations en 1933, Il fait noir, interprétée entre autres par Reda Caire (1933), Isabelle Aubret (1964), John William (1967), puis Quand il pleut interprétée par les Comedian Harmonists (1933).

Il est l'auteur des paroles du Moulin qui jase, musique de Harry Bolds[3], créée par Lys Gauty à Bobino en 1934, puis enregistrée notamment par Germaine Lix (1935), Germaine Sablon et l'orchestre de Fred Adison (1935), Réda Caire, Jean Sablon (1936), Patachou et chantée par Barbara en 1964 à la radio[4].

Il est également le parolier de la chanson Le Chaland qui passe. Ses chansons sont aussi interprétées et enregistrées par Tino Rossi, Lucienne Delyle, Joséphine Baker. Le texte qu'il brode sur la partition de Chopin "Étude n°3 en Mi majeur -Op.10,n°3 (Tristesse)" sera un grand succès de Ninon Vallin, sous le titre "Intimité", renouvelant le thème ressassé de l'adaptation de Félia Litvinne.

OpéretteModifier

En 1941, il écrit avec Georges Hirsch les paroles de L'Auberge qui chante (musique de Gaston Trémolo[5],[6]), valse de la dernière opérette de Tiarko Richepin, dans laquelle André Dassary remporte lors de sa création un grand succès.

OpéraModifier

André de Badet a traduit les livrets d'un certain nombre d'opéras. On peut citer, en particulier, la création à l'Opéra-Comique de Paris le de sa version française du " The Rake's Progress " de Stravinsky. Sous la direction de André Cluytens - Décors de Georges Wakhévitch - mise en scène Louis Musy - Dans la distribution : Jeanine Michau - Simone Coudrec - L.Simoneau - Xavier Depraz. L'Opéra-Comique étant dirigé par Luis Beydts.

CinémaModifier

PublicationsModifier

  • Idalswere, un acte en vers, autoédition, 1921
  • Delmira Agustini, La Revue mondiale, 1931
  • La Vie athénienne, comédie légère en trois actes, en vers, 1931
  • Le Manteau de gloire, conte, extrait de Spectacles, 1932
  • Pièces et vedettes (Théâtre d'Art yiddish d'Amérique. Théâtre antique d'Orange), extrait de la revue Argentine, 1935
  • Pour sauver l'amour, avec Rosemonde Gérard, Abbeville-Paris, Frédéric Paillart éditeur, 1936
  • Contes au clair de lune... (Le Manteau de gloire. Punching-ball. Artaxerxès. Fra Diavolo. L'Homme à l'étoile), illustrations de Valentine Hugo, Paris, René Kiefferéditeur, 1948[10]

Notes et référencesModifier

  1. Acte de naissance no  6 du 30 juin 1891 en ligne sur le site des archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
  2. Martin Pénet, 2004, op. cit., pp. 699, 706, 731, 786
  3. Un des pseudonymes de Joe Hajos, compositeur d'origine hongroise (1907-1982 ), ayant travaillé pour le cinéma
  4. Martin Pénet, 2004, p. 786 ; l'auteur ne précise pas de quelle radio il s'agit.
  5. Gaston Trémolo
  6. Gaston Trémolo, notice BnF no FRBNF14827942
  7. Walter Jurmann Collection [PDF].
  8. Cf. fiche du film sur Ciné-Ressources ; les paroliers des chansons sont crédités comme « compositeur » dans ce catalogue.
  9. Œuvres d'Honegger
  10. Contes au clair de lune..., notice BnF no FRBNF31750029

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier