Ouvrir le menu principal

Alcatel Space
logo de Alcatel Space

Création 1998
Disparition 2005
Remplace Alcatel EspaceVoir et modifier les données sur Wikidata
Remplacé par Alcatel Alenia SpaceVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Nanterre
Drapeau de France France
Actionnaires AlcatelVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Satellite artificiel
Société mère Alcatel
Effectif 4000

Chiffre d'affaires 1,8 milliard d'euros en 2004

Alcatel Space fut un des leaders mondiaux dans la construction de satellites artificiels de 1998 à 2005. Alcatel Space naît en 1998 par fusion des activités spatiales de l'entité Alcatel Espace d'Alcatel, fabriquant principalement des charges utiles de satellites de télécommunication, avec les activités satellites d'Aerospatiale, fournisseur des plates-formes Spacebus et Proteus et des séries Meteosat et avec les activités spatiales (Division Espace) de Sextant Avionique, pour créer la société Alcatel Space Industries (ASI) filiale d'Alcatel (51 %) et de Thalès (49 %). En 2001, après rachat des parts de Thalès, Alcatel Space Industries redevient filiale à 100 % d'Alcatel.

En 2005, elle fusionne avec l'industrie spatiale italienne et devient Alcatel Alenia Space dont le siège opérationnel était implanté à Cannes.

FilialesModifier

En 2005, Alcatel Space emploie plus de 4 000 personnes dans six sites industriels dans trois pays (France, Espagne, Belgique) :

Structure juridiqueModifier

  • Alcatel Alenia Space (siren 439-990-748) devient Thales Alenia Space.
  • Alcatel Alenia Space France (siren 414-725-101) devient Thales Alenia Space France.
  • Alcatel Space Industries (siren 327-948-055) est radiée du registre du commerce et des sociétés le [1].

DirigeantsModifier

Formation des jeunesModifier

Alcatel Space s'implique dans la formation des jeunes aux techniques spatiales. En 1998, reprenant les activités satellites d'Aerospatiale à Cannes, elle poursuit l'action engagée avec l'Association PARSEC. Son PDG, Jean-Claude Husson, re-signe, le , lors du salon du Bourget, la convention de partenariat[2].

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier