Alexis Durand

poète et menuisier français
Alexis Durand
Dessin d'Alexis Durand par Ch. Lefevre.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jean-Baptiste Alexis DurandVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnoms
Le « poète-menuisier », le « menuisier-poète »Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Formation
Pensionnat (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Statut
Marié (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflits
Personne liée
Clovis Michaux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Influencé par
Œuvres principales
La Forêt de Fontainebleau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature d'Alexis Durand
Signature

Alexis Durand, né le à Fontainebleau et mort en 1853 dans cette même ville, est un poète et menuisier français.

Biographie modifier

Jean-Baptiste Alexis Durand naît le 22 ventôse an III () à Fontainebleau (dans la rue Basse — actuelle rue du Château)[1],[2]. Issu d'une famille d'ouvriers, il affectionne la poésie dès l'enfance durant son temps libre à côté de sa profession de menuisier[2],[3]. Il décède le à Fontainebleau (en son domicile sis rue Grande)[4],[2].

Vie familiale modifier

Durand se marie avec Marie Jeanne Glaudin en 1824 (l'acte officiel datant du ), à Fontainebleau[5].

Œuvres modifier

  • 1836 : La Forêt de Fontainebleau, poème en quatre chants, suivi de poésies diverses[6]. Le Journal de Meaux qualifie le poème de « vrai phénomène littéraire », lors de sa mise en vente définitive[7].
  • 1840 : Le Château de Fontainebleau, esquisses en vers, suivies de poésies diverses[6]
  • 1846 : Le Poète artisan, scènes de la vie ouvrière, comédie en 3 actes et en vers[6]
  • 1850 : Napoléon à Fontainebleau. Choix d’épisodes par Alexis Durand, de l’ex-Garde impériale et menuisier à Fontainebleau[6]
  • 1851 : Pièce de vers récitée par M. Durand à l'inauguration de la statue du général Damesme[6]
  • 1851 : Quatre promenades historiques et pittoresques dans la forêt de Fontainebleau[6]

Éponymie modifier

  • Rue Alexis-Durand, à l'ouest de Fontainebleau, entre la rue Saint-Merry et la rue Saint-Honoré[8].

Références modifier

  1. Claude Dieppe, « Acte de naissance de Jean-Baptiste Alexis Durand », Registre d'état civil de Fontainebleau,‎ , p. 73/208 (lire en ligne  , consulté le )
  2. a b et c Rabourdin 1897, p. 6.
  3. Rabourdin 1897, p. 7.
  4. Héraclius Auguste Gabriel de Polignac, « Acte de décès de Jean-Baptiste Alexis Durand », Registre d'état civil de Fontainebleau,‎ , p. 61/78, article no 193 (lire en ligne  , consulté le )
  5. Charles Le Dreux, « Acte de mariage de Jean-Baptiste Durand et dlle Marie Jeanne Glaudin », Registre d'état civil de Fontainebleau,‎ , p. 175/415 (lire en ligne  , consulté le )
  6. a b c d e et f Bibliothèque nationale de France, « Jean-Baptiste-Alexis Durand (1795-1853) », sur data.bnf.fr (consulté le )
  7. « Meaux. », Journal de Meaux, no 8 de la 4e année,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  8. « Fichier FANTOIR des voies et lieux-dits - data.gouv.fr », sur www.data.gouv.fr (consulté le )

Bibliographie modifier

  • [Billy 1949] André Billy, Fontainebleau, délices des poètes : De la Renaissance à nos jours, Paris, Horizons de France, , 212 p. (lire en ligne) 
  • [Rabourdin 1897] Charles Rabourdin, Alexis Durand : Menuisier-poète, né et mort à Fontainebleau (1795-1853), Fontainebleau, Bourges, , 24 p. (lire sur Wikisource) 
  • Chronologie des fastes de Fontainebleau (1137-1850) : extrait d'un manuscrit d'A. Durand, Maurice Bourges, .

Annexes modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier