Alexandre Réformatski (linguiste)

linguiste soviétique (1900-1978)
Alexandre Alexandrovitch Réformatski
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Александр Александрович РеформатскийVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Faculté de sciences sociales de l'université d'État de Moscou (d)
Université d'État de MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Parentèle
Sergueï Réformatski (oncle paternel)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Chaires
Professeur, professeur titulaire (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Dir. de thèse
Distinction

Alexandre Alexandrovitch Réformatski (en russe : Александр Александрович Реформатский), né le à Moscou et mort dans la même ville le , est un linguiste et philologue soviétique.

BiographieModifier

Alexandre Alexandrovitch Réformatski naît le [note 1] à Moscou[1],[2]. Son père est le chimiste Alexandre Nikolaïévitch Réformatski, et son oncle Sergueï Nikolaïévitch Réformatski, également chimiste, est le découvreur de la réaction de Réformatski. Après des études auprès de Dmitri Ouchakov à la Faculté de sciences sociales de l'université de Moscou, dont il sort diplômé en 1923, il suit quelques cours de Gustav Speth au sein de l'Association russe des instituts de recherche en sciences sociales (ru). Il travaille ensuite pour la maison d'édition soviétique d'État OGIZ (ru), et publie en 1933 l'ouvrage Édition technique du livre (Техническая редакция книги) qui le fait connaître et posera les bases de ses recherches sémiotiques ultérieures[1].

En parallèle de ses activités auprès d'OGIZ, il poursuit ses travaux linguistiques[1] : de 1921 à 1954, il enseigne à l'université d'État de Moscou, au Second Institut pédagogique des langues étrangères de Moscou et dans divers autres établissements d'enseignement supérieur moscovites[2]. Par sa collaboration avec de nombreux linguistes, il devient progressivement une figure de l'« école phonologique de Moscou (ru) »[1], dont il est considéré comme l'un des fondateurs ; il en formule les positions théoriques dans son ouvrage Le Problème du phonème en linguistique américaine (1941)[2]. Dans les années 1930, il participe aussi aux travaux de latinisation des langues de l'Union soviétique[1]. De 1952 à 1970, il dirige la section de linguistique structurale et appliquée de l'Institut de linguistique de l'Académie des sciences de l'URSS ; c'est au milieu de cette période, en 1962, qu'il acquiert les grades de docteur ès sciences philologiques et de professeur[2].

Alexandre Réformatski meurt le [1], laissant derrière lui de nombreux travaux portant sur la phonologie, la morphophonémique, la sémiotique, la linguistique appliquée et l'orthographe.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. C'est-à-dire le en calendrier julien, alors en usage en Russie.

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f (ru) В. А. Виноградов, « РЕФОРМА́ТСКИЙ Александр Александрович », dans Большая российская энциклопедия,‎ 2005-2019 (lire en ligne)
  2. a b c et d (en) « Reformatskii, Aleksandr Aleksandrovich », dans The Great Soviet Encyclopedia, 1970-1979, 3e éd. (lire en ligne)

Liens externesModifier