Alfred Wünnenberg

militaire allemand

Alfred Wünnenberg
Alfred Wünnenberg

Naissance
Sarrebourg, Alsace-Lorraine
Décès (à 72 ans)
Krefeld, Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Allégeance Flag of Germany (1867–1918).svg Empire allemand (jusqu'en 1918),
Flag of Germany (3-2 aspect ratio).svg République de Weimar (jusqu'en 1933),
Flag of Germany (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme Flag of the Schutzstaffel.svg Waffen-SS
Grade SS-Obergruppenführer und General der Polizei
Années de service 1913 – 1945
Commandement 4. SS-Polizei-Panzergrenadier-Division
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne

Alfred Wünnenberg (1891-1963) est un général allemand SS de la Seconde Guerre mondiale. Il a reçu la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne le .

BiographieModifier

Alfred Bernhard Julius Ernst Wünnenberg naît le à Sarrebourg en Lorraine. Cette zone frontalière du district de Lorraine est alors un secteur fortement militarisé du Reich allemand. Le jeune Alfred s'engage le , comme sous-officier dans le 56e Infanterie-Regiment "Vogel von Falckenstein" (7. Westfälisches).

Première Guerre mondialeModifier

Pendant la Première Guerre mondiale, Wünnenberg se bat avec son régiment sur le front occidental. Dès , Wünnenberg est grièvement blessé. En , il est promu Leutnant, sous-lieutenant, dans la 8e compagnie du 255e Infanterie-Regiment. En , Wünnenberg suit une formation de pilote et intègre, en , la 47e Feld-Flieger-Abteilung, comme pilote de reconnaissance.

Entre-deux-guerresModifier

Après la fin de la Première Guerre mondiale, Wünnenberg rejoint un corps de volontaires en Haute-Silésie. Promu Hauptmann, capitaine, il quitte l'armée en et s'engage dans la police prussienne avec le grade d'Oberleutnant. En , il devient maître-chien à l'école de la police d'Essen, avant de faire un stage d'instructeur à l'Académie de police de Potsdam. Il revient à l'Académie d'Essen pour devenir maître-chien instructeur. En 1924, Wünnenberg commande l'unité des maîtres-chien de l'Académie de police. Il suit ensuite une formation à l'école de police de Krefeld, puis à celle de Cologne de 1926 à 1928. Il est affecté ensuite à l'Académie de Berlin-Charlottenburg, comme dresseur instructeur. Il est affecté ensuite dans une unité de protection de Hindenburg et adhère le au NSDAP. En , Wünnenberg commande une unité de police à Bytom, en à Gliwice, en à Sarrebruck, en à Brême, puis à Mannheim. En , il est affecté à l'État-major de la Police de Stuttgart.

Seconde Guerre mondialeModifier

Au début de la Seconde Guerre mondiale, le , Wünnenberg est nommé Kommandeur du 3e Polizei-Schützen-Regiment, tout en étant promu au grade de SS-Standartenführer dans la SS. Il prend part avec son unité à la campagne de France en 1940, puis à l'opération Barbarossa. Le , Wünnenberg reçoit la croix de chevalier de la croix de fer. Le , il prend le commandement de la 4e SS-Polizei-Panzergrenadier-Division. Pour sa bravoure au combat, en tant que SS-Brigadeführer et Generalmajor der Polizei, Wünnenberg reçoit la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne, le . Le , en tant que "Kommandierender General", Wünnenberg prend le commandement du IV. SS-Panzerkorps (en). Le , il succède à Kurt Daluege à la tête des services de l'Ordnungspolizei. Il reste à ce poste jusqu'à la fin de la guerre.

Alfred Wünnenberg décédera le à Krefeld en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

DécorationsModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Veit Scherzer: Die Ritterkreuzträger 1939-1945, Scherzers Militaer-Verlag, Jena, 2007 ( p. 798 )