Ouvrir le menu principal

Generalmajor

Grade de la Wehrmacht équivalent à général de brigade en France
Page d'aide sur l'homonymie Pour des grades similaires dans d'autres armées, voir Major général.

Generalmajor (GenMaj) est un grade d'officier général de l'armée allemande et de l'armée autrichienne.

Ce grade est exclusivement utilisé dans l’armée de terre, ainsi que dans l’armée de l’air après sa création. Il n'est pas utilisé dans la marine, où son équivalent est Flottillenadmiral ou Konteradmiral selon les époques.

Sommaire

Dans l‘armée d’aujourd’huiModifier

Allemagne (Bundeswehr)Modifier

Depuis 1955[a], le grade de Generalmajor de la Bundeswehr correspond au grade de général de division de l'Armée française actuelle, ou au grade de major-général de l'Armée belge. La Bundeswehr, qui était l'armée de l’Allemagne de l'Ouest, est aujourd'hui l'armée de Allemagne réunifiée.

Grade de Generalmajor dans la hiérarchie de la Bundeswehr, depuis 1955 :

AutricheModifier

Dans les armées allemandes historiques (après 1871)Modifier

Utilisé depuis le XIXe siècle, la position relative de ce grade dans le corps des officiers généraux dépend de la période concernée. Avant 1955 en Allemagne, il correspondait au grade de général de brigade actuellement utilisé dans l'Armée française. Il s'agissait donc du grade le plus faible chez les officiers généraux. En considérant l’ordre hiérarchique ascendant, il suivait le grade de Oberst (colonel[b]) et précédait celui de Generalleutnant (général de division[b]).

Deutsches HeerModifier

La Deutsches Heer était l'armée de terre de l'Empire allemand.

Grade de Generalmajor dans la hiérarchie de la Deutsches Heer, de 1871 à 1919 :

ReichswehrModifier

La Reichswehr était l'armée de la république de Weimar et des deux premières années du Troisième Reich.

Grade de Generalmajor dans la hiérarchie de la Reichswehr, de 1921 à 1935 :

WehrmachtModifier

La Wehrmacht était l'armée régulière sous le Troisième Reich.

Grade de Generalmajor dans la hiérarchie de la Wehrmacht, de 1935 à 1945 :

Waffen-SSModifier

La Waffen-SS, créée en 1939, était la composante militaire de la SS, l'organisation paramilitaire rattachée au parti nazi. C'était donc une force militaire complémentaire à la Wehrmacht ; son objet était ainsi de participer aux combats de la Seconde Guerre mondiale.

Grade de Generalmajor dans la hiérarchie de la Waffen-SS, de 1939 à 1945 :

Dans les armées autrichiennes historiquesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Au moment de la création de la Bundeswehr, la nouvelle armée allemande en 1955, pour éviter les méprises (notamment lors de la comparaison avec les grades anglo-saxons de « brigadier general » (une étoile), de « major general » (deux étoiles), de « lieutenant general » (trois étoiles), et de « general » (cinq étoiles)), le grade de Brigadegeneral a été introduit au premier niveau de la hiérarchie des officiers généraux de l'armée allemande ; en conséquence le grade de Generalmajor a été décalé d’un rang vers le haut, puisqu'il correspond désormais au grade de major general (aux États-Unis) (deux étoiles) ou de général de division (en France). Les grades qui lui étaient supérieurs dans la Wehrmacht — ceux de Generalleutnant et de General — ont en conséquence subi le même sort dans la Bundeswehr, en devenant respectivement les équivalents des grades de lieutenant general et de general. Cette opération a provoqué la disparition du grade de Generaloberst, remplacé par celui de General.
  2. a et b Il s'agit de l’équivalent dans l’Armée française actuelle.
  3. Titre spécialement créé en 1940 pour Hermann Göring.
  4. Titre principalement porté par Heinrich Himmler, chef suprême de la SS de 1929 à 1945.

RéférencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (de) R. Brühl, Wörterbuch zur deutschen Militärgeschichte, Militärverlag der Deutschen Demokratischen Republik, Berlin, 1985.

Article connexeModifier