Alexandre Stuart (1214-1283)

noble écossais, 4e Grand Sénéchal d'Écosse
Alexandre Stuart
Fonction
Gardien de l'Écosse
Titre de noblesse
Grand steward d'Écosse
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
FeudataireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Beatrix of Angus (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Environ Jean Macrory (d) (environ depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
John Stewart, lord de Bonkyl (en)
Elizabeth Stewart (d)
James Stuart
Hawise Stewart (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit

Alexandre Stewart ou Stuart (1214-1283), également connu sous le nom de Alexandre Dundonald, était le 4e grand sénéchal d'Écosse à la mort de son père en 1246.

BiographieModifier

Il était le fils de Walter Stewart, 3e grand sénéchal d'Écosse et de sa femme Bethóc, elle-même fille de Gille Crist, comte d'Angus. Alexandre aurait accompagné Saint-Louis à la septième croisade (1248-1254).

En 1255 , il est un des Gardiens de l'Écosse pour le compte du jeune roi Alexandre III. Il tente d'appuyer la reine Marie contre la puissance de ses adversaires. C'est à son époque que le titre nouveau de « senescallus Scotie », (anglais: Sénéchal d'Écosse), remplace l'ancienne dénomination de « dapifer regis Scotie », c'est-à-dire sénéchal du roi d'Écosse, indiquant ainsi la mutation du nom de sa charge dans un contexte national.

En 1263 Alexandre lève 120 sergents d'arme dans ses domaines patrimoniaux, et avec son frère Walter Stewart comte de Menteith et shériff d'Ayr, intervient à la tête de la force armée écossaise qui se bat lors de la bataille de Largs le , dans le cadre de la guerre écosso-norvégienne. Il défend l'Écosse avec succès contre l'attaque d'Haakon IV de Norvège et de ses alliés des Hébrides. C'est sans doute à l'époque d'Alexandre que les Stewarts reçoivent la seigneurie de Cowal, avec le château de Dunoon.

Alexandre de Dundonald, d'après une charte de l'abbaye de Paisley, effectue un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle; et l'aîné de ses fils survivants est baptisé Jacques, un prénom jusqu'alors inconnu en Écosse[1]

Union et postéritéModifier

L'identité de l'épouse d'Alexandre Stuart est incertaine (il s'agirait peut-être de Jane, fille d'Angus mac Somhairle[2]). Il laisse comme enfants :

RéférencesModifier

  1. (en) G.W.S. Barrow « Stewart family (per. c.1110–c.1350) » Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  2. (en) J. Donald Macdonald, Clan Donald, Pelican Publishing, (ISBN 978-1-4556-0233-9, présentation en ligne), chap. 5 (« The MacRuairis (Clan Ruairidh) »), p. 41