Adolphe d'Altena

archevêque catholique

Adolphe d'Altena
Fonctions
Archevêque de Cologne
Prédécesseur Bruno III de Berg
Successeur Bruno IV de Sayn
Comte d'Altena
Prédécesseur Eberhard Ier de Berg-Altena
Successeur Frédéric de Berg-Altena
Biographie
Dynastie Maison d'Ardenne
Date de naissance v.1157
Date de décès
Lieu de décès Neuss
Père Eberhard Ier de Berg-Altena
Mère Adélaïde d'Arnsberg

Adolphe d'Altena, Adolphe de Berg ou Adolphe de Cologne, né vers 1157 et mort le à Neuss, fut archevêque de Cologne de 1193 à 1205 et à nouveau de 1212 à 1216. Il joue un rôle politique lors des luttes dynastiques entre les maisons de Hohenstaufen et Welf pour l'élection impériale.

BiographieModifier

Il est le troisième fils du comte Eberhard Ier de Berg († 1180), comte d'Altena, et de son épouse Adélaïde d'Arnsberg. N'étant pas l'aîné, il se consacrerait à une vocation religieuse : vers 1177, il est chanoine de la cathédrale de Cologne, doyen en 1183 et prévôt en 1191. Il est également à la tête du chapitre de Saint-Georges de Cologne et prévôt de la collégiale de Limbourg jusqu'en 1192.

Après la démission de son oncle Bruno III de Berg en 1193, il est élu archevêque de Cologne, sous le nom d'Adolphe Ier. Le , il a reçu les ordres en présence de Conrad Ier de Wittelsbach, cardinal et archevêque de Mayence.

En 1194, il accueille Aliénor d'Aquitaine et s'engage pour la libération de son fils Richard Cœur de Lion, roi d'Angleterre, qu'il reçoit avec solennité à Cologne. Il s'oppose aux plans de l'empereur Henri VI d'établir un empire héréditaire sous le règne des Hohenstaufen, et lors de la fête de Noël 1195 à Worms, il refuse de soutenir la candidature de Frédéric II, le jeune fils de l'empereur, comme roi des Romains, étape indispensable pour devenir empereur à la mort de son père.

En , il finit par accepter le choix des autres électeurs et jura fidélité entre les mains de Frédéric II à Boppard. Mais peu après, à la suite de la mort d'Henri VI le , prétextant que le candidat n'a pas été baptisé et que l'empereur a fait pression sur les électeurs, l'archevêque de Cologne déclare l'élection invalide.

Dans la lutte dynastique qui s'ensuit entre les Hohenstaufen et les Welf pour accéder au trône, Adolphe d'Altena couronne Otton de Brunswick roi des Romains le à Aix-la-Chapelle. Le pape Innocent III, intéressé par l'affaiblissement des Hohenstaufen et à briser leur pouvoir (notamment en Italie), confirme cette élection.

Cependant, le , Adolphe couronne Philippe de Souabe qui a déjà été couronné roi de Germanie en 1198, dans la cathédrale de Mayence. Cette fois il reçoit la Regalia, qui comprend la couronne impériale. L'initiative ne plait guère à Innocent III qui excommunie l'archevêque le .

Le , Philippe de Souabe est assassiné. Le pape gracie alors l'ancien archevêque et le nomme évêque auxiliaire de l'archevêché de Cologne. Poste qu'il occupera jusqu'à la fin de ses jours, le .

Notes et référencesModifier