Ouvrir le menu principal

Alliance nationale de recherche pour l'environnement

Logo.

L'Alliance nationale de recherche pour l'environnement (AllEnvi) est une alliance nationale de la recherche publique pour l'environnement dont but affiché est de « contribuer à faire de la France l’un des acteurs de référence des sciences et technologies de l’environnement et de l’alimentation au sein de l’espace européen de la recherche »[réf. nécessaire].

AllEnvi est une des cinq alliances qui fédèrent la recherche publique française autour de thèmes transverses, travaillés par plusieurs organismes. Les autres alliances sont Ancre sur le thème de l'énergie, Aviesan sur celui de la santé, Allistène sur le numérique et Athéna sur la thématique des sciences humaines et sociales.

Sommaire

Description et missionModifier

Onze organismes publics de recherche ainsi que les universités représentées par la conférence des présidents (CPU) se sont unis début 2010 pour créer l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement. La mission d'AllEnvi est de « fédérer, programmer et coordonner la recherche environnementale française pour relever les grands défis sociétaux de l'alimentation, de l'eau, du climat et des territoires »[1].

MembresModifier

L’alliance est constituée de douze membres fondateurs et de membres associés.

Les douze membres fondateurs d’AllEnvi sont le BRGM, le CEA, l'Irstea, le Cirad, le CNRS, le CPU, l'Ifremer, l'INRA, l'IRD, l'IFSTTAR, Météo-France, le Muséum national d'histoire naturelle.

Les seize membres associés sont l'IAVFF, l'Andra, l'Anses, la CDEFI, le Cerema, la Conférence des grandes écoles, le Cnes, la FRB, l'IFP, l'IGN, l'Ineris, l'Inria, l'Ipev, l'IRSN, le LNE, le Shom.

L'Inserm et le CSTB ne sont pas membres d'AllEnvi.

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier