Ouvrir le menu principal

Aire urbaine de Brive-la-Gaillarde

établissement humain en France

Aire urbaine de Brive-la-Gaillarde
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région(s) Nouvelle-Aquitaine
Département(s) Corrèze, Dordogne
Unités urbaines Brive-la-Gaillarde, Allassac
Nombre de communes 44
Code Insee 085
Démographie
Population 102 506 hab. (2015)
Densité 139 hab./km2
Variation  +0,92 % (2009)
Géographie
Coordonnées 45° 09′ 34″ nord, 1° 32′ 02″ est
Superficie 736,77 km2
Statistiques
Nombre de logements 55 843 (2014)
 +3,55 % (2009)
Nombre d'emplois 42 529 (2014)
 -3,01 % (2009)
Taux de chômage 11,8 % (2014)
en augmentation 2.8 point(s) (2009)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
Aire urbaine de Brive-la-Gaillarde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
Aire urbaine de Brive-la-Gaillarde

L'aire urbaine de Brive-la-Gaillarde est une aire urbaine française centrée sur la ville de Brive-la-Gaillarde. dans le département de la Corrèze, en région Nouvelle-Aquitaine. Elle déborde au sud-ouest sur quelques communes du département de la Dordogne, dans la même région.

Sommaire

CaractéristiquesModifier

D'après la définition qu'en donnait l'Insee en 1999, l'aire urbaine de Brive-la-Gaillarde était composée de 33 communes, dont 31 situées dans le département de la Corrèze et deux dans celui de la Dordogne. Sept communes de l'aire urbaine faisaient partie du pôle urbain en 1999. Elle était la 88e aire urbaine de France cette même année.

Dans son zonage actualisé en 2010, l'Insee dénombre 46 communes (dont quatre en Dordogne) dans le périmètre de l'aire urbaine de Brive-la-Gaillarde, soit 101 765 habitants en 2014[1], ce qui en faisait la deuxième aire urbaine du Limousin après celle de Limoges. Le pôle urbain de Brive s'étend désormais à douze communes.

Au , les communes de Malemort-sur-Corrèze et Venarsal fusionnent pour former la commune nouvelle de Malemort et au , Chavagnac et Grèzes forment une commune nouvelle : Les Coteaux Périgourdins. De ce fait, le nombre de communes diminue à 44[2].

Le tableau suivant détaille la répartition de l'aire urbaine sur les départements (les pourcentages s'entendent en proportion de chaque département) :

Département Communes Communes (%) Superficie (km²) Superficie (%) Population (2014) Population (%)
Corrèze 41 14,49 706,49 12,06 99 617 41,28
Dordogne 3 0,58 30,28 0,33 2 148 0,52
Total 44 736,77 101 765

CommunesModifier

Établie par ordre alphabétique, avec les communes de la Dordogne classées après celles de la Corrèze, la liste ci-dessous indique les communes appartenant à l'aire urbaine de Brive-la-Gaillarde, selon la nouvelle délimitation de 2010, avec leur population municipale, issue du recensement le plus récent :


Liste des communes de l’aire urbaine
Nom Code
Insee
Statut Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Albignac 19003 9,74 254 (2016) 26
Allassac 19005 39,01 3 903 (2016) 100
Aubazines 19013 14,1 911 (2016) 65
Brignac-la-Plaine 19030 18,72 987 (2016) 53
Brive-la-Gaillarde 19031 48,59 47 004 (2016) 967
La Chapelle-aux-Brocs 19043 4,99 420 (2016) 84
Chartrier-Ferrière 19047 15,16 367 (2016) 24
Chasteaux 19049 18,75 771 (2016) 41
Cosnac 19063 19,98 2 984 (2016) 149
Dampniat 19068 15,38 743 (2016) 48
Donzenac 19072 24,24 2 646 (2016) 109
Estivals 19077 8,88 126 (2016) 14
Estivaux 19078 16,58 425 (2016) 26
Jugeals-Nazareth 19093 10,95 956 (2016) 87
Lanteuil 19105 22,47 522 (2016) 23
Larche 19107 5,74 1 595 (2016) 278
Ligneyrac 19115 8,36 307 (2016) 37
Lissac-sur-Couze 19117 12,62 749 (2016) 59
Malemort 19123 19,65 8 012 (2016) 408
Mansac 19124 18,4 1 420 (2016) 77
Nespouls 19147 20,14 632 (2016) 31
Noailhac 19150 13,51 379 (2016) 28
Noailles 19151 12,57 895 (2016) 71
Palazinges 19156 5,25 148 (2016) 28
Perpezac-le-Blanc 19161 19,42 469 (2016) 24
Sadroc 19178 19,26 925 (2016) 48
Saint-Bonnet-l'Enfantier 19188 11,78 392 (2016) 33
Saint-Cernin-de-Larche 19191 9,15 655 (2016) 72
Saint-Cyprien 19195 7,86 387 (2016) 49
Saint-Cyr-la-Roche 19196 8,24 503 (2016) 61
Sainte-Féréole 19202 35,58 1 893 (2016) 53
Saint-Hilaire-Peyroux 19211 18,89 966 (2016) 51
Saint-Pantaléon-de-Larche 19229 23,47 4 787 (2016) 204
Saint-Pardoux-l'Ortigier 19234 12,98 480 (2016) 37
Saint-Viance 19246 16,23 1 823 (2016) 112
Turenne 19273 28,03 850 (2016) 30
Ussac 19274 24,63 4 169 (2016) 169
Varetz 19278 20,38 2 407 (2016) 118
Vars-sur-Roseix 19279 4,26 375 (2016) 88
Voutezac 19288 22,38 1 270 (2016) 57
Yssandon 19289 20,17 684 (2016) 34
Les Coteaux Périgourdins 24117 19,47 587 (2016) 30
La Feuillade 24179 3,97 735 (2016) 185
Pazayac 24321 6,84 869 (2016) 127

Évolution démographiqueModifier

L'évolution démographique ci-dessous concerne l'aire urbaine selon le périmètre défini en 2010.

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2009 2014 2015 -
77 92985 78390 29792 72394 214101 569101 765102 506-
De 1968 à 1999 : population sans doubles comptes ; à partir de 2006 : population municipale légale.
(Source : Insee[1].)

Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

 

EmploiModifier

En 2014, l'aire urbaine offre 42 529 emplois[3], contre 43 847 en 2009, soit une baisse de 3,01 %. De son côté, le chômage affecte 5 392 personnes (11,8 % de la population active) en 2014 contre 4 159 en 2009 (9,0 %), soit une dégradation de 2,8 points[3].

LogementModifier

En 2014, l'aire urbaine regroupe 55 843 logements contre 53 928 en 2009 [4], soit une augmentation de 3,55 %. Il s'agit essentiellement de résidences principales (47 031), soit 84,2 % du parc immobilier. Les résidences secondaires ou les logements occasionnels sont minoritaires (2 878, soit 5,2 %), le reste correspondant à 5 935 logements vacants, soit 10,6 % du parc[4].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier