Ouvrir le menu principal

Alice Dannenberg

peintre française
Alice Dannenberg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
ChâtillonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Martin Dannenberg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Alice Dannenberg, née le à Mitau (Russie) et morte le à Châtillon (Hauts-de-Seine), est une artiste peintre française d'origine russe.

BiographieModifier

Présente à Paris au sein du Montparnasse cosmopolite de la toute fin du XIXe siècle, elle expose en 1900[1] avec « Les Quelques », nouvel ensemble de peintres et sculpteurs de la Rive gauche dont faisaient partie également Martha Stettler, originaire de Berne et Claudio Castelucho, catalan de Barcelone. En 1904, Alice Dannenberg et Martha Stettler font partie d'un nouveau groupe d'une cinquantaine d'artistes nomme « Tendances nouvelles » qui fait sa première exposition[2]. En 1908, Alice Dannenberg se joint à nouveau au groupe « Les Quelques » pour exposer hors des grands Salons[3].

En 1909, Alice Danenberg, Martha Stettler ainsi que Claudio Castelucho animent la Grande Chaumière, académie artistique d'avant-garde fondée au 14 rue de la Grande-Chaumière en 1904, où enseignent également Lucien Simon et Antoine Bourdelle, qui rejoindra cette académie libre en 1909[4]. En 1911, elle est élue membre de la Société nationale des beaux-arts[5],[6]. Au cours des années 1910-1920, Alice Dannenberg et Martha Stettler demeurent au 84 rue d'Assas à Paris[7],[8]. Le président Gaston Doumergue et Louis Barthou signent le le décret de naturalisation française d'Alice Dannenberg[9]. Peu après, elles quittent Paris pour s'installer dans un pavillon au 48 rue de Clamart à Fontenay-sous-Bois[10]. En mars- a lieu la dernière exposition à laquelle participe Alice Dannenberg[11].

En 1945, Alice Dannenberg et Martha Stettler quittent Fontenay pour Châtillon où Martha Stettler meurt le . Alice Dannenberg meurt à son domicile du 26 rue de la gare à Chatillon le à 13 h.

ŒuvreModifier

Quand Alice Dannenberg expose pour la première fois à Paris en 1900[1], elle est une artiste peintre confirmée qui travaille sa peinture depuis plus de quinze années. Son plus ancien tableau connu date de 1884 ; il représente un paysage russe. De 1904 à 1911-1912, elle peint principalement des scènes enfantines, en particulier au jardin du Luxembourg puis au jardin des Tuileries. Scènes vivantes de jeux, de rires et de peines fugitives de vrais gosses dont elle a tendrement observé la physionomie et les allures, qu'elle rapporte d'une facture authentique, sincère et non-pastellisée[C'est-à-dire ?][12],[13]. De 1908 à 1913, elle donne quelques scènes de bord de mer[14] et commence à exposer des paysages mélancoliques[15]. En 1913 apparaissent des impressions d'Italie dont Venise, Florence[16],[17],[18],[19]. Suit, à partir de 1914, une période d'une dizaine d'années consacrée aux scènes d'intérieur, débutant par La Lecture[20],[21],[22], s'élargissant après la Première Guerre mondiale des natures mortes[23],[24],[25],[26],[27]. À compter de la seconde partie des années 1920, Alice Dannenberg expose des paysages maritimes très observés, tumultueux, expressifs, aux tonalités sombres, tirés de ses séjours à Audierne (1927), Caudebec (1929)[28],[29],[30],[31],[32],[33]. Enfin, vers 1931-1935, elle peindra de larges et fougueuses toiles de fleurs[34].

En 1926, elle présente à la Rétrospective du Salon des indépendants les toiles Nu d'enfant, Venise, Nature morte (rose), Au Luxembourg, Au Bord de la mer (Russie) ; en 1927, Bébé ; en 1928, Versailles et Roses et en 1929, Les Andelys et Caudebec[35].

Les critiques comparent son art à ceux de John Singer Sargent, Anders Zorn, Charles Cottet[36],[37],[38] et observent des influences de Lucien Simon.

ExpositionsModifier

1900
  • Galerie 43 rue de Seine à Paris avec « Les Quelques »[1]
1904
  • Galerie 20 rue Le Peletier à Paris avec « Les Tendances nouvelles »[39]
  • Salon des Indépendants : Enfants au Luxembourg[40]
1905
  • Salon de la Société nationale des beaux-arts : Au Luxembourg[41],[42]
  • Salon d'Automne : Bassin du Luxembourg[43],[44]
1906
  • Salon des Indépendants : Scènes d'enfants
  • Salon de la Société nationale des beaux-arts : L'enfant au singe[45]
  • Salon d'Automne : Les enfants du Luxembourg, Les Grands-mères, L'Enfant rouge[46],[47]
1907
  • Salon des Indépendants : Scènes d'enfants[48]
  • Salon d'Automne[49]
1908
  • Salon angevin : Au jardin du Luxembourg[50]
  • Salon des Artistes modernes : Le Diabolo
  • Exposition des « Quelques » : Le Diabolo, Babys blancs, Trois Poupées, Au bord de la mer
  • Salon des Indépendants : Bords de plage, Scènes enfantines[51],[52]
  • Salon de la Société nationale des beaux-arts : Le Diabolo[53]
  • Salon d'Automne : Scènes enfantines[54]
1909
  • Salon des Indépendants : Au jardin des Tuileries[55],[56]
1910
  • Galerie des Artistes modernes avec « Les Quelques »[57]
  • Salon d'Automne : L'Enfant au chien[58]
1911
  • Galerie des Artistes modernes avec « Les Quelques »
  • Salon des Indépendants : Scènes de plage
  • Salon d'Automne : Un bassin aux Tuileries, Totor aux Tuileries[59],[60]
1912
  • Galerie Brunner, 11 rue Royale à Paris avec « Les Quelques » : Paysages[61],[62]
  • Salon des Indépendants
  • Salon de la Société nationale des beaux-arts : La Prairie : Hiddensee[63]
1913
  • Galerie Barbazanges avec « Les Quelques » : Impressions d'Italie
  • Salon des Indépendants : Vues de Venise
  • Galerie Roger Levesque
  • Salon de la Société nationale des beaux-arts : Effets d'orage[64]
  • Salon d'Automne[65]
1914
  • Salon de la Société nationale des beaux-arts
1918
  • Galerie de l'Arc-en-ciel
1919
  • Galerie Georges Petit : Natures mortes, Scènes d'intérieur
  • Salon d'Automne : Natures mortes
1920
  • Galerie 8 rue de Penthièvre à Paris[66]
1921
  • Galerie Arbanère
1924
  • Salon des Tuileries
1927
  • Salon des Tuileries : La baie d'Audierne, Audierne à marée basse
1929
  • Salon de la Société nationale des beaux-arts : Caudebec temps gris
1931
  • Salon des Tuileries : trois Paysages maritimes
  • Galerie Castelucho-Diana, 1 bis rue de la Grande Chaumière à Paris : Fleurs, Paysages
1932
  • Salon d'Automne : Fleurs
1935
  • Salon commun des Artistes français et de la Société nationale des beaux-arts : Paysages marins
1937
  • Galerie Charpentier, 76 rue du faubourg Saint Honoré à Paris

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Chronique des Artistes et de la curiosité, 28 avril 1900
  2. Gil Blas, 13 avril 1907
  3. Pan, revue libre, janvier-février 1911
  4. Laure Dalou, Bourdelle et l'enseignement de la sculpture, thèse de l'École des Chartes, 2006
  5. Chronique des Artistes et de la curiosité, 17 juin 1911
  6. Art et Décoration, juillet-décembre 1911
  7. Annuaire de la Curiosité et des Beaux-Arts, 1911
  8. Annuaire de la Curiosité et des Beaux-Arts, 1912
  9. Journal Officiel, 10 et 11/ octobre 1927, p. 10525
  10. Service de l'état-civil et des archives de la mairie de Fontenay-sous-Bois (94) 70: Service de l'état-civil de la mairie de Chatillon (92)
  11. Le Monde illustré, 10 avril 1937
  12. Chronique des Artistes et de la curiosité, 27 mars 1909
  13. La Nouvelle Revue, janvier-février 1908
  14. La Vie artistique, avril 1911
  15. Chronique des Artistes et de la curiosité, 23 mars 1907
  16. Chronique des Artistes et de la curiosité, 22 février 1913
  17. Chronique des Artistes et de la curiosité, 22 mars 1913
  18. Chronique des Artistes et de la curiosité, 10 mais 1913
  19. Art et Décoration, janvier-juin 1913
  20. La Renaissance, 18 avril 1914
  21. Les Marges, 15 mai 1914
  22. L'Art et les Artistes, avril-septembre 1914
  23. Chronique des Artistes et de la curiosité, octobre 1918
  24. Chronique des Artistes et de la curiosité, mai-juin 1919
  25. Chronique des Artistes et de la curiosité, 15 février 1920
  26. Le Nouveau Spectateur, 1919-1921
  27. L'Art et les Artistes, mars-juillet 1924
  28. La Nouvelle Revue, mai-juin 1927
  29. La France Active, 31 janvier 1929
  30. Le Petit Parisien, 29 avril 1931
  31. La Semaine à Paris, 27 mars-3 avril 1931
  32. Bulletin de l'Ancien et du Moderne, juillet-août 1931
  33. Bulletin de l'Ancien et du Moderne, juin 1935
  34. Revue de l'Ancien et du Moderne, juin-décembre 1932
  35. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 348
  36. Chronique des Artistes et de la curiosité, 24 mars 1906
  37. Art et Décoration, janvier-juin 1908
  38. Le Temps, 20 mars 1912
  39. Gil Blas, 3 juin 1904
  40. La Nouvelle Revue, mars-avril 1904
  41. Chronique des Artistes et de la curiosité, 1er avril 1905
  42. Chronique des Artistes et de la curiosité, 15 avril 1905
  43. Cahiers de l'Art et de la Littérature, novembre 1905
  44. Revue universelle, Année 1905
  45. Tableau vendu 620 francs en mai 1907 à la Galerie Georges Petit à Paris
  46. Revue illustrée, 5 novembre 1906
  47. L'Art et les Artistes, octobre 1906-mars 1907
  48. L'Art et les Artistes, avril-septembre 1907
  49. (de) K. E. Schmidt, Zeitschrift für Bilden Kunst, Leipzig, 1907,
  50. Angers Artistes, 9 janvier 1908
  51. Chronique des Artistes et de la curiosité, 28 mars 1908
  52. La Nouvelle Revue, mars-avril 1908
  53. La Nouvelle Revue, mai-juin 1908
  54. La Nouvelle Revue, septembre -octobre 1908
  55. Gil Blas, 25 mars 1909
  56. La Nouvelle Revue, mars-avril 1909
  57. La Nouvelle Revue, janvier-février 1910
  58. L'Art et les Artistes, octobre 1910-mars 1911
  59. Le Temps, 20 octobre 1911
  60. L'Art et les Artistes, octobre 1911-mars 1912
  61. Le Temps, 11 janvier1912
  62. Chronique des Artistes et de la curiosité, 13 janvier 1912
  63. L'Art et les Artistes, avril-septembre 1912
  64. La Nouvelle Revue, avril-septembre 1913
  65. Les Arts et les Artistes, octobre 1913-mars 1914
  66. Le Gaulois, 15 avril 1920
  67. Référencé sur la base Oxford Index

Liens externesModifier