Ouvrir le menu principal

Adoniram Judson Gordon

Adoniram Judson Gordon
Adoniram Judson Gordon.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Religion
AJ Gordon grave.jpg
Vue de la sépulture.

Adoniram Judson "AJ" Gordon (1836-1895) était un prédicateur baptiste américain, écrivain, compositeur et fondateur du Gordon College (Massachusetts) (en) et du Séminaire théologique Gordon-Conwell (en).

BiographieModifier

Gordon est né le à New Hampton, ville de l'État du New Hampshire.

Son père, le diacre baptiste John Calvin Gordon, était un calviniste nommé après Jean Calvin.

Sa mère était Sally Robinson Gordon. A. J. Gordon a reçu son prénom en l'honneur d'Adoniram Judson, un missionnaire baptiste en Birmanie qui venait de terminer récemment une traduction de la Bible en birman[1].

Gordon a connu une conversion chrétienne à l'âge de 15 ans et a ensuite cherché à devenir pasteur.

Il est diplômé de l'Université Brown (qui était alors une Université affiliée aux Baptistes) en 1860 et de l'Institution théologique de Newton (en) en 1863.

En 1863, il épousa Maria Hale et devint pasteur de l'église baptiste Jamaica Plain à Roxbury (Massachusetts).

En 1869, il devient pasteur de l'église baptiste rue Clarendon à Boston, une église assez aisée. Sous la direction de Gordon, l'église rue Clarendon a été décrite comme " l'une des plus spirituelles et agressives d'Amérique".

L'église n'est plus en activité. Gordon est devenu l'un des orateurs préférés aux conventions de de l'évangéliste Dwight L. Moody à Northfield[2].

Chaque été, Gordon retournait dans sa ville natale du New Hampshire et prêchait souvent à la Maison de réunion Dana (en) [3].

Gordon tomba soudainement malade de la grippe et d'une bronchite et mourut à l'âge de 59 ans le . Il a été enterré au cimetière de Forest Hills [4].

Un fils, Ernest Barron Gordon, a publié une biographie de son père en 1896, intitulée Adoniram Judson Gordon, une biographie avec des lettres et des extraits illustratifs extraits de sermons et d'adresses inédits ou non rassemblés(Adoniram Judson Gordon, a Biography with Letters and Illustrative Extracts Drawn from Unpublished or Uncollected Sermons and Addresses), qui est encore imprimée [5].

Université GordonModifier

En 1889, avec l'aide et le soutien de l'église rue Clarendon, il fonda l'Institut Gordon Bible (en) et en fut le premier président [6]. Son épouse, Maria, était secrétaire et trésorière jusqu'en 1908.

L'Université de Gordon a été fondée principalement pour former des missionnaires pour travailler au Congo.

Écrits et enseignementsModifier

Gordon a édité deux recueils de cantiques et écrit les airs de mélodies pour au moins quinze cantiques, dont « Mon Jésus, je t'aime » (My Jesus, I Love Thee), cantique qui a été repris dans presque tous les cantiques évangéliques publiés de 1876 à nos jours.

Dans son livre Le ministère du Saint-Esprit (The Ministry of the Holy Spirit, Gordon a écrit: "Il semble clair, d'après les Écritures, que c'est encore le devoir et le privilège des croyants de recevoir l'Esprit Saint par un acte conscient définissant l'appropriation de la foi, tout comme ils ont reçu Jésus Christ "(voir Baptême du Saint-Esprit ) [7].

Son œuvre probablement la plus connue est Le ministère de la guérison (The Ministry of Healing) [7] un livre très respecté sur la guérison divine - physique, mentale et spirituelle [8].

Gordon a trouvé la guérison dans l'Expiation du Christ, ce qui signifie qu'elle est universellement disponible par la foi en Christ. Cependant, il n'a prié qu'en privé pour les malades et n'a pas intégré la guérison dans son ministère régulier à l'église.

Le ministère de la guérison (The Ministry of Healing) est devenu un travail standard chez les premiers pentecôtistes [9].

CitationsModifier

L'un de ses dictons qui est le plus souvent cité est : « Vous pouvez faire plus que prier après avoir prié, mais vous ne pouvez pas faire plus que prier jusqu'à ce que vous avez prié » [10].

Galerie de photos :

Notes et référencesModifier

  1. Askew et Jean M. Askew, « The Granite Monthly: A New Hampshire Magazine Devoted to History, Biography, Literature, and State Progress, Volume 29 » [archive du ], A. J. Gordon Heritage Project, Gordon College, (consulté le 12 février 2007)
  2. Ernest Gordon, Adoniram J. Gordon: A Biography with Letters and Illustrative Extracts Drawn from Unpublished or Uncollected Sermons and Addresses 5une biographie avec des lettres et des extraits illustratifs extraits de sermons et d'adresses non publiées ou non collectées) New York: Fleming H. Revell Co., 1896), 17.
  3. Metcalf et John Norris McClintock, « The Granite Monthly: A New Hampshire Magazine Devoted to History, Biography, Literature, and State Progress, Volume 29 », The Granite Monthly, vol. 29,‎ (lire en ligne, consulté le 10 décembre 2012)
  4. Ernest Gordon, Adoniram J. Gordon: A Biography..., p. 386
  5. Ernest Barron Gordon, Adoniram Judson Gordon, Garland, (lire en ligne)
  6. Alice H. Songe, American universities and colleges: a dictionary of name changes, Rowman & Littlefield, (lire en ligne), p. 79
  7. a et b Gordon, « The Ministry of the Spirit » [archive du ], Free Web access., (consulté le 14 février 2007)
  8. Dr. R. A. Torrey « https://web.archive.org/web/20070109013100/http://www.withchrist.org/MJS/torrey.htm#DR.%20A.%20J.%20GORDON »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  9. Blumhofer, Edith L., The Assemblies of God: A Chapter in the Story of American Pentecostalism Volume 1—To 1941, Springfield, Missouri, Gospel Publishing House, , 28–29 p. (ISBN 0-88243-457-8)
  10. More Than 27,000 Great Quotations To Inspire You! « https://web.archive.org/web/20070203153854/http://www.cybernation.com/quotationcenter/quoteshow.php?type=author&id=3581 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),

Liens externesModifier