Ouvrir le menu principal

Agnès Visconti
Titre « Dame de Mantoue »
(1382-1391)
Prédécesseur Alda d'Este
Successeur Marguerite Malatesta
Biographie
Dynastie Visconti
Naissance
Milan, Italie
Décès
Mantoue, Italie
Père Barnabé Visconti
Mère Béatrice della Scala
Conjoint François Ier de Mantoue
Enfants Alda (morte en 1405)

Agnès Visconti (en italien, Agnese Visconti) (née en 1363 à Milan et morte en 1391 à Mantoue) est une noble italienne, dame de Mantoue par son mariage avec François Ier Gonzague.

Accusée d'adultère, elle est condamnée par son mari à être décapitée en 1391[1].

FamilleModifier

Elle est la neuvième des dix-sept enfants de Barnabé Visconti, seigneur de Milan, et de son épouse Béatrice Reine della Scala. Barnabé Visconti négocie pour ses enfants des mariages politiquement avantageux ; plusieurs de ses filles épousent des princes allemands : l’ainée, Taddea, est mariée au duc Étienne III de Bavière et devient la mère de la reine de France Isabeau de Bavière[2] ; une autre sœur, Viridis, épouse un Habsbourg[3].

Mariage et descendanceModifier

En 1380, Agnès est mariée au condottiere François Ier Gonzague, seigneur de Mantoue, dont :

  • Alda (morte en 1405), mariée en 1405 à François II Novello de Carrare (1359-1406), seigneur de Padoue.

Accusation d'adultère et condamnationModifier

Accusée d'adultère - peut-être à tort, son mari souhaite à cette époque rompre toute alliance avec la famille Visconti - elle est exécutée en 1391, de même que son amant présumé.

Elle fait partie des trois femmes avec Parisina Malatesta et Beatrice Lascaris de Tende qui sont décapitées pour cause d'adultère sur la demande de leur maris, entre 1391 et 1425. Pourtant, l'adultère n'était pas puni d'un tel châtiment, en Italie. Les sentences sont rendues publiques par les maris. Toutes les trois sont épouses de seigneurs locaux. Elles sont mises à mort pour avoir transgressé le statut traditionnel de l’épouse du seigneur. Leur châtiment a valeur d'exemple pour les sujets tentés d'échapper au pouvoir et à la soumission du prince[4].

AscendanceModifier

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
8. Mathieu Ier Visconti
 
 
 
 
 
 
 
4. Étienne Visconti
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Bonacosa Borri
 
 
 
 
 
 
 
2. Barnabé Visconti
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
5. Valentine Doria
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1. Agnès Visconti
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12. Alboino Ier della Scala
 
 
 
 
 
 
 
6. Mastino II della Scala
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3. Béatrice della Scala
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14. Jacopo Ier de Carrare
 
 
 
 
 
 
 
7. Taddea de Carrare
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
15. Élisabeth Gradenigo
 
 
 
 
 
 

Notes et référencesModifier

  1. « Qu’on lui coupe la tête ! », Actuel Moyen Âge,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juillet 2018)
  2. Christian Bouyer, Dictionnaire des Reines de France, Librairie Académique Perrin, 1992 (ISBN 2-262-00789-6)
  3. Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d’Europe, Bordas, 1995 (ISBN 2-04-027115-5)
  4. Yannick Ripa, « A la Renaissance italienne, des femmes de tête décapitées », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2018)

BibliographieModifier

Voir aussiModifier