Ouvrir le menu principal
André Dominique Noussan
Fonction
Président
Académie Saint-Anselme
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

André Dominique Noussan (né en 1847 à Aoste mort à Aoste le ), ecclésiastique valdôtain, chanoine de la Cathédrale d'Aoste il fut aussi historien et président de l'Académie Saint-Anselme.

Sommaire

BiographieModifier

André Dominique Noussan est le fils de Pierre et de Marie Louise Duc, tous deux originaires de Châtillon: il est de ce fait le neveu de l'évêque d'Aoste Joseph-Auguste Duc[1].

Chanoine de la Cathédrale d'Aoste et Chancelier épiscopal. Il est mis en cause lors de la découverte des malversations commises dans les comptes de l'évêché après la mort du Prêvot Maurice Gerbore le 27 novembre 1906. Il est arrêté avec deux autres ecclésiastiques, Alexandre Jaccod, professeur de mathématiques et Nicandre Personnettaz, maître d'école élémentaire à Châtillon. Il est emprisonné en mai 1907. Le scandale qui touche de près la famille de l'évêque est attisé par les passions anticléricales de la presse locale, notamment du journal le « Mont Blanc » et provoque l'envoie par Monseigneur Duc, d'une lettre de demande de démission au Pape le 9 octobre 1907. Contrairement aux deux autres inculpés condamnés en 1908, André Dominique Noussan, libéré sous caution, est finalement acquitté par un non lieu prononcé avant le 1er avril 1908. Il poursuit ensuite une brillante carrière au sein de l'évêché d'Aoste et il est même nommé, en 1922, président de l'Académie Saint-Anselme, après le décès de François-Gabriel Frutaz, charge qu'il occupe jusqu'à sa mort survenue en 1933. Ses œuvres les plus connues sont:

  • Fragments et notes d'Histoire Valdôtaine publiée par l'Imprimerie Catholique d'Aoste (1906).
  • Les deux seigneurs Prosper et Claude-Léonard de Challant, barons de Fénis dans Bulletin de l'Académie de Saint-Anselme, XXI (1926).

Notes et référencesModifier

  1. Acte de décès n° 207 Part I d'Aoste du 5 novembre 1933/An XII.

BibliographieModifier

Voir aussiModifier