Angus mac Somhairle

Angus mac Somhairle
Image dans Infobox.
Le nom d'Aonghus tel qu'il apparait dans le MS Julius A VII folio 41r de la British Library Cotton (les Chroniques de Man):Engus filius Sumerledi[1].
Fonctions
Co seigneur des Îles
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Mère
Ragnhild (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Bethóc, Prioress of Iona (en)
Ragnald
Dughall mac SomhairleVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
James Macrory, Lord of Bute (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Angus mac Somhairle (mort en 1210) (gaélique : Aonghus) Seigneur d'une partie des Îles de 1164 à 1210.

BiographieModifier

Angus ou Aonghus semble avoir été le fils cadet de Sumarliði et de Ragnhillt de Man. À la mort de son père en il hérite d'une part de ses domaines qu'il est difficile de déterminer. On lui attribue généralement le titre de maître de Bute [2].

Selon les Chroniques de Man en 1192 un conflit éclate entre Angus et son frère Ranald peut-être à l'occasion de la prise de contrôle du domaine insulaire de leur frère Dughall ou de île d'Arran. Angus sort vainqueur de cette confrontation[3].

Selon les Annales d'Ulster en cette année 1209 « les fils de Raghnall fils de Somerled combattent les hommes de Skye et on font un grand massacre » [4]. Les Chroniques de Man indiquent qu'Angus est tué en 1210 avec ses trois fils en combattant « les Hommes de Skye ». Cet épisode est sans doute à mettre en relation avec l'expédition norvégienne de 1209/1210 chargée par le roi Inge II de Norvège de rétablir la suzeraineté sur les Orcades et les Hébrides après les longues années de luttes entre les Birkebeiners et les Baglers qui avaient déchiré le pays[5]. La descendance masculine d'Angus étant éteinte, ses domaines reviennent aux fils de Ranald.

PostéritéModifier

  • Séamus mac Aonghas (i.e: Jacques Mac Angus), tué lors du combat de Skye. Il laisse une fille putative Joan (i.e: Jeanne) de Bute, qui aurait épousé Alexandre Stuart, « 4e High Steward » d'Écosse (i.e: 4e grand sénéchal d'Écosse);
  • fils anonyme, tué à Skye en 1210 ;
  • fils anonyme, tué à Skye en 1210.

RéférencesModifier

  1. Munch; Goss (1874) pp. 82–83; Cotton MS Julius A VII (n.d.).
  2. (en) John L. Roberts Lost Kingdoms Celtic Scotland and the Middle Ages Edinburgh University Press (Edinburgh 1997) (ISBN 0748609105) p. 98 et table généalogique 5.2 p.99
  3. Jean Renaud Les Vikings et les Celtes Ouest-France Université (Rennes 1992) (ISBN 2737309018) p. 64
  4. Annales d'Ulster AU 1209.2
  5. (en) John L. Robert Op.cit p. 98

SourcesModifier